chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
147 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Begräbnis - Izanaena

Chronique

Begräbnis Izanaena
Les Japonais de Begäbnis ne sont certes pas les plus connus dans le style exigeant du funeral doom, mais ce ne sont pas non plus les plus prolifiques. Izanaena est ainsi leur tout premier LP, après trois splits et deux demos. Autant dire que, pour les curieux de la scène dont je suis, ce premier effort était attendu.

Le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas été enchanté. Le funeral doom est un genre très exigeant, où n’est pas qui veut Skepticism et consorts. Mâtiné de boucles un brin drone, le funeral de Begräbnis est ultra caverneux, rampant et sombre à l’envi. La voix, directement issue des profondeurs, est presque indicible tant elle est sourde, littéralement régurgitée du centre de la Terre. Si ces atours ont tout pour aboutir à un résultat satisfaisant, Inverted Cross, le premier titre, se révèle pourtant relativement plat. Comme si le combo nippon avait tenté de singer Winter, mais sans le génie qui va avec. Le manque de variations originales comme le son très étouffé, presque brouillon, n’aident pas, il faut l’avouer. Les tentatives de soli, comme pour apporter quelques aspérités, restent finalement, de leur côté, assez classiques.

Les morceaux sont plutôt agréables, disons-le nettement. Mais dans le style, la concurrence est rude et le dernier Skepticism montre, par exemple, que des divisions se sont créées depuis longtemps maintenant et que, manifestement, Begräbnis n’est pas dans la première. Tout n’est pourtant pas moyen. Haniwari, par exemple, en axant davantage sur la voix que sur l’instrumentation, crée le malaise et engendre un titre ultra rampant, noir de chez noir. Le drone mêlé au funeral accouche d’une mélasse impénétrable qui produit l’effet d’une immersion profonde. Mortuary Cannibalism modifie sa structure à mesure de l’avancée du morceau, créant une texture différente entre le départ, très rampant, et la fin, plus enlevée.

Mais, au final, les points d’accroche pour l’auditeur demeurent faibles. Certes, une certaine dimension rituelle se dégage des titres (Haniwari ou Mortuary Cannibalism par exemple), mais sans que jamais on puisse saisir une aspérité, un relief permettant d’identifier précisément la chanson ou le passage. La contemplation permanente des morceaux demeure le seul sentiment palpable, comme si l’auditeur en était réduit à assister passivement au déroulé de l’album. Comme si, précisément, cet album était conçu pour couvrir l’espace sonore d’un linge uniforme. Et parfois, c’est l’incohérence de la structure qui déconcerte, comme sur le dernier morceau, Nijigahara, ultra planant dans son ouverture, puis ultra brutal et rapide sur sa fin, ce qui tranche considérablement avec le reste de l’album.

Déconcertant et trop plat, ce sont les termes qui conviennent le mieux à ce premier Begräbnis. Si tout n’est pas à jeter, loin s’en faut, il en faudra davantage pour s’imposer dans ce style si exigeant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Begräbnis
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Begräbnis
Begräbnis
Funeral doom - 2011 - Japon
  

tracklist
01.   因果どて愚弄す (Inverted Cross)
02.   半月-ハニワリ- (Haniwari)
03.   食葬 (Mortuary Cannibalism)
04.   ニシガハラ (Nijigahara)

Durée : 38:44

parution
28 Octobre 2020

Essayez plutôt
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Shades Of...

2000 - Spikefarm Records
  
Mournful Congregation
Mournful Congregation
The Incubus of Karma

2018 - Osmose Productions
  
Obed Marsh
Obed Marsh
Înnsmouth

2016 - Indépendant
  
Atavist
Atavist
III: Absolution

2020 - Candlelight Records / Spinefarm Records
  
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat

2007 - I Hate Records / 213 Records
  

Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique
Suad
Waves
Lire la chronique
The Flight Of Sleipnir
Eventide
Lire la chronique
Fluids
Not Dark Yet
Lire la chronique
Wraith
Undo The Chains
Lire la chronique
Le Prochain Hiver
Hiver '96
Lire la chronique
Bloodlet
Entheogen
Lire la chronique
Deicide
In The Minds Of Evil
Lire la chronique
Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique