chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
181 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gauntlet Ring - Tyrannical Bloodlust

Chronique

Gauntlet Ring Tyrannical Bloodlust
Y'a pas, le tour du genre a beau avoir été fait à de multiples reprises au cours de ces trois dernières décennies, le Black Metal continue de séduire. Mieux, on arrive toujours à dénicher de belles petites pépites parmi le flot ininterrompu de sorties - Encore faut-il prendre le temps, et l'énergie, de se fader le tri. Et si on ne m'avait pas recommandé chaudement l'écoute de "Tyrannical Bloodlust" au détour d'internet, je dois avouer que ni l'origine, ni le nom, ni la pochette ne m'auraient décidé à y jeter une oreille attentive. C'était moins une ! Car ce deuxième full-length de Gauntlet Ring concentre tout ce qui m'a fait tomber amoureux du genre. Une sorte de pot-pourri de ce que le corpse-paint, le cuir, et les vapeurs de soufre, peuvent proposer de meilleur.

Né à New-York il y a deux ans à peine, Gauntlet Ring n'a pas chômé. Un confinement qui aura certainement contribué au bouillonnement créatif du duo, accouchant de pas moins de cinq démos au cours de l'année 2020, tirées sur cassette, entre 20 et 50 copies chacune. On est UG ou on ne l'est pas ! L'année suivante, premier essai transformé, avec l'album "Upon the Wings of the Black Eagle", une demie-heure d'un Black Metal tant âpre que cru, dans le son et l'exécution : dans l'urgence, au milieu de quelques belles miches de pain, le potentiel était déjà perceptible. Le propos est sincère, convaincant, redoutable : tout ce qu'on est en droit d'exiger du style. C'est en Mai dernier qu'est sorti, aussi discrètement que de coutume, "Tyrannical Bloodlust", second longue-durée de la formation. Bénéficiant d'un tirage LP et CD, produits par Blood and Crescent, Gauntlet Ring prend les même et recommence. Mais en plus long, plus costaud, plus abouti encore !

Finalement, cette pochette aussi commune qu'efficace colle à merveille à ces 7 nouveaux titres : foudroyants ! Et le duo ne s'encombre pas de fioritures, montrant les crocs dès la première seconde de "Blood Red Tides". Un Black Metal mené tambour-battant, bourré d'instants de grâce et de lignes de guitare qui appellent le poing en l'air, rythmés tant par un batteur survolté (les roulements de "Silver in the Stars") que par ces samples de foudre épars - éclairs qui frappent toujours au même endroit, direct au cœur. D'accord, les esprits chagrins m'opposeront que ce qui se joue sur "Tyrannical Bloodlust" a déjà été entendu partout, n'est ni original, ni personnel; Qu'importe ! Gauntlet Ring joue avec les tripes, rend un hommage plus qu'appuyé aux légendes d'un genre tout entier. Libre aux chafouins de chouiner, sur moi, en tout cas, la séduction est totale.

L'urgence n'a pas disparu, au contraire. Le groupe est toujours aussi rageur. D'accord, ce n'est peut-être pas toujours carré, les pains sont assez fréquents, certaines rythmiques un peu flinguées... Mais ça vit. Loin du jeu au clic et des erreurs gommées, lissées en studio, des master tout propres et sans âme, Gauntlet Ring sonne comme un vieux de la vieille qui serait resté complètement étanche au progrès - et ça se ressent surtout dans ses compos ! Ce riffing emprunté aux vieux Darkthrone d'une part, cette science de la ligne qui tue, de la mélodie glaciale qui pétrifie; Ces rappels à la vieille scène Polonaise, Capriconus et Thor's Hammer en tête, perceptibles dans ce chant aboyé, ces clavier fantôme et autres parties mid-tempo qu'on croirait sorties de "Fidelity Shall Triumph' (flagrant sur le dernier titre, "Extermination"); Le très surprenant "The Temple of Onyx" et sa guitare claire, sans distorsion aucune, qui ne manquera pas de faire réagir les gourmets à qui le Blazebirth Hall manque cruellement... Difficile de faire abstraction de l'ombre de Judas Iscariot, qui hante chaque seconde de "Tyrannical Bloodlust", pour sa capacité à faire cohabiter le misérable et le sublime, la grandeur et la déchéance, le triomphe et la défaite... M'sieurs dames, je vous présente Gauntlet Ring : un vieux con aigri qui en a gros. Très, très gros.

Bref, les amateurs, les collectionneurs, les antiquaires du genre et autres diggers fous seraient bien inspirés de jeter une oreille plus qu'attentive à ce dernier-né des ricains. "Tyrannical Bloodlust" est une merveille de Black Metal enragé, taillé pour faire saigner, incarnant les canons même du genre : Noir, noble, et toujours à contre-courant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Raziel citer
Raziel
26/06/2022 11:43
Excellent album.
Du BM sans édulcorant, cru et efficace.
AxGxB citer
AxGxB
26/06/2022 11:38
note: 8.5/10
Bonne pioche en effet, grâce à toi. Content d'avoir pu mettre la main dessus. Rien de bien nouveau mais c'est en effet extrêmement bien fait. Le précédent est tout aussi recommandable je trouve même si effectivement un plus cru / bancale.
Sagamore citer
Sagamore
26/06/2022 11:20
note: 8.5/10
Pas de Bandcamp, mais l'album est dispo sur Youtube.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gauntlet Ring
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gauntlet Ring
Gauntlet Ring
Black Metal - 2020 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Blood Red Tides  (02:33)
02.   Azure And Crimson  (05:17)
03.   The Mystic Fire  (04:22)
04.   Sable Moonlight  (03:49)
05.   Silver In The Stars  (06:06)
06.   The Temple Of Onyx  (03:19)
07.   Extermination  (08:31)

Durée : 33:57

line up
parution
13 Mai 2022

Essayez aussi
Morgal
Morgal
Nightmare Lord

2021 - Werewolf Records
  
Norrhem
Norrhem
Among The Ruins (EP)

2018 - Darker Than Black
  
Shrine of Insanabilis
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies

2019 - World Terror Committee Records
  
Aosoth
Aosoth
V: The Inside Scriptures

2017 - Agonia Records
  
End of Mankind
End of Mankind
Antérieur à la lumière

2020 - Mallevs Records
  

Exocrine
The Hybrid Suns
Lire la chronique
Cailleach Calling
Dreams of Fragmentation
Lire la chronique
Vektor
Black Future
Lire la chronique
Plague Years
All Will Suffer (EP)
Lire la chronique
Hexing
Welcome To Salem
Lire la chronique
Evergrey
The Atlantic
Lire la chronique
Belphegor
The Devils
Lire la chronique
Schauer
Roaring Thunder of Days Lon...
Lire la chronique
Sirin
V Pamäti
Lire la chronique
Laudanum
The Coronation
Lire la chronique
Soreption
Jord
Lire la chronique
Laudanum
The Apotheker
Lire la chronique
Aara
Triade II: Hemera
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Rotten Tomb
Visions Of Dismal Fate
Lire la chronique
Svart Crown
Les Terres Brûlées (EP)
Lire la chronique
Knoll
Metempiric
Lire la chronique
Graf Orlock
Destination Time Yesterday
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Artificial Brain
Artificial Brain
Lire la chronique
White Ward
False Light
Lire la chronique
Besna
Zverstvá
Lire la chronique
Temple Of Void
Summoning The Slayer
Lire la chronique
Suffering Sights
When Sanity Becomes Insanity
Lire la chronique
Ritual Necromancy / Fossilization
Ritual Necromancy / Fossili...
Lire la chronique
Kvöl
In Similitude of a Dream
Lire la chronique
Bloodsoaked Necrovoid
Expelled Into The Unknown D...
Lire la chronique
Tzompantli
Tlazcaltiliztli
Lire la chronique
Entrails
An Eternal Time Of Decay
Lire la chronique
Infectious Grooves
Groove Family Cyco (Snapped...
Lire la chronique