chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
141 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Flight Of Sleipnir - Eventide

Chronique

The Flight Of Sleipnir Eventide
The Flight of Sleipnir fait partie de ces groupes que j’apprécie beaucoup, que je suis depuis leurs débuts et dont, ici ou ailleurs, j’ai toujours souhaité assurer les chroniques tant leur originalité m’est apparue comme singulière. A l’occasion de la sortie d’Eventide, leur petit dernier, un coup d’œil par-dessus l’épaule m’a permis de réécouter et de me remémorer combien Saga, Skadi, V. et même Essence of Nine étaient forts. Combien leur doom très stoner, aux accents folks et BM magnifiques, pouvait transporter l’auditeur par delà les cimes et la canopée, le cheval ailé porté par les vents…

En outre, le combo ricain n’a pas son pareil pour proposer des artwork de toute beauté, souvent en adéquation absolue avec le contenu musical, qui participe à renforcer davantage encore l’identité des américains. Eventide s’inscrit naturellement dans cette lignée, la pochette sombre, nocturne et mystique annonçant la tonalité musicale à venir. Le BM est toujours présent, au moins dans les vocaux ; la folk éthérée et mystique aussi. Quant au doom, il arpente toujours les massifs du stoner et ne rechigne pas, de nouveau, à introduire une bonne dose de fuzz là où il faut. Oui, du fuzz et du BM, tout ça dans la même marmite.

Voland ouvre ainsi l’album sur des envolées très épiques, dopées par un son ample et soyeux, ultra confortable. Les mélodies sont au cœur du morceau, comme souvent chez The Flight of Sleipnir, et déroulent leur propos d’une manière très prog’ et psyché aussi. Seule la voix, très black, tranche littéralement la structure en lui apportant une agressivité bienvenue. Comme à son habitude, le combo use et abuse des ponts atmosphériques aux tonalités folks (sur Voland, dès la 2’ par exemple) avant que la grêle ne tombe à nouveau, fruit de guitares lourdes.

Les morceaux sont chargés en informations et en changement de direction. Les enchaînements stoner lourds et les ponts atmosphériques constituent une partie du débat ; l’autre tient dans le mix permanent de l’agressivité des guitares et de la voix qui se mêle à des tonalités heavy au travers des nombreux solis magnifiques qui amplifient la musique et les propos du groupe. Voland mixe ainsi des phrasés ultra lourds et des envolées lyriques incroyables. January démarre sur un entrelacs de riffs sublimes, tournoyant, mêlés à une voix BM qui déchire l’espace. La mélodie occupe toute la structure, comme un gaz rempli une pièce dans son intégralité. En arrière-plan, d’autres riffs s’ajoutent, plus atmosphériques, qui débouchent sur un nouveau pont, plus enlevé, plus dissonant. Déroutante, la musique de The Flight of Sleipnir l’est assurément. La fin de January, tout en poésie aérienne, en guitare sèche déliée mêlée aux chants d’oiseaux est juste de toute beauté.

Même les enchaînements entre les titres sont étudiés. La sortie lourde de Voland et l’entrée aérienne sur January ; la sortie champêtre de January et le départ plus menaçant de Thaw. Tout concourt pour qu’avec le plus grand naturel, l’auditeur suive le chemin tracé par le groupe, un chemin pourtant escarpé, fourmillant de sentiers de traverse, mais dont on ne ressent aucun effort, rien d’autre qu’une béatitude incroyable. Thaw et Harvest reconduisent ainsi les ponts atmosphériques antérieurs mais d’une autre façon, non plus à la guitare sèche mais à la guitare électrique, pour des accents plus « durs » mais tout aussi habités. La raison ? Le pont débouchera sur un passage plus black, plus dissonant, avec une voix totalement possédée… la cohérence encore et toujours, d’autant que les arrangements de fin de titres, comme sur January, sont simplement hors sol, hors du temps, très lourds mais absolument enchanteurs. De nouveau, le lien avec le titre suivant Bathe the Stone in Blood, comme avec Harvest qui le suit, est surprenant : fin sur des accents BM, départ sur des riffs bourrés de fuzz, presque psyché, ultra planants ; fin de Thaw sur des aspérités sombres, départ de Bathe the Stone in Blood sur une mélopée champêtre. Et pourtant, de nouveau, tout s’enchaîne à merveille. Tout est cohérent, à sa place.

Servitude clôture l’album sur des tonalités très proches des premiers Wolves in the Throne Room. On ne va pas s’en plaindre, le groupe montrant encore, s’il le fallait, ses aptitudes en terme de compos prog’ et de mélange quasi parfait des genres.

Honnêtement, que dire de mal de cet album ? The Flight of Sleipnir est un groupe qui ne déçoit jamais, dont la science de la composition est telle que chacun de ses albums est une redécouverte de merveilles qu’on pensait enfouies à tout jamais. La diversité du propos, sa mise en place naturelle, la beauté et la puissance qui se dégagent des compos de Eventide imposent le plus grand respect.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Vartruk citer
Vartruk
15/10/2021 09:55
Je suis le groupe depuis le sublime Saga, et cet album ne semble pas dérogé à la règle, c'est toujours aussi fouillé, réussi, envoutant, on navigue quelque part entre un Moonsorrow, A Forest of stars, Primordial... Des productions AOP qui ne déçoivent quasi-jamais, on sait toujours à quoi s'attendre, mais on est toujours surpris par la qualité... et on en redemande à chaque fois!
AdicTo citer
AdicTo
14/10/2021 12:01
Excellent cet album. J’ai été happé dès la première écoute et je ne m’en lasse pas.

Merci pour la découverte.
ERZEWYN citer
ERZEWYN
03/10/2021 10:30
note: 8.5/10
C'est un grand OUI ici aussi !
Certainement au bilan de cette année pour ma part. Merci Raziel pour cette très belle chronique !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Flight Of Sleipnir
Doom/Stoner/Folk
2021 - Eisenwald Tonschmiede
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (2)  7.09/10

plus d'infos sur
The Flight Of Sleipnir
The Flight Of Sleipnir
Doom/Stoner/Folk - 2007 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Voland  (07:32)
02.   January  (06:44)
03.   Thaw  (06:28)
04.   Bathe The Stone In Blood  (08:06)
05.   Harvest  (07:54)
06.   Servitude  (07:37)

Durée : 44:21

line up
parution
28 Mai 2021

voir aussi
The Flight Of Sleipnir
The Flight Of Sleipnir
Skadi

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  

Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique
Suad
Waves
Lire la chronique
The Flight Of Sleipnir
Eventide
Lire la chronique
Fluids
Not Dark Yet
Lire la chronique
Wraith
Undo The Chains
Lire la chronique
Le Prochain Hiver
Hiver '96
Lire la chronique
Bloodlet
Entheogen
Lire la chronique
Deicide
In The Minds Of Evil
Lire la chronique
Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique