chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
142 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ritual Necromancy / Fossilization - Ritual Necromancy / Fossilization

Chronique

Ritual Necromancy / Fossilization Ritual Necromancy / Fossilization (Split-CD)
Oui, je sais ce que vous vous dites, encore la chronique d’un split dont tout le monde se fout, la faute à un format qui ne date pas d’hier mais qui bien souvent n’intéresse pas grand monde parce que trop court et/ou trop cher et/ou trop peu qualitatif... Si chacun est bien libre de penser ce qu’il veut au sujet de ce format, difficile néanmoins de faire la fine bouche lorsque l’on voit les différentes parties embarquées dans cette nouvelle affaire.

Sont en effet réunies sous les couleurs du label italien Everlasting Spew Records les Américains de Ritual Necromancy qui depuis quatre ans maintenant se font particulièrement discrets et les Brésiliens de Fossilization qui, souvenez-vous, n’avaient pas manqué de se faire remarquer l’année dernière avec la sortie de leur premier EP intitulé He Whose Name Was Long Forgotten. Alors effectivement, du haut de ses trois titres ce split ne semble pas avoir grand chose à offrir sauf qu’au moment de faire l’addition, on se rend tout de même compte qu’il y en a ici pour près de trente minutes. Certes, il n’y à là pas de quoi s’étouffer mais une chose est sûre, il faudrait être de mauvaise foi pour aller crier au scandale et se sentier spolié (surtout vu les prix attractifs pratiqués par Everlasting Spew Records sur ses propres productions).

Quatre ans après l’impressionnant Disinterred Horror, Ritual Necromancy signe son retour aux affaires avec le titre "Enter The Depths", une pièce particulièrement généreuse affichée à plus de quinze minutes qui va rapidement faire voler en éclat l’idée d’un retour que les plus prompts à juger auraient pu trouver timoré (oui, un seul titre, ce n’est pas assez, blablabla...). De part ce format étiré, "Enter The Depths" - le bien nommé - est composé de quatre parties bien distinctes. La première, que les Américains vont dérouler pendant un peu plus de six minutes, s’apparente en effet à une lente descente aux Enfers conduite à coups de riffs sombres et sinistres qui empestent littéralement la Mort et de mid-tempo écrasants et processionnaires avec, cerise sur le gâteau, un growl monstrueux et particulièrement profond qui à lui seul risque de donner le vertige à tous ceux qui ont peur des profondeurs. Passé cette première séquence lancinante et répétitive, Ritual Necromancy va accélérer doucement la cadence grâce à un court passage (de 6:11 à 7:24) au groove pour le moins irrésistible. Une manière pour le groupe de sortir l’auditeur de cette torpeur mortifère et de lui permettre de s’échauffer doucement pour la suite. Une suite bien plus musclée marquée cette fois-ci par de franches accélérations menées à grand renfort de blasts particulièrement soutenus et de riffs sournois et malfaisants qui puent toujours autant le souffre et le blasphème. Après ce coup de chaud providentiel, le groupe va alors lever le pied pour une dernière séquence écrasante de plus de quatre minutes qui à le bon goût de ne pas reprendre les mêmes motifs proposés en début de morceau. Riffs pesants, growl abyssal et menaçant, batterie tout en retenue... C’est sur les rotules que l’on termine l’écoute de ces quinze minutes particulièrement malsaines et épuisantes. Un titre qui du début à la fin laisse planer une atmosphère infernale et qui confirme par la même occasion que depuis la sortie de son deuxième album, Ritual Necromancy a pris du galon et figure aujourd’hui parmi les meilleurs élèves de l’école Incantation (ces derniers étant d’ailleurs largement dépassés depuis maintenant quelques années).

Forcément, prendre la suite d’un tel monstre n’est pas chose aisée. C’est pourtant ce que vont faire les Brésiliens de Fossilization qui pour le coup n’entendent pas se laisser impressionner. Avec "Exalted In The Altar Of Insignificance" et "With Blood And Feathers", le duo issu du groupe Jupiterian va reprendre le chemin de ce Death Metal aux fortes consonances Doom. Le lien avec les Finlandais de Krypts demeure ainsi toujours aussi évident et ce n’est certainement pas moi qui vais m’en plaindre. Déjà parce que le groupe originaire d’Helsinki ne s’est plus fait entendre depuis déjà un moment (un petit peu plus de trois ans pour être tout à fait exact) mais aussi et surtout parce qu’à l’image de He Whose Name Was Long Forgotten, ces deux titres s’avèrent tout aussi excellents. Moins ambitieux sur la durée puisque chaque morceau fait ici un petit peu moins de sept minutes, le duo brésilien distille peu ou prou les mêmes ingrédients que son homologue américain (sans viser ni atteindre le même résultat) avec tout d’abord une nette propension aux mid-tempos bien épais et lourdingues dotés de cette capacité à rendre fou (notamment par le biais d’un riffing particulièrement aliénant). Ces derniers sont régulièrement entrecoupés ("Exalted In The Altar Of Insignificance") ou mis en opposition ("With Blood And Feathers") par des salves de blasts extrêmement viriles qui appuient très justement là où ça fait mal. Côté chant, Thiago Oliveira s’avère toujours aussi impeccable avec un growl profond mais intelligible qui, sans surprise, est à rapprocher de celui d’Antti Kotiranta. Alors non, personne ne sera étonné par ces deux nouveaux morceaux qui effectivement s’inscrivent dans la parfaite continuité de ceux déjà proposés sur le premier EP du groupe mais une chose est sûre, l’enthousiasme demeure aussi profond et sincère qu’à la découverte de celui-ci à tel point que l’on a déjà hâte d’entendre la suite. Une suite qui, on l’espère, sera de la taille d’un premier album.

Ce n’est pas la première fois que je vous le dit et je le répèterai probablement encore souvent mais tout ceux qui choisissent d’ignorer sciemment ce genre de sorties ne savent probablement pas à côté de quoi ils passent. En l’occurence, Ritual Necromancy et Fossilization ont choisi de nous gâter avec trois excellents morceaux qui sont loin de faire figure de fonds de tiroirs... On y retrouve en effet deux groupes particulièrement inspirés et efficaces, maitrisant leur formule à la perfection et, on le souhaite, prêt à en découdre pour de nouvelles aventures un peu plus conséquentes. En l’état et pour 5,99€ (prix sur le webshop du label), je ne vois aucune raison valable de s’en priver. D’ailleurs à ce prix là, c’est presque cadeau.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
01/08/2022 14:29
note: 9/10
Je t'en prie Clin d'oeil
Vartruk citer
Vartruk
29/07/2022 23:05
Ce Enter the Depths qui porte bien son nom (j'aurais rajouté "of darkness" pour le côté sombre mais bon ça aurait peut-être fait trop...) est à faire écouter à tout bon fan de Death, Masterpiece comme disent les américains! Et comparé à certains album de 40 minutes et + avec 2-3 titres faiblards, c'est clair que c'est cadeau, un split démentiel, que j'aurais surement raté sans ta chronique, merci!
X-Death citer
X-Death
29/07/2022 17:28
note: 9/10
Un putin de split qui m'a introduit à Fossilization. Et la pochette est trop stylée !
Keyser citer
Keyser
28/07/2022 19:17
note: 9/10
Split juste incroyable, en particulier ce morceau absolument terrifiant de RN.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ritual Necromancy / Fossilization
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (3)  9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ritual Necromancy
Ritual Necromancy
Death Metal - 2008 - Etats-Unis
  
Fossilization
Fossilization
Death Metal - 2020 - Brésil
  

tracklist
Ritual Necromancy
01.   Enter The Depths  (15:30)

Fossilization
02.   Exalted In The Altar Of Insignificance  (06:39)
03.   With Blood And Feathers  (06:18)

Durée : 28:27

line up
parution
25 Février 2022

voir aussi
Ritual Necromancy
Ritual Necromancy
Void Manifest (EP)

2014 - Dark Descent Records
  
Ritual Necromancy
Ritual Necromancy
Oath Of The Abyss

2011 - Dark Descent Records
  
Ritual Necromancy
Ritual Necromancy
Disinterred Horror

2018 - Dark Descent Records
  
Fossilization
Fossilization
He Whose Name Was Long Forgotten (EP)

2021 - Everlasting Spew Records
  

Essayez aussi
Dead Congregation
Dead Congregation
Promulgation Of The Fall

2014 - Martyrdoom Productions
  
Skinfather
Skinfather
Atheos (Démo)

2012 - Look Alive
  
Ossuarium
Ossuarium
Calcified Trophies Of Violence (Démo)

2017 - Autoproduction
  
Thorium
Thorium
Danmark

2022 - Emanzipation Productions
  
Funebrarum
Funebrarum
The Sleep Of Morbid Dreams

2009 - Cyclone Empire Records
  

Mourir
Disgrâce
Lire la chronique
Veštac
Ključ Na Nebu, Katanac U Moru
Lire la chronique
Megadeth
The Sick, The Dying... and ...
Lire la chronique
Innumerable Forms
Philosophical Collapse
Lire la chronique
Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report