chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ancient Necromancy - Diabolical Forest Alchemy

Chronique

Ancient Necromancy Diabolical Forest Alchemy (Démo)
Je ne sais pas pourquoi mais les gars dans le Black Metal ont toujours aimé se réunir en cercle. Une pratique qui remonte au sulfureux Inner Circle norvégien connu notamment pour ses frasques relayées à travers le monde entier et qui, comble du voyeurisme/sensationnalisme, ont même donné lieu à un livre d’abord puis à un film ensuite (Lords Of Chaos) que bons nombres d’entre nous avons évidemment lu et/ou vu avec beaucoup intérêt. Bref, je n’ai pas l’intention de refaire l’histoire ici mais juste de vous faire remarquer que la pratique n’a pas disparu, la preuve avec le Cultus Caliginous Circle récemment invoqué et qui regroupe des formations telles que Gharmelicht, Cult Of Thaumiel, Silver Knight, Faerie Magic et, celle qui nous intéresse aujourd’hui, Ancient Necromancy.

Formé en 2020 par un certain Eldrinacht (Gharmelicht, Nightreign) depuis toujours seul maître à bord, Ancient Necromancy a sorti l’année dernière une première démo intitulée Diabolical Forest Alchemy. Parue en cassette chez Nithstang Productions et en vinyle chez Poisonous Sorcery, celle-ci va bénéficier dans les mois à venir d’une réédition à plus grande échelle grâce au soutien du label Nuclear War Now! Productions dont les activités ont été récemment délocalisées au Texas (bye bye San Francisco et la Californie).

Comme bon nombre de démos, le contenu proposé sur Diabolical Forest Alchemy s’avère relativement modeste. On trouve ainsi quatre titres dont une introduction pour une durée totale qui n’excède pas les vingt minutes. Peu surprenant également, cet artwork en noir et blanc sur lequel se dresse fièrement les ruines d’un château au clair de lune... Oui, difficile de faire plus cliché que ça même si encore une fois, je suis du genre extrêmement bon client avec ce type d’artwork sans grande originalité mais aux pouvoirs évocateurs particulièrement prononcés.
Comme nous pouvions également nous y attendre, la production est ici à l’image de cet artwork, simple et dépouillée avec ces guitares qui grésillent et crachotent, cette batterie lointaine, cette basse ultra saturée et résolument Punk et ce chant arraché lui aussi perdu dans les brumes mystérieuses qui entourent ces quelques compositions. Une production sommaire qui quoi que l’on en dise et quoi qu’on lui reproche sied à merveille à ce genre de Black Metal bancal et approximatif, bourré de petites imperfections mais terriblement prenant.

Passé "Accursed Wizardry" qui du haut de ses deux minutes et trente secondes sert ici d’introduction sur fond de vents tempétueux (un vent que l’on va d’ailleurs retrouver toujours sous forme de sample et tel un fil conducteur sur chacun des trois titres suivants) et de mélodie surannée et mystérieuse déroulée par un synthétiseur qui lui non plus ne semble pas de première fraîcheur, Ancient Necromancy nous plonge dans un Black Metal primitif et rudimentaire mené à coup de séquences particulièrement entêtantes heureusement entrecoupées par quelques changements de rythmes bienvenues. En effet, si la musique du one-man band américain se définit en grande partie par ce caractère quelque peu répétitif qu’il étire sur des formats compris autour des cinq minutes, il n’est pas rare que ces moments soient contre-balancés par des changements de cadences nécessaires et parfois même inattendus comme par exemple sur "Sigil Of Baphomet" avec cette dernière partie acoustique entamée dès 3:12 qui va ainsi apporter une couleur bien différente à ce titre démarré pourtant sur les chapeaux de roues. Sur "Sempiternal Agony" (outre cette dernière minute sur fond de clavecin désarticulé et de sample) et "Unholy Specter", Eldrinacht va choisir de rompre avec ces séquences aliénantes en optant cette fois-ci pour des moments plus chaloupés et entrainants sur fond de (d-)beats Punk (à 2:28 sur "Sempiternal Agony" et à 2:46 sur "Unholy Specter"). Un contraste plutôt efficace qui permet d’amener une pointe de relief supplémentaire à un Black Metal qui, vous l’aurez compris, ne brille ni par son originalité ni par sa diversité.

Au même titre que le premier album de Gharmelicht dont je vous parlerai très bientôt, Ancient Necromancy reste fidèle à une certaine idée du Black Metal sans chercher à en dévier ne serait-ce que d’un iota. Une relecture sincère de ce qui se faisait déjà dans l’ombre durant les années 90 et qui ne devrait pas manquer de séduire tous les amateurs de Black Metal dépouillé n’ayant pas peur de ces productions à coucher dehors, de ces riffs simples et rudimentaires mais toujours très efficaces, de ces nombreux petits défauts parfaitement calculés et de ces atmosphères sombres et malveillantes qui en découlent naturellement. Bref, si Ancient Necromancy ne réinvente rien avec Diabolical Forest Alchemy, le résultat n’en reste pas moins séduisant pour autant. En tout cas suffisamment pour avoir envie d’y revenir sans rechigner.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ancient Necromancy
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ancient Necromancy
Ancient Necromancy
Black Metal - 2020 - Etats-Unis
  

formats
  • K7 / 2020 - Nithstang Productions
  • Vinyl / 01/01/2021 - Poisonous Sorcery

tracklist
01.   Accursed Wizardry  (02:30)
02.   Sigil Of Baphomet  (05:26)
03.   Sempiternal Agony  (05:46)
04.   Unholy Specter  (04:34)

Durée : 18:16

line up
Essayez aussi
The Great Old Ones
The Great Old Ones
Cosmicism

2019 - Season Of Mist
  
Striges
Striges
Verum Veterum

2020 - Blut & Eisen Productions
  
Katharsis
Katharsis
Kruzifixxion

2003 - Norma Evangelium Diaboli
  
Ulver
Ulver
Nattens Madrigal
(Aatte Hymne Til Ulven I Manden)

1997 - Century Media Records
  
Nirnaeth
Nirnaeth
Thrown Athwart The Darkness

2006 - Autoproduction
  

Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique