chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
185 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sépulcre - Cursed Ways Of Sheol

Chronique

Sépulcre Cursed Ways Of Sheol (EP)
Un tout petit peu plus de deux ans, c’est le temps qu’il aura fallu aux Bretons de Sépulcre pour donner une suite à leur excellente première démo intitulée Ascent Through Morbid Transcendence. Pour ce retour aux affaires, le groupe nous revient sous la forme d’un quatuor avec désormais Romain Gibet (Venefixion, Repugnizer, ex-Cadaveric Fumes) à la basse afin de soulager un Kevin Desecrator déjà bien occupé (guitare et chant). Sans surprise, le label irlandais Invictus Productions reste associé aux magouilles de ces énergumènes tout comme le batteur Jon Whiplash qui une fois de plus signe l’artwork de cette nouvelle offrande. Une illustration simple et épurée dont émane l’esprit originel de ce Death Metal auquel reste naturellement très attaché la formation.

Pour enregistrer ces quatre nouveaux morceaux, Sépulcre a fait appel aux services du producteur Raphaël Henry (Ataraxie, Fall Of Seraphs, Misgivings, Sacrifizer, Venefixion...). Ce dernier offre aux Bretons une production moins incisive que ce qui avait été fait par le groupe sur Ascent Through Morbid Transcendence (notamment avec ces guitares particulièrement abrasives) mais apporte à l’inverse davantage d’espace aux musiciens pour s’exprimer et de profondeur aux atmosphères pour s’étirer et se développer. Alors certes, le Death Metal du groupe perd ici un petit peu de cette nervosité et de cette frénésie qui faisait jusque-là une partie de son charme, cependant il compense cette « perte » de caractère par un équilibre plus juste, une efficacité accrue et l’impression générale d’une sortie tout simplement plus aboutie.

Un ressenti qui ne se limite pas à cette seule production mais qui accompagne également chacune de ces quatre nouvelles compositions, en particulier "Foul Divinity Enthronation", pièce-maîtresse de près de dix minutes qui clôture Cursed Ways Of Sheol d’une manière quelque peu inattendue. En effet, à la sortie d’Ascent Through Morbid Transcendence il y a deux ans, Sépulcre donnait à entendre un groupe particulièrement efficace et déjà bien en place mais dont la formule paraissait a priori dénuée de perspectives et de véritables promesses autres que celles présentées tout au long de ces quatre premiers titres. En soit, rien de rédhibitoire à ce constat, surtout lorsque le dit groupe pratique avec autant de brio et de sincérité, dans le respect des us et coutumes de l’époque, ce genre de Death Metal à l’ancienne. Seulement voilà, sans aller jusqu’à dire que la formation a su se réinventer, sortir des sentiers battus ou faire preuve d’une originalité débordante, on s’accordera tout de même à dire que ce "Foul Divinity Enthronation" est une composition plus ambitieuse que ce à quoi Sépulcre nous avait habitué jusque-là. On y retrouve un groupe soucieux de varier les plaisirs (chose qu’il faisait déjà auparavant) de manière néanmoins plus approfondie et cela sans pour autant faillir à son propos initial. Ainsi aux séquences musclées menées le couteau entre les dents (et croyez moi, ça ne rigole pas lorsque le groupe cravache) s’enchainent quelques passages toujours aussi sombres mais beaucoup plus pesants qui vont ainsi mettre en lumière des influences Doom désormais totalement affirmées (la preuve avec cette dernière partie entamée dès 5:37 qui très vite (enfin façon de parler) va prendre des allures de véritable procession funéraire).

Cependant, comme je le disais un petit peu plus haut, cette alternance de séquences plombées et rampantes et de passages nettement plus frontaux et intenses n’a rien de nouveau pour Sépulcre puisque l’on constatait déjà ce genre de grands écarts dynamiques sur Ascent Through Morbid Transcendence. Seulement voilà, au-delà de cet excellent "Foul Divinity Enthronation" qui dénote quelque peu par sa durée et certains de ses instants plus affirmés, on constate que sur les trois autres morceaux qui constituent également ce EP ("Cursed Ways Of Sheol", "Relics From Unheartly Cult" et "Aethyr Emanations"), le groupe a laissé davantage de place pour la nuance et la variété. Les adeptes du "pas plus vite qu’à fond, toujours, tout le temps" en seront sûrement peinés mais pour ceux qui aiment leur Death Metal plus mature et varié sans pour autant que cela entame son efficacité seront très certainement ravi de voir Sépulcre gagner ici en personnalité et en profondeur. Car ne vous y trompez pas, les Bretons, malgré cette propension nouvelle à lever le pied, offre toujours de quoi se chauffer les cervicales comme il se doit. Entre les séquences de blasts que l’on peut trouver ici un petit peu partout ("Cursed Ways Of Sheol" à 1:00 et 3:37, "Relics From Unheartly Cult" à 0:36 et 1:19, "Aethyr Emanations » à 1:24 et 1:48, "Foul Divinity Enthronation" à 4:48), ces autres accélérations moins franches mais néanmoins toujours efficaces ("Cursed Ways Of Sheol" à 2:13, "Relics From Unheartly Cult" à 0:10 et 3:35, "Aethyr Emanations" à 1:37), ce riffing sombre et nerveux qui n’a certes rien de bien compliqué mais qui en quelques notes seulement réussi à instaurer un climat particulièrement sombre et délétère, ses leads méphitiques qui eux non plus ne sont pas en reste sur la question des ambiances et enfin ce growl âpre qui pue toujours autant la mort, les raisons de se réjouir sont une fois encore particulièrement nombreuses à l’écoute de cette nouvelle offrande.

Grâce à Cursed Ways Of Sheol, Sépulcre relègue ses influences les plus évidentes au rang de simples inspirations. Certes, le groupe n’est plus aussi direct et punitif qu’il l’a été par le passé mais ses retenues et autres demi-mesures qu’il exprime aujourd’hui intelligemment lui permettent notamment de proposer à l’auditeur un Death Metal plus mature et plus personnel. Il y a fort à parier que certains soient quelque peu déçus par cette évolution vers une musique plus nuancée mais au final, je trouve le pari particulièrement réussi pour les quatre Bretons. Bref, voilà une suite qui évite la facilité et laisse une fois encore espérer de grandes choses pour l’après.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
28/11/2022 12:18
note: 4.5/5
La suite logique de l'excellente Démo, en plus aboutie et plus accrocheur encore... fallait le faire ! En tout cas le groupe confirme son énorme potentiel avec ces nouveaux titres qui font mouche immédiatement, et on a déjà hâte d'entendre tout ça sur un album entier ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sépulcre
Death Metal
2022 - Invictus Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sépulcre
Sépulcre
Death Metal - 2020 - France
  

tracklist
01.   Cursed Ways Of Sheol  (04:32)
02.   Relics from Unearthly Cult  (03:49)
03.   Aethyr Emanations  (04:46)
04.   Foul Divinity Enthronation  (09:53)

Durée : 23:00

line up
parution
25 Novembre 2022

voir aussi
Sépulcre
Sépulcre
Ascent Through Morbid Transcendence (Démo)

2020 - Invictus Productions
  

Essayez aussi
Tombstoner
Tombstoner
Victims Of Vile Torture

2021 - Redefining Darkness Records
  
Massacra
Massacra
Signs Of The Decline

1992 - Shark Records
  
Valgrind
Valgrind
Condemnation

2020 - Memento Mori
  
Lie In Ruins
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams

2020 - Dark Descent Records
  
Qrixkuor
Qrixkuor
Poison Palinopsia

2021 - Invictus Productions / Dark Descent Records
  

Taphos
Blood Plethora (Démo)
Lire la chronique
Misþyrming
Með Hamri
Lire la chronique
Helmet
Meantime
Lire la chronique
Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique