chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
197 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mineral Reflectance - Des chemins de vie

Chronique

Mineral Reflectance Des chemins de vie
C’était prévisible. Confinez des musiciens des mois entiers, exacerbez leurs émotions et vous obtenez une multiplication rarement égalée de projets solos. C’est dans ce contexte que ZagZero a lancé MINERAL REFLECTANCE, d’abord avec deux singles en 2020 (« Septaria », « Quartz ») puis « Des chemins de vie », LP qui vint clôturer l’année 2021.

Afin de mieux comprendre la grande qualité de ce disque, nous allons faire un rapide détour par la carrière du musicien, que l’on retrouve notamment à la guitare sous le nom de Stephan H. chez les progueux d’AKPHAEZYA dont les deux albums (« Anthology II : Links from the Dead Trinity », 2008, et « Anthology IV : The Tragedy of Nerak », 2012) avaient déjà fortement marqué les esprits.

Ayant cette information en tête, il est plus simple de s’expliquer la présence d’invités aussi prestigieux sur ces sept titres. En effet, on imaginerait mal un illustre inconnu parvenir à rassembler autour de lui des chanteurs tels qu’Arno Strobl (CARNIVAL IN COAL, 6:33…) ou Déhà pour respectivement pousser la chansonnette sur « Obsidian » et « Septaria ». Idem en ce qui concerne les invités solistes (Mike de YORBLIND), et ce sans compter les camarades d’AKPHAEZYA qui donnent également un coup de main : qui d’une ligne de chant (« Chrysocolle », « Tourmaline noire »), qui d’une ligne de basse (« Obsidian »).

Mais si l’on met un instant ces renforts de côté, il reste que la composition est uniquement redevable à ZagZero, et là ça pèse un maximum ! D’ailleurs, quelque part, cette démarche de chercher à associer des voix spécifiques aux différents titres n’est pas sans rappeler celle d’Arjen Anthony Lucassen au sein d’AYREON.

Si j’essaye d’être un peu méthodique dans mon approche, je dirais que la première chose qui attire l’œil est l’artwork. Outre la beauté calligraphique du logo, qui sans trop savoir pourquoi m’évoque l’originel de …AND OCEANS, ce mélange de futurisme, d’humanité augmentée et de flou troublant installe un profond mystère quant au contenu. L'esthétique de cette illustration est finalement assez « neutre » en termes de genre identifiable, Lae Rastrelli a été joliment inspirée.

Suivant un vieux rite adolescent où je jetais un œil aux textes avant d’enclencher la musique, je constate avec plaisir que, d’une, trois textes sont en français (« Septaria », « Spectolitre », « Quartz »), de deux, ils sont d’une profondeur rare dans leur expression du mal-être et du vieillissement inéluctable des corps (je cite : « Alors je réalise combien j’ai gâché »), la scansion me faisant par la suite parfois penser à DIAPSIQUIR, probablement la plus belle plume en activité depuis qu’EROS NECROPSIQUE a disparu.

La musique se lance enfin. Bon sang, la production est mortelle, à la fois claire et puissante, professionnelle jusqu’au dernier fade out, idéale pour souligner le raffinement de ce black death metal progressif.

A l’écoute, je pense à THE OLD DEAD TREE mais dans un monde parallèle où il aurait troqué ses excès pop rock contre des plans plus techniques, voire symphoniques et toujours estampillés 100% metal. De plus, le fait que les voix sélectionnées se marient aussi bien aux compositions sans jamais briser l’homogénéité de ces dernières montre bien à quel point ce projet a été murement réfléchi, écrit avec le plus grand soin.

Il n’y a rien qui ne souffre d’une quelconque faiblesse, aucun membre de cette fratrie de sept compositions n’est rachitique, atrophié, nul bec-de-lièvre ne défigure le visage parfait de « Des chemins de vie » et c’est bien là l’exploit accompli par ZagZero. En mettant la pédale douce sur les expérimentations et en se focalisant sur l’écriture d’une musique avant tout structurée, ce musicien a écrit une pièce de metal qu’il serait dommage d’ignorer plus longtemps et dont la reconnaissance devrait largement sortir de nos frontières.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
08/10/2022 16:36
Merci pour ton commentaire Mera,
C'est clair que ça brasse large en termes de registre mais le disque est homogène, ça ne donne pas le sentiment "un titre, une ambiance", c'est ce qui m'a séduit dans ce brassage d'influences !
Sosthène citer
Sosthène
08/10/2022 16:36
Merci pour ton commentaire Mera,
C'est clair que ça brasse large en termes de registre mais le disque est homogène, ça ne donne pas le sentiment "un titre, une ambiance", c'est ce qui m'a séduit dans ce brassage d'influences !
Mera citer
Mera
05/10/2022 12:07
C'est quand même extrêmement hétéroclite comme album !
(probablement dû à la variété d'intervenants)
Du coup, je suis pas forcément fan de tout mais ce que j'aime, c'est vraiment le pied !
Septaria en particulier me retourne toujours à chaque écoute.

Merci pour la découverte en tout cas ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mineral Reflectance
Black Death Metal Progressif
2021 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mineral Reflectance
Mineral Reflectance
Black Death Metal Progressif - 2020 - France
  

formats
vidéos
Septaria
Septaria
Mineral Reflectance

Extrait de "Des chemins de vie"
  
Quartz
Quartz
Mineral Reflectance

Extrait de "Des chemins de vie"
  

tracklist
01.   Septaria  (06:33)
02.   Obsidian  (05:42)
03.   Tourmaline noire  (03:42)
04.   Spectrolite  (05:56)
05.   Spinel Black  (05:53)
06.   Chrysocolle  (05:53)
07.   Quartz  (06:03)

Durée : 39:42

line up
parution
5 Décembre 2021

Essayez aussi
Obsidian Kingdom
Obsidian Kingdom
Mantiis

2012 - Autoproduction
  
In Vain
In Vain
Ænigma

2013 - Indie Recordings
  
Haunter
Haunter
Discarnate Ails

2022 - Profound Lore Records
  
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  
Unmoored
Unmoored
Kingdoms Of Greed

2000 - Pulverised Records
  

Gestapo 666
Satanic Terrorism
Lire la chronique
Epitaphe
II
Lire la chronique
Fall Of Seraphs
From Dust To Creation
Lire la chronique
Godless Truth
Godless Truth
Lire la chronique
Smashed
Spreading Death
Lire la chronique
Hordous
Mon fant​ô​me
Lire la chronique
Lovgun
Bon shit bon genre
Lire la chronique
Gevurah
Gehinnom
Lire la chronique
Woods Of Desolation
The Falling Tide
Lire la chronique
Power From Hell
Shadows Devouring Light
Lire la chronique
Zëlot
Supplices (EP)
Lire la chronique
Morbific
Squirm Beyond The Mortal Realm
Lire la chronique
Je
Epilogue of Tragedy
Lire la chronique
Seep
Hymns To The Gore
Lire la chronique
Ceaseless Torment
Victory Or Death
Lire la chronique
Vaamatar
Medievalgeist
Lire la chronique
Lunar Tombfields
The Eternal Harvest
Lire la chronique
Sépulcre
Cursed Ways Of Sheol (EP)
Lire la chronique
Last Retch
Sadism And Severed Heads
Lire la chronique
Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique