chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

SpineShank - The Height Of Callousness

Chronique

SpineShank The Height Of Callousness
Deux ans après un très convenu premier album, SpineShank remet le couvert et revient avec ce deuxième album intitulé "The Height Of Callousness", qui aurait vraiment pu écraser "Strictly Diesel". Sur cette nouvelle production, on sent que le jeune groupe de Los Angeles commence à affirmer une réelle identité et une furieuse envie de sortir du lot, osant parfois s'écarter du carcan dans lequel il s'était enfermé auparavant. Mais malgré de très bonnes surprises, reste la déception.

"The Height Of Callousness" commence très bien avec les deux meilleurs titres de l'album : "Asthmatic" et la chanson éponyme. Tous deux affichent un son, un style bien hargneux et assez personnel pour que la puissance de la musique vous donne envie de tout foutre en l'air. Leur musique a perdu ce côté mécanique pour devenir plus synthétique mais reste toujours aussi froide et plombante. Les hurlements de Jonny demeurent encore et toujours aussi excellents, et son chant n'a pas pris une ride au contraire : le gamin a bien progressé entre les deux albums pour nous offrir une prestation encore plus puissante et poignante que sur "Strictly Diesel". Mais les deux premiers titres passés, le doute s'installe. Le côté néo du groupe revient au galop avec des riffs plus ou moins inspirés et un chant beaucoup plus présent et malheureusement, encore une fois bien trop convenu. Les titres passent et rien d'exceptionnel ne vient perturber cette monotonie qui s'est doucement installée. Un soupir puis un baillement viennent finalement indiquer que vous vous faites chier et que vous n'en attendez plus rien. Vous venez de perdre une demie heure de votre vie.

Heureusement que "The Height Of Callousness" est plus compact car s'il avait été aussi long que le précédent, il aurait sûrement été impossible d'en venir à bout tellement il sonne creux. En l'écoutant, je me demande sans cesse si le groupe a fait autre chose que du remplissage tellement la qualité des titres est médiocre une fois les deux premiers titres passés. Mais avec un peu de chance, vous vous réveillerez à la fin pour entendre la dernière composition ("Transparent") qui vaut un peu plus le coup. En fait, leur titres les plus intéressants sont sans conteste les plus directs et violents ce qui me permet de conclure tout simplement que le groupe ne s'est visiblement pas orienté du bon côté. Enfin heureusement, la production est énorme et claque vraiment à mort, faisant des meilleurs titres, de pures bombes. Dommage qu'il n'y en ait que deux/trois quoi...

Même s'il s'avère finalement très décevant, ce second album nous offre un petit espoir quand au devenir du groupe. Il aurait juste fallu que ce dernier se réveille pour nous pondre un album de qualité homogène. On sent que le groupe se cherche encore mais il est arrivé néanmoins à nous pondre une musique personnelle, ce qui n'est déjà pas si mal. Mais d'après ce que j'ai pu lire des chroniques de l'album qui suivra, SpineShank ne s'est pas encore donné les moyens de devenir autre chose qu'un groupe de seconde zone. En tous cas, celui-ci est vraiment à éviter à moins que vous n'aimiez les beaux objets parce que l'artwork est quand même très classe.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Layon citer
Layon
16/08/2005 13:47
Il est excellent cet album et ce groupe en général, le tout est bien réalisé, vraiment un de mes groupes de nu metal favoris!
space monkey citer
space monkey
16/08/2005 12:29
note: 7.5/10
Moi je l'aime cet album !
Et c'est le seul que je connaisse d'eux donc comptez pas sur moi pour la chro du dernier...
Dead citer
Dead
16/08/2005 0:18
note: 5/10
kollapse a écrit : Au fait, Spineshank c fini je crois.

Bin apparemment, le chanteur s'est tiré et le groupe compose actuellement un nouvel album. Ils ne savent pas encore s'ils vont garder le même nom de groupe : ça sera suivant comment sonne le prochain album car avoir un nouveau chanteur va sûrement changer leur musique (d'après eux). Affaire à suivre Sourire

En tous cas, si quelqu'un veut chroniquer le petit dernier "Self-Destructive Pattern", qu'il n'hésite pas parce que je ne l'ai pas et ne compte pas l'acquérir Sourire
kollapse citer
kollapse
15/08/2005 23:08
un peu mou du gland qd même cet album. Si vous voulez de l'excellent néo-métal (ou affilié...), optez pour Unjust et son excellentissime "makeshift grey", les amateurs de Faith No More et Machine Head devraient apprécier...Au fait, Spineshank c fini je crois.
Niktareum citer
Niktareum
15/08/2005 21:51
note: 6.5/10
wais pareil ke la police judiciaire! 4/10 c sévère qd même!! c'est pas un album génial mais y'a des titres vraiment accrocheurs la dedans! "asthmatic" est énorme!
pj666 citer
pj666
15/08/2005 20:15
note: 8/10
4/10 à cet album ?? Pas d'accord du tout !! Prod' excellente, morceaux à la fois violents et accrocheurs, excellent album que je réécoute encore régulièrement.

Le 1er album est très moyen et le 3e bien décevant mais celui-là est très, très bon !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
SpineShank
Néo / Indus
2000 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (6)  6.33/10
Webzines : (9)  7.21/10

plus d'infos sur
SpineShank
SpineShank
Néo / Indus - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Asthmatic
02.   The Height Of Callousness
03.   Synthetic
04.   New Disease
05.   (Can't Be) Fixed
06.   Cyanide 2600
07.   Play God
08.   Malnutrition
09.   Seamless
10.   Negative Space
11.   Transparent

Durée totale : 37:05

line up
voir aussi
SpineShank
SpineShank
Strictly Diesel

1998 - Roadrunner Records
  

Essayez plutôt
Emptiness
Emptiness
Nothing But The Whole

2014 - Dark Descent Records
  
Kill The Thrill
Kill The Thrill
203 Barriers

2001 - Season Of Mist
  
Thou / The Body
Thou / The Body
You, Whom I Have Always Hated (Coll.)

2015 - Thrill Jockey Records
  
Art of Burning Water
Art of Burning Water
This Disgrace

2013 - Swarm Of Nails / Superfi Records / Riot Season
  
Drug Honkey
Drug Honkey
Ghost In The Fire

2012 - Diabolical Conquest Records
  

Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique