chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vectis - No Mercy for the Weak

Chronique

Vectis No Mercy for the Weak (EP)
J'aime les clichés, les traditions. Celles que j'estime bonnes, du moins, pas comme la chasse à la glu. Alors quand je vois cette pochette old-school plutôt cool même si elle fait un peu Chris Moyen du pauvre, ce démon cornu au pentagramme inversé sur le torse et une croix satanique sur sa boucle de ceinture, portant fièrement l'étendard du speed metal tout en empalant du fragile un soir de pleine lune, forcément, je fonce. Et si Vectis n'a pas remporté la palme 2020 de l'originalité, il m'a en tout cas fait passer d'excellents moments.

Vectis est un groupe récent formé en 2018 qui nous vient du Portugal. Ces membres aux pseudos stéréotypés comme je les aime sortent à peine de l'adolescence, hormis le bassiste Blasphemous et ses vingt-sept printemps, et n'ont pas encore commis de faits d'armes notables. Depuis, on a juste pu voir passer le batteur Hellkrätus chez les Brésiliens de Speedkiller en fin d'année dernière via Helldprod Records. No Mercy for the Weak, lui, est paru en mars 2020 sur le même label lusitanien. Il s'agit du premier EP du combo faisant suite à la démo The Executioner (2019) qui m'avait totalement échappé. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'artwork ne mentait pas sur le contenu. Vectis fait comme pressenti dans le black/thrash ou plutôt un blackened speed/thrash metal simple et efficace très années 1980 avec tout ce qui va bien. Entre autres production old-school mais pêchue et claire, durée classique des morceaux entre trois et quatre minutes, structures élémentaires faciles à suivre et à retenir, tchouka-tchouka de rigueur, riffing à l'ancienne entre thrash qui crache et tremolos plus mélodiques, et solos qui shreddent. On sait où l'on met les pieds dès l'excellente introduction instrumentale "Invocation Spells" et sa lead mélodique à la Running Wild, influence que l'on retrouvera aussi sur la mélodie du début de "No Mercy for the Weak", titre le plus épique du lot de cinq. Bien d'autres modèles se feront entendre tout au long du quart d'heure de jeu. Un peu de Motörhead, de Venom, de Sodom, quelques traces de Celtic Frost, du Desaster, du Midnight (en particulier sur la dernière piste punkie "Evil Possession" et ses lignes de chant "evil, evil, evil possession"), ainsi que beaucoup du Metallica de Kill 'Em All. C'est particulièrement flagrant sur "Satanic Force" (un "thrashing all around" chanté plus clair qui évoque immanquablement "Whiplash") et "Mark of the Chainsaw" avec ses faux-airs de "Metal Militia". La différence étant bien sûr que le chant de Sadistik se fait plus extrême, plus écorché, plus black metal.

Du coup, No Mercy for the Weak sonne un peu comme un hommage d'idoles. Rien d'étonnant ou de grave après tout pour des jeunes gens dont il s'agit du premier EP. Le combo aura tout le temps par la suite d'affûter sa personnalité pour se détacher de ses références. Ou pas. Car honnêtement, même en restant comme ça, cela me convient très bien. Aucune originalité certes, un côté scolaire et un peu trop sage (ne vous attendez pas à du gros black/thrash de bourrins), un passéisme total, mais tout cela fait déjà diablement bien le travail et suffit à mon bonheur. Le plaisir des choses simples ! Le son est juste parfait, ça balance du riff classique dans le sens noble du terme, ça fait souvent tchouka-tchouka, ça jette un petit mid-tempo headbangant de temps en temps, ça n'oublie jamais la mélodie héritée du heavy metal, les solos sont plutôt cools même si un peu courts et la basse ne fait pas que de la figuration. Si Vectis ne bouleversera pas la scène avec No Mercy for the Weak, j'y vois donc tout de même un groupe prometteur à surveiller et une des très nombreuses sorties de 2020 à retenir. Il n'y a plus qu'à confirmer sur un album complet.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vectis
Blackened Speed/Thrash
2020 - Helldprod Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vectis
Vectis
Blackened Speed/Thrash - 2018 - Portugal
  

vidéos
No Mercy for the Weak
No Mercy for the Weak
Vectis

Extrait de "No Mercy for the Weak"
  

tracklist
01.   Invocation Spells  (01:49)
02.   Satanic Force  (02:52)
03.   No Mercy for the Weak  (04:06)
04.   Mark of the Chainsaw  (02:51)
05.   Evil Possession  (03:23)

Durée : 15:01

line up
parution
20 Mars 2020

Essayez aussi
Witches Hammer
Witches Hammer
Damnation Is My Salvation

2020 - Nuclear War Now! Productions
  
Bütcher
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot

2020 - Osmose Productions
  
Wraith
Wraith
Absolute Power

2019 - Autoproduction
  

Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique