chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lys - Silent Woods

Chronique

Lys Silent Woods
Je n’étais pas seul lors de ma 5ème écoute de cet album. Bon, je n’étais pas non plus avec quelqu’un de très spécial, mais il y avait une personne à proximité qui pouvait entendre la musique que j’avais mise. Oui, je sais que je n’ai pas à me justifier de si j’étais seul ou avec untel ou untel, mais voilà, l’anecdote va expliquer pourquoi je suis un peu sur mes gardes. C’était donc la 5ème écoute du premier album de LYS, et la personne qui était à proximité m’a dit : « Tiens, tu écoutes NIRVANA maintenant ! ». Non, je n’écoute pas NIRVANA, j’écoute un groupe italien. « Eh bien c’est une sacrée copie de NIRVANA. ». Tout à fait. Mais tout l’album n’est pas comme ça ! Sur les quatre morceaux, seul celui-ci est une sorte d’hommage au groupe de Kurt COBAIN. Mais à part ce « Bonfire », les autres pistes ressemblent au même brouhaha que j’écoute habituellement, ne t’inquiète pas. « Ahahaha ! T’écoutes une copie de NIRVANAAAAA, NANANANANA NA !!! ». Tu écoutes ce que je dis ? C’est le seul morceau dans le style ! C’est LYS, c’est italien et ça... « C’est lisse !? Eh bien je confirme, ahahahaha. T’écoutes toujours des trucs bien lisses, ohohohohoh. ». C’est le nom du groupe, LYS, comme la fleur de lys, et c’est un projet du mec qui s’appelle lui-même Lys, et qui est à la base le géniteur du groupe ENISUM, qui a sorti 6 albums jusqu’à maintenant et... « Oh là là, Sakrifiss il se justifiiiiis ! Pourquoi tu me racontes tout ça ! Tu as le droit d’écouter de la merde ! Ahahaha ! ». Non, je réponds à ta question sur le fait que j’écoute du NIRVANA, alors que c’est pas ça ! Et par contre, je suis d’accord sur le fait que ce n’est pas terrible. Même si je n’aime pas parler de merde au sujet de la musique. « Oh, mais tu peux écouter ce que tu veux, Sakrifiston ! L’égout et les douleurs... Ahahahaha. ». Non, mais je n’aime pas spécialement le groupe de toute maniète ! « Ah bah alors pourquoi tu l’écoutes alors !? ». Parce que je veux faire la chronique donc je m’en imprègne ! « Oui, bah c’est tout vu, je te la fait ta chro, moi : ‘Grosse merde italienne qui copie NIRVANA’ ». Tu commences à être agaçant, puisque je te dis que c’est seulement un seul titre !!! Et en plus il dure 5 minutes alors que les trois autres font entre 8 et 9 minutes. C’est une sorte de parenthèse dans l’album ! « D’accord ! Et ces trois autres morceaux, c’est une copie des FOO FIGHTERS alors ? Aahahahahah. ». Non, c’est du post black metal avec des passages acoustiques et des vocaux clairs qui font penser à NIRVANA. « BAH ! Tu as dit que le seul rapprochement avec NIRVANA c’était un seul titre !? ». Non, j’ai dit qu’un seul morceau sonnait comme du NIRVANA vraiment pur, ça n’empêche que l’influence se retrouve un peu disséminée par moments ailleurs. « C’est la même chose pour moi quand même... ». Alors écoute un extrait, et tu vas comprendre ! Sur ces trois pistes, tu ne penseras jamais que NIRVANA aurait pu jouer ça vu que c’est principalement du post black metal ! Ça fait plutôt penser à une collaboration entre un group de post black metal avec NIRVANA si ça t’aide à comprendre. « Mais si ça se trouve NIRVANA aurait tourner comme ça si le groupe existait encore maintenant ! ». Euuuh, oui, je ne suis pas sûr, mais c’est une probabilité intéressante. « Ouais, bon bah du coup ton LYS c’est quand même une copie de NIRVANA si jamais ils existaient encore et avaient évolué ! Les sales pilleurs de merde !!! ». On peut le voir comme ça, mais comme NIRVANA n’a pas eu le temps de le faire cet album, on peut quand même pardonner à LYS, non ? « Ça dépend. C’est bien copié ? ». Il y a quelques idées, et puis c’est quand même original comme résultat. Pas foufou et parfois les éléments surgissent un peu de nulle part, mais ça s’écoute à l’occasion... « Mouais, tu n’as pas l’air emballé non plus. Heureusement que j’étais là pour t’ouvrir les yeux sur la mauvaise qualité de ce que tu écoutes ! »...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lys
Grunge Post Black Metal
2021 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Lys
Lys
Grunge Post Black Metal - 2020 - Italie
  

tracklist
01.   Like Ashes in the Wind
02.   Mountains, Forests, Rivers
03.   Bonfire
04.   Silent Woods

Durée : 32:13

parution
29 Octobre 2021

Cenotaph
Precognition to Eradicate
Lire la chronique
Dordeduh
Har
Lire la chronique
Pillars Of Ivory
The Biblical Scripturez (Co...
Lire la chronique
Wiegedood
There’s Always Blood At The...
Lire la chronique
Telluric Effluvium
Dissolution of the Threefol...
Lire la chronique
Pombagira
Baron Citadel
Lire la chronique
Occulsed
Crepitation Of Phlegethon
Lire la chronique
Wombbath
Agma
Lire la chronique
Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique
Cepheide
Les Echappées
Lire la chronique
Whoredom Rife
Winds Of Wrath
Lire la chronique
Noothgrush
Noothgrush (Démo)
Lire la chronique