chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cadaveric Incubator / Undergang - Christmas Split

Chronique

Cadaveric Incubator / Undergang Christmas Split (Split 7")
Ohohoh... Joyeux noël chers lecteurs de Thrashocore. Comme vous pouvez le constater pas de jours fériés pour nous en ce samedi 25 décembre puisque même en cette journée de fête, de célébration (amen) et d’excès culinaires (oui, inutile de le nier, même combat pour tout le monde), nous continuons à vous dispenser nos avis éclairés. Alors si vous ne savez pas quoi faire entre le fromage et le dessert et que comme une personne bien élevée vous avez sorti votre téléphone portable en plein repas de famille pour checker ce qui se passe de très important sur Facebook, Instagram et Thrashocore et ainsi échapper aux discussions bancales sur la politique migratoire en France ou sur qui sera notre futur(e) président(e), prenez les cinq minutes qui suivent pour vous éclipser là où vous le pouvez et lire cette chronique qui, vous en êtes convaincu c’est bien là l’essentiel, ne pouvait pas attendre...

Alors quitte à rédiger une chronique pour le jour de noël, autant que celle-ci soit dans le thème. Pourtant, en temps normal je ne l’aurai pas fait car je ne suis pas vraiment client de ce genre d’exercice saisonnier où l’on peut voir certains groupes se fendre de reprises improbables sous prétexte de célébrer la naissance de Jesus Christ, notre sauveur… Mouais, non, moi ça ne m’a jamais trop fait marrer et ai toujours préféré rester très loin de ce genre de sorties bien souvent inutiles pour ne pas dire embarrassantes. Sauf que là, il faut bien avouer que l’occasion était quand même trop belle pour ne pas se prêter au jeu.

Groupes généreux s’il en est, Cadaveric Incubator et Undergang ont donc décidé d’offrir à leurs auditeurs un petit cadeau de fin d’année matérialisé sous la forme d’un split de noël baptisé Christmas Split. Proposé sous l’égide du label Extremely Rotten Productions (qui d’autre), celui-ci est bien évidemment illustré par un David Mikkelsen dont on appréciera le bon goût en matière de décorations, notamment en ce qui concerne ces guirlandes (quelques réserves cependant au sujet de ces boules que l’on aurait imaginé plus sanguinolentes ou je ne sais quoi...). Pour les quelques collectionneurs, ce split disponible sur Bandcamp est également proposé en vinyle sous la forme d’un 7" rouge ou vert limité chacun à 200 exemplaires et agrémentés pour l’occasion d’un "kravlenisse" ou "Nisse grimpante" (je vous laisse le lien Wikipédia dès fois que vous souhaiteriez vous instruire).

Les premiers à ouvrir le bal sont les Finlandais de Cadaveric Incubator avec le titre "Swarming Vulgar Xmas" dont le groove surprenant m’a fait penser, à tord, qu’il s’agissait là d’Undergang... Habitué à me délecter en règle générale d’un Death/Grind plus frontal, j’ai en effet interprété cette première séquence (que le groupe va par la suite répéter) comme un signe distinctif évident des Danois. Monumentale erreur comme dirait un certain Jack Slater puisqu’évidemment il n’en est rien... Le trio d’Helsinki a donc profité de cette collaboration pour nous offrir un titre plus nuancé qu’à l’accoutumé puisqu’en dépit de cette déferlante Grind savoureuse dispensée entre 0:37 et 1:35, celui-ci va plutôt jouer la carte d’un mid-tempo au groove particulièrement entêtant. Une formule agrémentée pour l’occasion par quelques samples et autres sonorités de saison. Si on ne coupera pas à ce père noël joyeux et à ces cloches proposés en guise d’introduction (père noël qui se fera d’ailleurs atomiser lors des dernières secondes), on retiendra surtout à partir de 2:56 l’usage bref mais bien senti de ces clochettes posées avec malice sur ce riff particulièrement groovy.

Face B, les Danois d’Undergang prennent le relai pour cinq minutes de ce Death Metal baveux, primitif et toujours aussi dégoulinant de groove putride et contagieux. Comme ses petits copains du jour, le groupe de Copenhague nous offre en guise de préambule un sample aux couleurs de cette célébration annuelle. Passé néanmoins le chant guilleret de ces Oompa Loompa maléfiques, Undergang récidive dans ce qu’il sait faire de mieux avec un "Hjerternes Tid" sans surprise mais néanmoins efficace. Alternant passages relativement soutenus aux forts relents carcassiens (de 1:03 à 1:46 et de 4:23 à 4:52), instants chaloupés (le groove (oui encore lui) de ces riffs simples comme ceux dispensés à 0:11, 3:23 et 4:08) et moments plus lourdingues (à partir de 1:51), on retrouve un Undergang peut-être pas au meilleur de sa forme mais en tout cas bien disposé à illuminer cette fin d’année de ces riffs grassouillets, de ce growl beurré, de toutes ces tripailles sanguinolentes et autres paroles particulièrement imagées ("På toppen af træet et kranie Huden halvt afpillet Øjnene gravet ud Læberne skåret af"). Bref, un titre qui ne fera probablement pas date dans la carrière des Danois mais que l’on appréciera néanmoins comme une délicieuse petite friandise à se glisser sous la palet à l’occasion.

Après ce petit aparté, il est temps de retrouver votre place à table à côté de tonton, tata ou de ce cousin un peu pénible que vous n’aviez plus vu depuis au moins trois ans. Rien de grave, vous surmonterez cette épreuve les doigts dans le nez avec en tête cette promesse que vous vous êtes faite il y a quelques minutes seulement, celle d’écouter une fois dans votre ancienne chambre d’adolescent les deux titres de ce split histoire de rester d’humeur et être en mesure d’affronter la gêne du noël d’Arthur et de ses invités sur TF1 et toutes ces heures de bêtisiers qui s’annoncent un peu partout sur toutes les autres chaînes. Allez, courage, dites-vous bien que l’on est tous dans la même galère...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Holmy citer
Holmy
25/12/2021 10:54
Pochette de l'année ! :-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cadaveric Incubator / Undergang
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  3/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Undergang
Undergang
Death Metal - 2008 - Danemark
  
Cadaveric Incubator
Cadaveric Incubator
Death Metal / Grindcore - 2004 - Finlande
  

nouveaute
A paraître le 31 Décembre 2021

écoutez
tracklist
Cadaveric Incubator
01.   Swarming Vulgar Christmas  (05:35)

Undergang
02.   Hjerternes Tid  (05:15)

Durée : 10:50

line up
voir aussi
Undergang
Undergang
Misantropologi

2017 - Dark Descent Records
  
Anatomia / Undergang
Anatomia / Undergang
Anatomia / Undergang (Split 10")

2017 - Me Saco Un Ojo Records
  
Undergang
Undergang
Den Gobbelte Grav (EP)

2018 - Forlaget Corto
  
Undergang / Gorephilia
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Split 7")

2018 - Me Saco Un Ojo Records
  
Undergang / Funebrarum
Undergang / Funebrarum
The Dead Of Winter (Split 7")

2012 - Doomentia Records
  

Essayez aussi
Kataklysm
Kataklysm
Prevail

2008 - Nuclear Blast Records
  
Bloodbath
Bloodbath
Unblessing The Purity (EP)

2008 - Peaceville Records
  
Sadistik Forest
Sadistik Forest
Morbid Majesties

2018 - Transcending Obscurity
  
Puteraeon
Puteraeon
Cult Cthulhu

2012 - Cyclone Empire Records
  
Diabolic
Diabolic
Excisions Of Exorcisms

2010 - Deathgasm Records
  

Cenotaph
Precognition to Eradicate
Lire la chronique
Dordeduh
Har
Lire la chronique
Pillars Of Ivory
The Biblical Scripturez (Co...
Lire la chronique
Wiegedood
There’s Always Blood At The...
Lire la chronique
Telluric Effluvium
Dissolution of the Threefol...
Lire la chronique
Pombagira
Baron Citadel
Lire la chronique
Occulsed
Crepitation Of Phlegethon
Lire la chronique
Wombbath
Agma
Lire la chronique
Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique
Cepheide
Les Echappées
Lire la chronique
Whoredom Rife
Winds Of Wrath
Lire la chronique
Noothgrush
Noothgrush (Démo)
Lire la chronique