chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Anthropophagous - Death Fugue

Chronique

Anthropophagous Death Fugue
Il y a quelques semaines de cela, nous évoquions ensemble le cas de Spoiled Marrow, premier EP des Américains d’Anthropophagous paru à l’époque sur Headsplit Records et Blood Harvest Records. Depuis, le trio originaire de Montague dans le Massachusetts ne s’est pas vraiment tourné les pouces puisqu’il a en effet sorti l’année dernière une seconde démo intitulée Post-Natal Abortion parue au seul format cassette via Headsplit Records et plus récemment ce premier album baptisé Death Fugue sorti là encore sous la bannière de l’incontournable label de Portland.

Plus engageant visuellement que Spoiled Marrow, Death Fugue est pourtant illustré une fois de plus par son chanteur/guitariste Shane Dupuy. D’ailleurs, monsieur n’est pas que chanteur et guitariste puisqu’il tient également ici le rôle de bassiste en lieu et place d’un certain Mike F. qui depuis la sortie de cette première démo en 2019 semble aujourd’hui avoir quitté le navire. C’est donc désormais sous la forme d’un duo qu’opère le groupe américain et une chose est sure, cela n’a pas entamé sa motivation ni sa capacité à générer du chaos, bien au contraire...

Enregistré dans le local de répétition d’Anthropophagous, Death Fugue est animé dès les premières secondes (enfin passé ce sample servant d’introduction) par un très fort sentiment d’urgence et une intensité aujourd’hui décuplée. Une chose que l’on doit en partie à cette production ultra abrasive et crachotante qui tout en conservant un très fort caractère a gagnée en dynamisme là où celle de Spoiled Marrow se faisait à l’époque plus dense et opaque. Surtout, on se rend compte assez rapidement que sans forcément changer leur fusil d’épaule, les Américains on quelque peu musclé leur propos. Si l’on retrouve tout ce qui faisait déjà le sel de cette première démo (ces attaques sauvages mêlées à ce groove redoutable), c’est bien le dosage qui a été revu ici avec en supplément l’apport d’influences Death/Thrash pour le moins dynamisantes.
Là encore, les noms de Verminous, Necrovation ou Repugnant résonnent avec évidence à l’écoute de Death Fugue dont l’intensité et le riffing extrêmement tendu rappellent en effet ces quelques leçons de Death Metal dispensées par les Suédois en leur temps (avec cependant un côté plus Thrash). Ce que propose les deux américains sur ce premier album n’a donc évidemment rien de très original mais derrière cette impression de déjà-vue et cette simplicité flagrante se cache heureusement un sens de l’efficacité particulièrement aiguisé qui ne devrait pas avoir de mal à convaincre les amateurs éclairés des quelques groupes sus-cités. Difficile ainsi de résister à l’envie de se taper la tête contre les murs lors de ces accélérations thrashisantes dispensées tout au long de l’album comme c’est le cas sur "True Heresy" à 0:58, "Lead Casket" à 0:12, "On Black Wing And Foul Wind" à 1:24, "Pile Them Up" à 2:24 ou sur l’entame frénétique de l’excellent "Ransackers Of The Temple" ou de ne pas succomber aux charmes de ces nombreuses séquences bien plus sauvages et musclées que le duo va mener à coups de blasts punitifs comme sur "True Heresy" à 1:09, "Death Fugue" à 1:53, les premières secondes de "Pile Them Up", "Ransackers Of The Temple" à 1:26 ou "I Wield The Flame Of Chaos" à 1:25. Non, Anthropophagous n’est pas là pour amuser la galerie et ces trente-trois minutes particulièrement sportives sont là pour en attester.
Pour autant, vous vous en doutez, Death Fugue n’est pas dépourvu de relief grâce à tout un tas de passages moins soutenus qui vont notamment permettre aux Américains d’amener une pointe de groove particulièrement savoureuse à leur Death Metal de fous furieux. Aussi, des moments brise-nuques, Anthropophagous va en distribuer avec générosité comme sur "True Heresy" à 2:13, "Lead Casket" à 1:28 et 2:15, le premier tiers de "Death Fugue", "Escaphism" à 3:21, "Pile Them Up" à 0:43 et 2:48, "Ransackers Of The Temple" à 2:07 ou "I Wield The Flame Of Chaos" à 2:57. Dans un autre registre, évoquons également ces quelques touches mélodiques un poil plus subtiles et sporadiques qui participent elles aussi à apporter évidemment un peu de relief dans ce Death Metal bas du front mené le couteau entre les dents ("True Heresy" à 2:50, "Death Fugue" 3:36, "Pile Them Up" à 3:20, "I Wield The Flame Of Chaos" à 0:53).

Après des débuts prometteurs mais peut-être un poil trop timorés (outre ce format court pas toujours idéal pour se faire une idée d’un groupe, on avait un petit peu le sentiment que le groupe avait le cul entre deux chaises), Anthropophagous vient ici mettre les pendules à l’heure et montrer qu’il compte désormais parmi les clients les plus sérieux dans le genre. Bien sûr, tout ça manque cruellement d’originalité mais comme souvent ce n’est pas ce que l’on attend de ce genre de Death Metal primitif et bas du front taillé pour dérouiller quiconque posera ses oreilles dessus. À ce titre, on l’a vu, les Américains se défendent haut la main et s’imposent avec fracas comme l’une des bonnes surprises de 2021 en matière de Death Metal sauvage et rétrograde. Car même si Death Fugue ne fera pas date dans l’histoire, celui-ci rempli parfaitement son office et donne surtout terriblement envie d’y revenir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Anthropophagous
Death Metal
2021 - Headsplit Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Anthropophagous
Anthropophagous
Death Metal - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 05/03/2021 - Autoproduction
  • CD / 16/05/2021 - Headsplit Records

tracklist
01.   True Heresy  (03:48)
02.   Lead Casket  (04:12)
03.   Death Fugue  (04:39)
04.   On Black Wing And Foul Wind  (03:51)
05.   Escaphism  (05:24)
06.   Pile Them Up  (04:11)
07.   Ransackers Of The Temple  (03:06)
08.   I Wield The Flame Of Chaos  (04:26)

Durée : 33:37

line up
parution
5 Mars 2021

voir aussi
Anthropophagous
Anthropophagous
Spoiled Marrow (Démo)

2019 - Blood Harvest Records
  

Essayez aussi
Derogatory
Derogatory
Above All Else

2013 - F.D.A. Records
  
Death Strike
Death Strike
Fuckin' Death

1991 - Nuclear Blast Records
  
Escarnium
Escarnium
Interitus

2016 - Testimony Records
  
Azath
Azath
Through a Warren of Shadow

2020 - Pulverised Records
  
Bedsore
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations

2020 - 20 Buck Spin Records
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique