chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Phantasmagore - Insurrection Or Submission

Chronique

Phantasmagore Insurrection Or Submission (EP)
Si à l’époque de sa sortie ma curiosité avait été grandement attisée par la première démo de Phantasmagore, notamment à cause de cet artwork infernal signé Lucas Korte (Blood Incantation, Infected Religion, Malignant Altar, Tomb Mold...), je n’avais malheureusement pas pris le temps d’y consacrer quelques lignes sur votre webzine préféré. Avec la sortie cette année d’un nouveau EP déjà disponible sur Bandcamp depuis plusieurs semaines et à paraître d’ici quelques jours au format cassette via Headsplit Records et Necrolatry Records, je comptais bien ne pas commettre le même impair...

Pour ce qui est des présentations d’usage, sachez que Phantasmagore est un groupe chilien formé en 2018 et originaire de la ville de Santiago. Évoluant depuis le début sous la forme d’un duo, le groupe compte à son actif une démo intitulée Abominations…, un split en compagnie des Texans de Fleshrot (qui en fait n’est autre qu’une compilation CD regroupant les deux démos de chaque entité), un single paru en début d’année au seul format numérique et donc ce premier EP intitulé Insurrection Or Submission et illustré avec beaucoup de goût et de délicatesse par la jeune balinaise Rahma Putri Murliawanti aka Gutslaughter (Blood Ouroboros, Maul, Soul Devourment...).

Passons très vite sur le manque d’originalité évident dont fait preuve le duo pour nous intéresser à l’essentiel. Bouclé en vingt et une minutes, Insurrection Or Submission propose un Death Metal putride et baveux aux résonances old school pour le moins évidentes. Une formule tout ce qu’il y a de plus classique et qui rappelle quand même pas mal ce que l’on a déjà pu entendre chez des groupes comme Fetid, Mephitic Corpse, Cerebral Rot et compagnie... Bref, rien de neuf à l’horizon si ce n’est une fois de plus la promesse d’un bon moment passé en compagnie d’un groupe qui maîtrise dorénavant plutôt bien son sujet.
En effet, il y a du mieux chez les Chiliens dont la première démo souffrait de deux défauts "majeurs". Tout d’abord des riffs un poil plus passe-partout qu’ici ou en tout cas moins marquants. Ensuite une production également un peu moins engageante, notamment à cause d’une batterie manquant de naturel. Sans être "catchy" à en siffler la moindre note dans la rue ni même "incroyables", les riffs dispensés ici par les Chiliens se révèlent tout de même bien plus efficaces et également bien plus agressifs, nerveux et tarabiscotés qu’auparavant. "Overwhelming Recognition" qui ouvre ici les hostilités le prouve sans mal, notamment lors de cette séquence d’introduction pour le moins punitive même si on pourrait en dire de même pour "Drips Echoes Through The Chasm", le bien nommé "Deadly" ou bien encore "Post Mortem Mutilation". Côté production il y a là aussi pas mal de progrès. Plus naturelle, la batterie ne fait désormais plus grincer des dents alors que d’une manière générale le son à ici gagné en clarté et en puissance sans pour autant perdre de son caractère et de son authenticité.

Du coup, à moins d’en avoir ras la casquette de ce genre de Death Metal, il y a dans ces vingt et une minutes pas mal de raisons de s’enthousiasmer. Outre ce riffing et cette production revus à la hausse qualitativement parlant, Insurrection Or Submission brille également par sa dynamique soutenue (accélérations thrashisantes, blasts explosifs et musclés...), son goût pour les mises en relief bien senties grâce à quelques moments plus lourds ou tout simplement plus groovy ("Overwhelming Recognition" à 2:22, la première partie de "Drips Echoes Through The Chasm", "Deadly" à 0:52 et 1:59, "Insurrection Or Submission" à 1:13...) et ses atmosphères baveuses, putrides et moites rappelant un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre. Bref, un cahier des charges à l’ancienne dûment respecté et parfaitement exécuté qui donne envie d’en avoir un peu plus à se caler sous la dent.

Du coup, Insurrection Or Submission est donc plutôt une bonne surprise même si je savais pertinemment à quoi m’attendre avant même de me lancer dans son écoute. La montée en gamme (écriture, atmosphère, brutalité...) des compositions imaginées par le duo chilien n’y est bien évidemment pas étranger et à ce titre on ne peut que se réjouir à l’idée de savoir que le groupe est d’ores et déjà en train de plancher sur une suite à cet excellent EP. S’il n’y a donc rien de neuf sous le soleil chilien de Santiago, cette nouvelle sortie devrait permettre de mettre le nom de Phantasmagore sur les lèvres des amateurs de Death Metal à l’ancienne plutôt en quête d’atmosphère, d’authenticité et de brutalité que de blasts métronomés, de riffs ultra techniques et imbuvables et d’ambiances froides et cliniques.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Phantasmagore
Death Metal
2021 - Necrolatry Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Phantasmagore
Phantasmagore
Death Metal - 2018 - Chili
  

formats
  • Digital / 29/03/2021 - Autoproduction
  • K7 / 06/06/2021 - Necrolatry Records

tracklist
01.   Overwhelming Recognition  (03:50)
02.   Drips Echoes Through The Chasm  (06:44)
03.   Deadly  (03:30)
04.   Insurrection Or Submission  (03:56)
05.   Post Mortem Mutilation  (03:06)

Durée : 21:06

line up
parution
29 Mars 2021

Essayez aussi
Disma
Disma
The Vault Of Membros (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Memoriam
Memoriam
For The Fallen

2017 - Nuclear Blast Records
  
Disincarnate
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind

1993 - Roadrunner Records
  
Ritual Chamber
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screams (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  
Living Gate
Living Gate
Deathlust (EP)

2020 - Relapse Records
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique