chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cathexis - Untethered Abyss

Chronique

Cathexis Untethered Abyss
On le sait il faut souvent du temps et de la patience pour arriver à ses fins, et sur ce coup-là l’adage s’adapte parfaitement à ce combo venu d’Austin qui aura mis dix ans pour signer sur un label important, tout en repartant pratiquement de zéro après un début de carrière prolifique. Car après avoir démarré en trombe en sortant deux albums en 2013 le quintet a ensuite quasiment arrêté son activité du fait du départ du bassiste et batteur, avant de revenir remanié quatre ans plus tard via une Démo qui pouvait donner la sensation d’un nouveau départ. Depuis autant de temps s’est écoulé et de nouveaux membres ont encore pris place à la basse et à la batterie, et cela semble enfin avoir motivé le trio originel à se (re)mettre au travail pour son troisième opus mais qui peut être considéré comme leur véritable premier, tant les gars ont enfin la maturité nécessaire après avoir enfin trouvé leur style musical si longtemps recherché. En effet les précédents étaient relativement immatures et donnaient la sensation d’avoir été mis en boîte beaucoup trop rapidement… rien de tout cela ici et du coup ce « Untethered Abyss » va se montrer solide et régulier sur la durée en proposant un Death Metal technique mais jamais outrancier, qui fait plaisir à entendre.

Car s’étirant sur à peine plus d’une demi-heure la musique des Texans propose une écriture assez sobre et fluide, aidée en cela par des compositions courtes qui n’ont pas le temps de lasser l’auditeur, tout en étant relativement variées. Preuve en est dès le départ avec le sympathique « Horizonless Realm Of Mechanical Retribution » qui propose la classique thématique de la variation entre les parties lentes à la double prédominante et celles plus enlevées où le tabassage est de rigueur. Jouant sur l’alternance continue de ce schéma (où vient se greffer une fin d’obédience tribale) cette entrée en matière montre de biens belles choses, à défaut de faire sauter au plafond tant ça reste quand même relativement lambda et balisé. Cependant tout cela se montre néanmoins facilement accrocheur de par une certaine simplicité et une trame générale facile à suivre, et ce même quand ça se densifie côté noirceur à l’instar de l’inquiétant et très bon « Given To The Colony » qui laisse un peu plus de place aux parties lentes rampantes et obscures, un constat qui va s’amplifier au fur et à mesure qu’on avance dans l’écoute. En effet progressivement on va s’apercevoir que le groupe va mettre les éléments brutaux et explosifs au second plan, privilégiant les passages les plus lourds et écrasants afin de monter en technicité et d’offrir aussi une musique plus suffocante comme via les très courts et bons « Harrowing Manifestation » / « Red Hook », à la construction presque jumelle. Si quelques explosions de violence y retentissent l’ensemble laisse la part belle aux rythmiques alourdies et relevées ainsi qu’aux patterns barrés, dont le point d’orgue est le glauque et hermétique « Library Of Babel », qui outre s’allonger durant presque six minutes voit l’apparition d’influences Doom flagrantes. Effectivement tout du long ça va rester caler sur un rythme d’escargot où les Texans vont monter d’un cran niveau technicité et en y installant une ambiance mortifère et glaciale qui prend de plus en plus d’ampleur, sans jamais aller dans l’excès même si ça lorgne ici un peu du côté de GORGUTS.

On sent légèrement ici et là des relents de l’entité de Luc Lemay sans que pour autant les Américains n’aillent aussi loin dans le délire que le génial Québécois, et heureusement d’ailleurs car il y’a tout à parier que ceux-ci n’y seraient absolument pas arrivés et qu’au contraire cela aurait nuit à leur musique. Du coup tout ceci reste relativement discret et c’est tant mieux, d’ailleurs la fin de ce long-format va laisser un espace infime à ceci préférant conserver la trame entendue jusque-là afin de clôturer dignement les débats, vu que cette ultime partie va être un peu une redite de ce qui a été proposé au démarrage. Que ce soit « Mortuus In Perpetuum », « Isolated Malevolence » et « Reanimated Kin », ce triptyque de fin permet de réentendre les mêmes éléments et choses qui ont été faites un peu plus tôt, tout en jouant néanmoins de façon plus importante sur l’équilibre des forces en présence, entre batterie au taquet et riffs affûtés. Néanmoins si tout cela est parfaitement cohérent et n’a pas le temps de fatiguer l’auditoire force est de reconnaître qu’un léger sentiment de répétition pointe le bout de son nez, la faute notamment à une absence de solos qui auraient permis de marquer un peu plus les esprits, et de différencier chacune des compositions qui donnent la sensation d’être un peu interchangeables sur la forme comme le fond. Néanmoins même s’il y’a encore du travail à effectuer pour ses membres avant de grimper plus haut dans la hiérarchie il faut saluer leurs efforts et leur persévérance mutuelle, vu qu’ils n’ont jamais lâché malgré les galères et coups durs. Cela aurait été véritablement dommage vu le potentiel intéressant de cette galette qui s’écoutera distraitement et facilement, à défaut de mieux, même si c’est toujours ça de pris.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Mera citer
Mera
21/07/2021 15:36
J'ai vu death tech, lu la chro en diagonale, raté les mentions Doom et Gorguts, écouté en espérant y trouver un peu de Death, Atheist, Gorod et compagnie... Recette pour une déception assurée Mr Green
Cela dit, j'aurais pas mis tech dans l'étiquette, le "essayez aussi" s'y perd complètement du coup Mr Green
Évidemment, pas mon style du tout, l'absence totale de mélodie et cette lourdeur mollassonne étant à l'opposée de ce que j'aime dans le metal Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cathexis
Death Metal Technique
2021 - Willowtip Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Cathexis
Cathexis
Death Metal Technique - 2011 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Horizonless Realm Of Mechanical Retribution
02.   Given To The Colony
03.   Harrowing Manifestation
04.   Red Hook
05.   Library Of Babel
06.   Mortuus In Perpetuum
07.   Isolated Malevolence
08.   Reanimated Kin

Durée : 32 minutes

line up
parution
25 Juin 2021

Essayez aussi
Augury
Augury
Fragmentary Evidence

2009 - Nuclear Blast Records
  
Arsis
Arsis
United In Regret

2006 - Willowtip Records
  
Gorod
Gorod
Neurotripsicks

2005 - Willowtip Records
  
Coprofago
Coprofago
Genesis

2000 - Sekhmet Records
  
Vale Of Pnath
Vale Of Pnath
Vale Of Pnath (EP)

2008 - Autoproduction
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique