chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Purgatory - Apotheosis Of Anti Light

Chronique

Purgatory Apotheosis Of Anti Light
Cela fera trente ans l’année prochaine que Purgatory roule sa bosse dans l’ombre des plus grands avec pour seule reconnaissance la certitude d’avoir dans sa besace une tripotée d’albums particulièrement solides. Malheureusement, aussi bons soient-ils, ces derniers ont toujours été largement sous-estimés voir totalement ignorés par une grande partie des amateurs de Death Metal qui n’ont soit jamais entendu parler des Allemands ou qui alors ont toujours soigneusement réussi à les esquiver. Présenté tel quel, le tableau peut ne pas sembler très encourageant d’autant plus que nombreux sont ceux à avoir fait leurs valises au sein de la formation allemande qui en trois décennies a vu effectivement passer un certain nombre de musiciens (et notamment de bassistes) dans ses rangs. Néanmoins, cela n’a jamais plombé le moral de René Kögel (guitare, chant) et Lutz Göhzold (batterie) qui depuis 1993 ont réussi tant bien que mal à garder le navire à flot.

Six ans après le très bon Ωmega Void Tribvnal, Purgatory fait son retour une fois encore sous les couleurs du label War Anthem avec la sortie en avril dernier de son neuvième album intitulé Apotheosis Of Anti Light. Un disque à l’illustration mystérieuse signée par l’artiste indonésien Bahrull Marta (Centinex, Illdisposed, Insatanity, TON...) et qui pour l’occasion a été enregistrée par Lukas Haidinger (actuel chanteur et bassiste de Profanity) et masterisé une fois encore par l’infatigable Patrick W. Engel. Comme pour ses prédécesseurs, le résultat s’avère toujours aussi pertinent, offrant la puissance et l’impact que l’on peut attendre d’une approche dite "moderne" mais également le caractère et l’authenticité d’un Death Metal qui n’en oublie ni ses racines ni l’importance des atmosphères qu’il peut et doit développer. On notera également quelques petits changements de line-up puisque le bassiste Wolfgang Rothbauer arrivé en 2020 est passé ici à la seconde guitare alors que le groupe a accueilli dans ses rangs un certain Nico Solle à ce poste de bassiste dès lors rendu vacant.

Alors quoi de neuf après ces six années d’absence ? Eh bien pas grand-chose puisque Purgatory reprend naturellement le chemin de ce Death Metal virulent qu’il perfectionne depuis maintenant près de trois décennies. On va cependant y trouver quelques petites nouveautés, notamment ce chant mélodique déclamatoire utilisé, je vous rassure, avec beaucoup de parcimonie mais qui a néanmoins de quoi surprendre lorsque l’on connaît les Allemands et leur propension, au moins jusque-là, à ne jamais édulcorer leur propos. Ces instants très brefs et finalement peu nombreux ("(We Declare) War" à 0:47, "Ropes In November (Samhain's Curse Part III)" à 1:15, "Expectato Solis" à 2:10) ne gâchent en rien ces retrouvailles et n’apportent finalement rien d’autre qu’un soupçon de mélodie tout à fait acceptable à une formule restée inchangée.
En effet, c’est sur les chapeaux de roue que s’ouvre et que se mène principalement Apotheosis Of Anti Light. Un rythme souvent très soutenu allant jusqu’à rappeler par moment un certain Angelcorpse ("(We Declare) War", "Ropes In November (Samhain's Curse Part III)", "We Where Forced Astray" avec, cerise sur le gâteau, cette voix arrachée et âpre évoquant effectivement un certain Pete Helmkamp...) mais néanmoins varié puisqu’il alterne régulièrement salves de blasts punitives ("(We Declare) War" et son entrée en matière particulièrement frontale, "Deny ! Deny !! Deny !!!" Et ses premiers instants très rentre-dedans, "God Loves None Of You" à 1:40...), accélérations thrashisantes plus ou moins marquées et toujours aussi entrainantes ("Ropes In November (Samhain’s Curse)" à 0:38, "Deny! Deny!! Deny!!!" à 0:39 et 1:11, "God Loves None Of You" à 2:30...) et nombreux ralentissements lourds et dominateurs (l’introduction posée et menaçante de "Accused, Sentenced And Buried Alive", les premières secondes de "The Moaning Of Dismal Halls" puis un petit peu plus loin à partir de 0:56 et ce jusqu’à 4:10, "Pantheon Of Slaughters" tout en mid-tempo pour une conclusion qui vient contraster avec ces débuts en fanfare et ainsi poser sur ces dernières minutes un voile brumeux...). Une nuance qui fait d’Apotheosis Of Anti Light un disque particulièrement dynamique et qui jamais ne sombre dans la répétition malgré une durée que l’on pourrait jugée excessive (quarante-quatre minutes) de la part d’un groupe habitué depuis près de vingt ans à plafonner aux alentours des trente-cinq minutes.

Si le Death Metal proposé par les Allemands de Purgatory ne surprendra personne, celui-ci s’avère néanmoins suffisamment convaincant pour faire passer un excellent moment à n’importe quel amateur du genre. En musiciens expérimentés et vraisemblablement bien accompagnés à en juger une fois de plus par la qualité de ce neuvième album, René Kögel et Lutz Göhzold, ont su éviter tous les pièges dans lesquels peuvent tomber à la fois ces groupes qui succombent à une approche moderne et qui par exos de zèle en oublie leur âme au passage que tous ces groupes qui bloqués sur leurs acquis et leur réputation se contentent du minimum syndicale en imaginant que les auditeurs n’y verront que du feu. Le fait est qu’après trente ans de carrière, Purgatory n’a pas à rougir de quoi que ce soit et continue son petit bonhomme de chemin en seconde division avec une fois de plus sous le coude un nouvel album particulièrement solide qui ravira tous ceux qui poseront leurs oreilles dessus. Alors si vous en êtes encore à hésitez, ne le faites plus et lancer vous à la découverte de cet excellent Apotheosis Of Anti Light. Vous ne le regretterez pas.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
17/06/2022 07:17
note: 8/10
Très bon comme d'hab avec Purgatory, groupe en effet assez largement sous-estimé.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Purgatory
Death Metal
2022 - War Anthem Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Purgatory
Purgatory
Death Metal - 1993 - Allemagne
  

tracklist
01.   (We Declare) War  (05:15)
02.   Accused, Sentenced And Buried Alive  (04:49)
03.   Ropes In November (Samhain's Curse Part III)  (04:44)
04.   The Moaning Of Dismal Halls  (04:46)
05.   We Were Forced Astray  (03:59)
06.   Deny! Deny!! Deny!!!  (04:16)
07.   Expectato Solis  (04:15)
08.   God Loves None Of You  (05:31)
09.   Pantheon Of Slaughters  (07:11)

Durée : 44:46

line up
parution
1 Avril 2022

voir aussi
Purgatory
Purgatory
Ωmega Void Tribvnal

2016 - War Anthem Records
  
Purgatory
Purgatory
Necromantaeon

2011 - War Anthem Records
  

Essayez aussi
Cadaveric Fumes
Cadaveric Fumes
Dimensions Obscure (EP)

2016 - Blood Harvest Records
  
Warkunt
Warkunt
Of Ruins And Agony

2018 - Great Dane Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Heaven's Venom

2010 - Nuclear Blast Records
  
Vacivus
Vacivus
Annihilism

2019 - Profound Lore Records
  
Killing Addiction
Killing Addiction
Omega Factor

1993 - JL America
  

Exocrine
The Hybrid Suns
Lire la chronique
Cailleach Calling
Dreams of Fragmentation
Lire la chronique
Vektor
Black Future
Lire la chronique
Plague Years
All Will Suffer (EP)
Lire la chronique
Hexing
Welcome To Salem
Lire la chronique
Evergrey
The Atlantic
Lire la chronique
Belphegor
The Devils
Lire la chronique
Schauer
Roaring Thunder of Days Lon...
Lire la chronique
Sirin
V Pamäti
Lire la chronique
Laudanum
The Coronation
Lire la chronique
Soreption
Jord
Lire la chronique
Laudanum
The Apotheker
Lire la chronique
Aara
Triade II: Hemera
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Rotten Tomb
Visions Of Dismal Fate
Lire la chronique
Svart Crown
Les Terres Brûlées (EP)
Lire la chronique
Knoll
Metempiric
Lire la chronique
Graf Orlock
Destination Time Yesterday
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Artificial Brain
Artificial Brain
Lire la chronique
White Ward
False Light
Lire la chronique
Besna
Zverstvá
Lire la chronique
Temple Of Void
Summoning The Slayer
Lire la chronique
Suffering Sights
When Sanity Becomes Insanity
Lire la chronique
Ritual Necromancy / Fossilization
Ritual Necromancy / Fossili...
Lire la chronique
Kvöl
In Similitude of a Dream
Lire la chronique
Bloodsoaked Necrovoid
Expelled Into The Unknown D...
Lire la chronique
Tzompantli
Tlazcaltiliztli
Lire la chronique
Entrails
An Eternal Time Of Decay
Lire la chronique
Infectious Grooves
Groove Family Cyco (Snapped...
Lire la chronique