chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nordjevel - Fenriir

Chronique

Nordjevel Fenriir (EP)
Décidément rien ne semble vouloir arrêter les Norvégiens dans leur entreprise de perpétuation d’un héritage national, vu que depuis leurs débuts en 2015 ceux-ci reviennent pratiquement chaque année avec de la nouveauté au rendu agréable et sympathique, totalement classique sur la forme comme le fond. Ayant récemment signé chez leurs compatriotes d’Indie Recordings ils inaugurent cette arrivée sur leur nouveau label avec un court Ep qui comprend trois morceaux inédits, une reprise de POSSESSED et un extrait de leur prestation donnée au Brutal Assault en 2019. Si le combo n’a jamais déçu il devait néanmoins reprendre quelques couleurs après le bon mais en roue-libre « Necrogenesis », qui avait tendance à tourner un peu trop vite en rond, sans forcément être mémorable sur la longueur. Du coup celui-ci sans doute conscient de ses erreurs a décidé de frapper fort et de se remettre plus sérieusement au travail, car les nouveaux enregistrements proposés ici vont mettre tout le monde d’accord et ainsi prouver qu’il a retrouvé l’inspiration. Car montrant les deux facettes des nordiques ce court-format va autant proposer de la radicalité exacerbée que d’autres moments plus variés et denses où l’homogénéité est de mise, d’ailleurs c’est ce second point de vue qui est mis en avant ici via les tentaculaires et énervés « Fenriir » et « Rovdyr ».

Car c’est bien l’alternance rythmique qui est ici proposée dans sa version la plus entraînante et fouillée, tant durant plus de cinq minutes chacune de ces deux compos va être à la fois primitive via des blasts furibards, comme guerrière via l’apport de parties mid-tempos épiques et propices au headbanging, le tout aidé par des passages lents et oppressants qui amènent de la noirceur en rabe au milieu des ambiances neigeuses. Si le vent glacial succède en alternance aux nuages noirs et à la tempête approchante, l’ensemble y est équilibré et impeccable notamment mis en lumière par un dynamisme imposant et quelques parties d’obédience tribales parfaites pour alourdir un peu plus le tout. Sans révolutionner quoi que ce soit le contenu est à la hauteur des attentes et ne lasse pas l’auditeur de par ses nombreux changements de rythmes parfaitement construits et propres dans l’écriture comme leur exécution, à l’instar du plus radical « Gnawing The Bones » qui met en valeur ici la facette la plus extrême des Scandinaves, (vu que ça ne débande quasiment pas du début à la fin de par une vitesse très élevée qui s’exprime sous toutes ses formes). Pas de place ici pour cogiter tant c’est frontal et rempli de rage contagieuse sans pour autant être linéaire, car les gars lèvent intelligemment le pied un petit moment afin de ralentir l’allure et proposer de fait quelque chose de rampant et d’oppressant, avant que la haine menée à fond la caisse ne reprenne le dessus. D’ailleurs on va retrouver ce sentiment sur « Fallen Angel » joué initialement par Jeff Becerra et ses acolytes, qui bien qu’étant fidèle dans la façon d’être mise en boîte propose néanmoins un petit côté plus personnel de par l’apport de rafales blastistiques qui se mêlent aux parties Thrash originelles.

Enfin pour terminer dignement les hostilités de cette sortie implacable et réussie « Det Ror Og Ror » enregistrée lors du fameux festival en République Tchèque montre la machine de guerre qu’est le groupe sur scène, tant le son brut et aigu est parfaitement audible et équilibré… à l’instar de la production générale du disque chaude et puissante avec un vrai côté naturel. Proposant les deux versants de l’entité il confirme que quand celle-ci allonge son propos et densifie sa musique elle n’en est que meilleure, et s’éloigne de nombre de concurrents directs locaux pas forcément très inspirés (SVARTTJERN, RAGNAROK…), et qui n’amènent rien de plus à une scène saturée d’où il est de plus en plus difficile d’émerger. A voir désormais si le prochain long-format sera du même acabit… mais si c’est le cas nul doute qu’il va faire particulièrement mal, même si pour l’instant on se délectera avec plaisir de ce cru 2021 impeccable et sans fausses notes, qui fera office de bouche-trou parfait en attendant une suite attendue pour cet hiver et qui sera scrutée à la loupe.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
17/06/2021 11:01
Et un excellent fest qui plus est !!!!!!!
Jean-Clint citer
Jean-Clint
17/06/2021 09:15
Stockwel a écrit : le Brutal Assault c'est en République tchèque Clin d'oeil

Oups elle m'avait échappé cette coquille... c'est corrigé ! Clin d'oeil
Stockwel citer
Stockwel
17/06/2021 07:51
le Brutal Assault c'est en République tchèque Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nordjevel
Trve Norwegian Black Metal
2021 - Indie Recordings
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.17/5

plus d'infos sur
Nordjevel
Nordjevel
Black Metal - 2015 - Norvège
  

tracklist
01.   Fenriir
02.   Gnawing The Bones
03.   Rovdyr
04.   Fallen Angel (POSSESSED Cover)
05.   Det Ror Og Ror (Live At Brutal Assault 2019)

Durée : 23 minutes

parution
7 Mai 2021

voir aussi
Nordjevel
Nordjevel
Nordjevel

2016 - Osmose Productions
  
Nordjevel
Nordjevel
Necrogenesis

2019 - Osmose Productions
  

Essayez aussi
Örth
Örth
Nocturno Inferno

1996 - Satanic Art Media
  
Blodhemn
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin

2019 - Soulseller Records
  
Deathcult
Deathcult
Cult Of The Goat

2017 - Soulseller Records
  
Beastcraft
Beastcraft
The Infernal Gospels Of Primitive Devil Worship

2017 - Pulverised Records
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique