chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lifeless - From Cradle to the Grave

Chronique

Lifeless From Cradle to the Grave
Je me suis fait avoir ! Quand j’ai vu le nom du groupe, LIFELESS, j’ai pensé que c’était celui porté par le Mexicain L. Nergot, accompagné de l’Italienne Kjiel et de la Colombienne Hypothermia. En plus, le style présenté était le même : du black dépressif… tout pareil. Sauf qu’en écoutant, j’ai commencé à avoir des doutes parce que je ne me souvenais pas que le côté urbain ait été mis aussi en avant auparavant. Et là, j’ai enfin tilté ! Il s’agit ici de l’autre groupe, lui aussi international, celui avec aux instruments le Russe expatrié en Australie Alex Bjorn, et aux vocaux son compatriote Varg Sverr, qui vivrait apparemment en Norvège désormais.

Et là, je m’en suis voulu d’avoir fait l’erreur, parce que cet album, je l’avais déjà vu circuler en fait. Il ne s’agit même pas d’une véritable nouveauté, mais de la version physique du 4ème méfait du duo, sorti en digital en 2021. Il est composé de 9 morceaux qui avoisinent chacun les 5 minutes pour un total de 45. Et elles sont vraiment très bien pensées. Les ambiances sont particulièrement inspirées de celle de LIFELOVER, à tel point que l’on en retrouve parfois des plans un peu trop copiés. Mais bon, l’efficacité est au rendez-vous et elle permet d’accepter et de pardonner sans difficulté les trop fortes ressemblances.

Si LIFELESS est convaincant, c’est principalement parce qu’il arrive à varier comme savait le faire son modèle. Il y a tout d’abord une bonne palette de vocaux, désabusé ici, rêveurs ailleurs. Sur certaines pistes la basse est mise en avant, sur d’autres un violon prend les rennes. Tous ces éléments sont très pertinents et empêchent toute lassitude. Le groupe parvient tout simplement à se révéler comme un digne successeur capable de faire revivre la légende suédoise. Certains diront qu’on en est tout de même loin, mais je me souviens que peu avant la mort de Bergqvist, LIFELOVER voyait certains fans se plaindre d’un manque d’inspiration des nouvelles compositions. Ils ont par la suite gardé en mémoire les meilleures moments, et c’est certain, LIFELESS ne rivalise pas avec ceux-là. Mais il dépasse aisément les autres, les titres qui étaient moins inspirés, et il arrive à refaire résonner en nous le mal-être de l’environnement urbain.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lifeless
Black dépressif urbain
2023 - TwoFatMen
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Lifeless
Lifeless
Black dépressif urbain - 2019 - Russie
  

tracklist
01.   ...and One
02.   Beyond the Horizon
03.   I Am God
04.   The Forest Whispers My Name
05.   All More One
06.   Cleansing an Exhausted Soul
07.   After Me - Ashes
08.   From Cradle to the Grave
09.   Hate and Pain

Durée : 44:18

parution
12 Mai 2023

Essayez aussi
Ofdrykkja
Ofdrykkja
A Life Worth Losing

2014 - Avantgarde Music
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique