chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
162 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Illum Adora - Ophidian Kult

Chronique

Illum Adora Ophidian Kult
Déjà, ILLUM ADORA interpelle par ses visuels. Il a pris l’habitude de mettre en scène son personnage masqué sur chaque pochette, et de nous plonger directement dans des ambiances occultes et sataniques. Très réussi à chaque fois, et peut-être encore plus avec ce deuxième album, Ophidian Kult. Les croix sont renversées, les bougies sont allumées, le t-shirt de circonstance, les bracelets à clous et la ceinture cartouchière sont sortis. Tout est prêt pour la cérémonie diabolique qui va commencer et durer une quarantaine de minutes !

Par contre l’auditeur ne l’est sûrement pas lui, de prêt ! Parce qu’une nouvelle fois le groupe allemand parvient à brouiller les pistes d’un bout à l’autre des morceaux. Dès le début il propose une introduction qui ne correspond pas à ce qu’on trouvera sur le reste : un morceau à la guitare acoustique accompagné d’une voix qui susurre. Ceux qui découvrent ILLUM ADORA vont penser qu’ils sont partis pour un voyage forestier, pour du black atmosphérique transcendant peut-être. Eh bien non, bien entendu que non, car après ces deux minutes relaxantes, le véritable visage du démon apparaît. Et dans son ensemble, c’est du sale. Ah oui, du sale très sale. La base est alors du black metal très pur, très direct et bien méchant, qui a conservé les influences de l’époque de sa naissance : le thrash et le punk s’y entendent forcément ! Mais au lieu de s’en tenir à ces éléments, Hurricane Hellfukker et sa petite troupe s’amusent à glisser des surprises en tous genres tout au long de l’album. Quelle surprise alors d’entendre quelque part des bribes de chant féminin, des solos heavy, du piano, un clavier... Ah, ce clavier est d’ailleurs l’oeuvre de la Néerlandaise Häxa, du groupe COUNTESS, et c’est finalement une évidence parce que ce groupe aussi utilise ses synthés sur des bases très crues.

Du coup, les compositions gardent toujours un aspect cracra. Tout ce qui est beau se mélange dans le sale... Comment bien expliquer... C’est comme si le groupe gerbait sur un plateau, qu’il sortait un petit dure-dent, traçait des traits pour que le dégueulis prenne des formes artistiques. C’est classe, mais c’est toujours du vomi... Et ça pue toujours autant. C’est tout à fait ça que je ressens sur les 9 pistes de ce CD, complétées par une neuvième sur la version vinyle.

ILLUM ADORA prouve à nouveau qu’il a une patte particulière et originale. Il montre surtout que l’on peut encore surprendre l’auditeur sans en faire trop, et justement en n’en faisant pas trop. Car si le clavier, la guitare acoustique ou je ne sais quel élément se retrouvait trop utilisés dans des compositions, ils deviendraient alors prévisibles. Le dosage est donc très intéressant ici !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Illum Adora
Black Metal
2021 - Folter Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  6.67/10

plus d'infos sur
Illum Adora
Illum Adora
Black Metal - 2011 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.   Last Gaze upon the Wintermoon
02.   Profanation on Command
03.   Dark Tower of Gorgoroth
04.   Nausea
05.   Tief Unten
06.   Folter
07.   Messiah to Purgatory
08.   Winds of War at Holocaust Sky
09.   Lost in Reverie

Durée : 39:04

parution
3 Septembre 2021

voir aussi
Illum Adora
Illum Adora
...of Serpentine Forces

2019 - Folter Records
  
Illum Adora
Illum Adora
Infernum Et Necromantium (EP)

2020 - Folter Records
  

Essayez aussi
Setherial
Setherial
Ekpyrosis

2010 - Regain Records
  
Weakling
Weakling
Dead as Dreams

2000 - tUMULt Records
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Veritas Diaboli Manet In Aeturnum (MCD)
(Chaining The Katechon)

2008 - Norma Evangelium Diaboli
  
Furia
Furia
Nocel

2014 - Pagan Records
  
Katharsis
Katharsis
666

2004 - Norma Evangelium Diaboli
  

Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique
Suad
Waves
Lire la chronique
The Flight Of Sleipnir
Eventide
Lire la chronique
Fluids
Not Dark Yet
Lire la chronique
Wraith
Undo The Chains
Lire la chronique
Le Prochain Hiver
Hiver '96
Lire la chronique
Bloodlet
Entheogen
Lire la chronique
Deicide
In The Minds Of Evil
Lire la chronique
Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique