chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ildfar - Som vinden farer vil

Chronique

Ildfar Som vinden farer vil
Je vais vous conter l’histoire d’ILDFAR, et donc celle de son membre unique : Favn. Il sort enfin de l’ombre en 2021 avec un premier album qui aura carrément mis plus de 25 ans à sortir ! Car en fait le Norvégien a débuté son projet en 1994 ! Seulement voilà, les morceaux enregistrés sont toujours restés confidentiels, et nous avons bien failli ne jamais les découvrir. En entendant le résultat on peut vraiment regretter que le pas n’ait pas été franchi à l’époque car ILDFAR aurait très bien pu avoir un destin comparable à ses compères ENSLAVED, SATYRICON ou encore ULVER. Oh oui, j’exagère sans doute, mais finalement qui sait ? il y a de quoi faire sur ces 11 pistes et certains passages sont tout simplement épiques ! EPIQUES ! Bon, attention... Car ils ne sont pas sortis en 1994 mais en 2021.

Ce qui peut créer deux problèmes. Tout d’abord on peut être moins naïf et crédule que Sakrifiss et se demander si ces histoires de vieilles compositions réapparues après tant d’années n’ont pas été imaginées par le groupe ou le label, Northern Silence. Ah bah oui hein, soyons un peu complotiste, hein ! Le deuxième problème est plus sérieux par contre. C’est qu’en 25 ans, on en a mangé du black metal ! Tout ce qui sortait dans les années 90 pouvait aussi profiter de l’effet de nouveautés, et n’avait pas encore la concurrence folle des décennies suivantes, donc il se peut que certains, en découvrant Som Vinden Farer Vil, n’y voit pas nécessairement du génie. Et difficile de se replacer dans le contexte de l’époque, surtout que comme je viens de le dire, ce n’est finalement que maintenant que ces morceaux sortent réellement. Autant on peut tenter de chroniquer un album sorti en 1994 en le replaçant dans son contexte réel, autant il est compliqué de le faire avec un album qui « serait » sorti à ce moment-là...

Pourtant, je me suis bien laissé emporter, car même en 2021, je trouve que ces compositions sont excellentes. Le style est assez intemporel de toute manière, et la qualité du son est actuel également. En fait, j’imagine plutôt que parmi ces 11 compositions certaines sont plus ou moins anciennes. On trouve ainsi quelques nuances entre les morceaux, comme s’ils témoignaient d’une certaine évolution, comme s’ils venaient de périodes différentes. Bon, c’est léger quand même, car le tout est extrêmement cohérent, on ne fait pas de grand écart et finalement le 40 minutes proposent un black metal enflammé et ponctuées de mélodies imparables. Les guitares vont juste parfois se faire plus lourdes et rappeler des formations plus sombres comme FORGOTTEN TOMBS (« Den gamle mannen hvisker mitt navn »), parfois on retrouve une guitare acoustique ou un petit synthé dans l’esprit de BURZUM. Et on va avoir des passages aussi fugueux que chez BLOOD RED FOG, d'autres aux relents Pagan comme sur "Lyset i skumringen"... On va trouver des chœurs épiques à la ENSLAVED... C’est finalement assez riche tout en restant dans une simplicité d’exécution et surtout avec une efficacité surprenante.

Oh oui, ILDFAR devrait satisfaire du monde ! En ce qui me concerne je dirais juste que j’aurais été encore plus embarqué s’il y avait eu moins de morceaux mais qu’ils avaient été plus longs.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

grintold citer
grintold
17/06/2021 12:01
Excellent album ! Ultra prenant, de moment vraiment épiques.
Des chansons peut être un peu trop courte mais une durée de l'album parfaite.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ildfar
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ildfar
Ildfar
Black Metal - 1994 - Norvège
  

tracklist
01.   Taakeheimen
02.   Under sorte vinger
03.   The Last Dawn
04.   Den gamle mannen hvisker mitt navn
05.   Som vinden farer vil
06.   Vandring
07.   Under the Graves (of 1994)
08.   Pesten
09.   Behold the Throne
10.   Lyset i skumringen
11.   Norges haller

Durée : 40:47

parution
14 Mai 2021

Essayez aussi
Leere
Leere
Bleak

2015 - Gravity Entertainment
  
Regarde Les Hommes Tomber
Regarde Les Hommes Tomber
Exile

2015 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Caverne
Caverne
Aux Frontières Du Monde

2015 - Résilience
  
Bathory
Bathory
Bathory

1984 - Black Mark Productions
  
Evohé
Evohé
Tellus Mater

2005 - Oaken Shield
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique