chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
147 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Venefixion - A Sigh From Below

Chronique

Venefixion A Sigh From Below
Même si Venefixion n’ai jamais vraiment cessé de faire parler de lui depuis son apparition public en 2015 et la sortie de sa toute première démo intitulée Defixio, il aura quand même fallu six longues années aux Bretons pour donner enfin naissance à ce que beaucoup d’entre nous attendions de pied ferme depuis l’écoute de cette fichue cassette. Après un EP paru en 2016 (Armorican Deathrites) et un split en compagnie de leurs grands copains belges de Possession sorti trois ans plus tard (Passio Christi Part II / Necrophagous Abandon), le groupe rennais signe son retour aux affaires par la grande porte avec la parution il y a quelques jours de A Sigh From Below, premier album paru là encore sous la bannière du label allemand Iron Bonehead Productions.

Resté inchangé depuis 2018 et l’arrivée au chant de Romain Gibet (Sépulcre, Repugnizer, ex-Cadaveric Fumes), le line-up semble avoir enfin acquis cette stabilité qui lui faisait jusque-là quelque peu défaut. C’est donc dans la même configuration qu’il y a trois ans que Venefixion s’est rendu au Heldscalla Studio de Raphaël Henry (Sacrifizer, Ritualization, Fall Of Seraphs, Sacral Night, Silver Machine…) pour l’enregistrement de ces neuf "nouvelles" compositions bouclées en un petit peu plus de trente-cinq minutes. Oui, avec des guillemets car certains d’entre vous auront peut-être déjà remarqués la présence au tracklisting du titre "Aghori's Ashes Of The Dead" tiré de Defixio et proposé ici dans une version revue et corrigée. Enfin pour en finir avec cette introduction, précisons également que ce premier album a été illustré par Jack Welch (Seventh Bell Artwork) avec qui les Bretons avaient d’ailleurs déjà collaboré par le passé pour l’artwork de leur première démo.

D’une durée modérée bien qu’idéale pour ce genre de Death Metal, A Sigh From Below s’inscrit sans surprise dans la continuité des précédents travaux de Venefixion à ceci près que le groupe semble en avoir terminé avec le folklore breton, ses légendes et autres contes obscures et inquiétants. S’il perd au passage une toute petite partie de ce qui faisait son charme (eh oui, le (chroniqueur) Breton est chauvin), le groupe n’en reste pas moins pertinent en abordant différents thèmes qui bien évidemment collent toujours aussi bien à l’ambiance de la musique. Sorcellerie, magie noire, Mort et autres malédictions lancées des profondeurs de la Terre noircissent ainsi l’essentiel des paroles écrites par monsieur R. Cadaver. Saluons d’ailleurs à juste titre l’excellent travail d’ambiance effectué tout au long de ces trente-cinq minutes. Naturellement, les riffs sinistres et nauséabonds composés par K. Desecrator participent grandement au développement de ces atmosphères dont se drapent chacune de ces neuf compositions mais on pourrait également y ajouter cette très chouette introduction particulièrement angoissante signée Cyril L’Hostis du groupe Vaisseau, ce sample du Nosferatu, Phantom Der Nacht de Werner Herzog particulièrement bien choisi sur les dernières secondes de "Of Wolves And Ghosts" ou bien encore cet interlude instrumental au feeling mélancolique et spectrale qu’est "Subterranean Deathspell". Chacun à leur manière contribuent ainsi à entretenir ces ambiances délétères et morbides mais également à favoriser l’immersion de l’auditeur dans ces contrées putrides et désolées.

Marchant évidemment à grandes enjambées dans les pas des précédents travaux de Venefixion, A Sigh From Below perpétue la tradition d’un Death Metal sauvage et primitif largement influencé par l’école suédoise de la fin des années 90 et du début des années 2000 (Repugnant, Tribulation, Necrovation, Kaamos et Verminous en tête) même si on pourrait également aller piocher du côté de la scène américaine de la fin des années 80 avec des groupes tels que Necrovore, Morbid Angel, Fatal ou Malfeitor. Bref, une approche naturellement passéiste marquée par ces nombreuses accélérations de Punk à chien menées le couteau entre les dents ("Veneficial Upheaval" à 2:26, "Of Wolves And Ghosts" à 0:32, "Ways To The Netherworld" à 0:09, "Clavicula Salomonis" à 0:24...), par ces riffs diaboliques dont l’efficacité redoutable fait bien vite oublier leur relative simplicité ("Of Wolves And Ghosts" , "Clavicula Salomonis" , "Summoned And Defiled" , "Aghori's Ashes Of The Dead"...), par ces solos tantôt infernaux ("Veneficial Upheaval" à 2:44, l’entame tonitruante de "Ways To The Netherworld", "Aghori's Ashes Of The Dead" à 1:58), tantôt plus mélodiques ("Of Wolves And Ghosts" à 1:51, "Ways To The Netherworld" à 2:34, "As Light Goes Astray" à 0:40 et 2:27) dont certains aux forts relents Azagthothiens comme ceux de "Clavicula Salomonis" dispensés par Michel Dumas (ancien guitariste des excellents Mutilated), par ces quelques séquences plus en retenue et autres décélérations qui viennent apporter ces nuances nécessaires à toute bonne dynamique tout en brisant quand même quelques nuques au passage ("Of Wolves And Ghosts" à 1:24, "Ways To The Netherworld" à 1:49, "Clavicula Salomonis" à 2:32, "Aghori's Ashes Of The Dead" à 1:36), par ce growl rugueux et bardé juste ce qu’il faut de réverb’. Bref, un cahier des charges dûment respecté par une formation qui à défaut d’apporter beaucoup d’originalité à son Death Metal (même si on peut saluer le caractère plus "progressif" et "exploratoire" d’un titre comme "As Light Goes Astray" plein de relief (on y trouve justement Nathaniel Colas du groupe de Doom Dyonisiaque venu pousser quelques lignes de ce chant déclamatoire et prophétique) et sortant quelque peu du schéma de composition des précédents morceaux de l’album) sait se faire particulièrement convaincant.

Servi par une production impeccable offrant caractère et lisibilité sans pour autant dénaturer une seule seconde le propos et les intentions malfaisantes de Venefixion, A Sigh From Below est l’album que tous ceux tombés sous le charme des précédentes sorties des Bretons attendaient de pied ferme. Un disque impitoyable qui derrière ses atours primitifs se montre bien plus vicieux et malins qu’il n’y parait de prime abord. Car sans parler de véritables subtilités, les compositions de ce premier album font preuve en effet d’une certaine intelligence dans ce bon usage de la dynamique, la construction et le déploiement de ces atmosphères viciées et sournoises et dans son habileté à mélanger mélodie et frénésie sans pour autant donner le sentiment de perdre en intensité. S’il s’est donc particulièrement fait attendre, A Sigh From Below ne déçoit pas et surtout continue de nous réjouir écoute après écoute. Signe évident que Venefixion a réussi son coup et qu’il fait parti, avec quelques autres, de ces groupes capables de mettre la France au coeur des discussions en matière de Death Metal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
07/10/2021 07:29
note: 8/10
Bien intense et méchant à la Repugnant quoique je rejoins Dantefever sur la prod qui aurait pu se montrer plus crue.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
06/10/2021 18:50
note: 8/10
Très bon album qui confirme que le groupe a réussi son examen de passage vers le format supérieur. On y retrouve toute l'agressivité et la crasse des bretons ainsi que leur style si direct et bas du front, qui défoule et fait du bien ! Du tout bon ! Sourire
Dantefever citer
Dantefever
06/10/2021 18:45
Très chouette, mais manque un peu de crasse dans la prod à mon goût

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Venefixion
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (1)  8.5/10

plus d'infos sur
Venefixion
Venefixion
Death Metal - 2013 - France
  

nouveaute
A paraître le 1 Octobre 2021

tracklist
01.   Resurrection  (01:12)
02.   Veneficial Upheaval  (03:44)
03.   Of Wolves And Ghosts  (04:02)
04.   Ways To The Netherworld  (04:27)
05.   Clavicula Salomonis  (05:10)
06.   Summoned And Defiled  (04:16)
07.   Subterranean Deathspell  (01:48)
08.   Aghori's Ashes Of The Dead  (03:34)
09.   As Light Goes Astray  (07:17)

Durée : 35:30

line up
voir aussi
Venefixion
Venefixion
Defixio (Démo)

2015 - Iron Bonehead Productions
  
Possession / Venefixion
Possession / Venefixion
Passio Christi Part II / Necrophagous Abandon (Split-CD)

2019 - Iron Bonehead Productions
  
Venefixion
Venefixion
Armorican Deathrites (EP)

2016 - Iron Bonehead Productions
  

Essayez aussi
Dead Congregation
Dead Congregation
Sombre Doom (EP)

2016 - Martyrdoom Productions
  
Bedsore
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations

2020 - 20 Buck Spin Records
  
Coffin Texts
Coffin Texts
Gods Of Creation, Death & Afterlife

2000 - Dwell Records
  
Gutless / Mortal Wound
Gutless / Mortal Wound
Gutless / Mortal Wound (Split 12")

2020 - Me Saco Un Ojo Records / Maggot Stomp Records
  
Chainsword
Chainsword
Blightmarch

2021 - Godz Ov War Productions
  

Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique
Suad
Waves
Lire la chronique
The Flight Of Sleipnir
Eventide
Lire la chronique
Fluids
Not Dark Yet
Lire la chronique
Wraith
Undo The Chains
Lire la chronique
Le Prochain Hiver
Hiver '96
Lire la chronique
Bloodlet
Entheogen
Lire la chronique
Deicide
In The Minds Of Evil
Lire la chronique
Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique