chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Morbid Angel - Altars Of Madness

Chronique

Morbid Angel Altars Of Madness
Deuxième album avec David Vincent au chant, Altars Of Madness peut être considéré comme étant le véritable premier album de Morbid Angel car Abominations Of Desolation est plus considéré comme une démo. Le groupe a entre temps reçu le renfort de Pete « Commando » Sandoval à la batterie à la place de Mike Browning, parti fondé Nocturnus et surtout David Vincent à la basse et au chant. C’est donc avec deux membres de Terrorizer que Morbid Angel sort Altars Of Madness.

En 1989, brutalité rime avec Slayer, Sodom, Celtic Frost et autres Sepultura et personne ne se doute de l’effroyable coup entre les oreilles qui va tomber. A l’époque où Altars Of Madness sort, c’est l’effet d’une bombe. Jamais un groupe n’avais été aussi rapide, jamais un groupe n’avait été aussi technique et jamais un groupe n’avait joué aussi juste. Ce disque a influencé un nombre incalculable de formations.

Les compos dégagent un feeling très « evil », que ce soit dans la musique ou dans les paroles. Des riffs rapides et tranchants, des breaks à foison et une cadence de feu incroyable. Il faut rappeler que Pete Sandoval avait enregistré quelques mois auparavant World Downfall, qui fourmille de cette nouvelle technique de jeu à la batterie : le blast beat (c’est lui-même qui affirme l’avoir inventé). Altars Of Madness en comporte un bon paquet comme sur Bleed For The Devil, sans conteste la chanson la plus rapide de l’album. Les solos sont hallucinants et très peu conventionnels pour l’époque que ce soit ceux de Trey Azagthoth et de Richard Brunelle. Quant à la voix éraillée de David Vincent elle colle parfaitement à l’ensemble.

Le contenu en lui-même : l’album est bourré de classiques. Des chefs d’œuvres immortels comme Maze Of Torment (quelle intro mes aïeux !!!), Chapel Of Ghouls ont laissé un trace indélébile dans le death métal et dans le métal extrême en général. Le groupe ose utiliser le clavier et le fait de manière inspirée. Les nappes planantes sur Chapel Of Ghouls accentuent la noirceur et la morbidité du titre. L’atmosphère dégagée est hallucinante, on croirait être au milieu des flammes en enfer (ça fait un peu cliché mais c’est tout ce que j’ai trouvé). Glauque et le mot qui incarne parfaitement le ton de l’album. Mon titre préféré est Visions From The Dark Side pour ce riff diabolique très accrocheur et son intro époustouflante. Le reste de l’album n’est que pur bonheur, une technique irréprochable, un son impeccable grâce à Tom Morris et le légendaire Morrisound qui a vu bon nombre d’autres formations prestigieuses par la suite. Les titres regorgent de breaks géniaux et dégagent chacun une ambiance mystique. D’ailleurs David Vincent se livre à des incantations sur Lord Of All Fever Plague (Iak Sakkath, Iak Shaxul), un titre qui figurerait à merveille sur la bande son du chaos.

En résumé, Altars Of Madness est un album cultissime, qui établis les bases du death métal, ce qui va permettre à pas mal de groupes de s’engouffrer dans la brèche. Le temps passe et Altars Of Madness reste et restera à jamais un disque incontournable et indémodable, que chaque fan de métal extrême se doit d’avoir dans sa discothèque. Le meilleur album de Morbid Angel pour beaucoup, car il a frappé un grand coup, faisant preuve d’une grande maîtrise et d’une profondeur qui n’a jamais été égalée.

L’édition remasterisée bénéficie d’une vidéo et des trois titres remixés, qui comportent des solos différents.

DOSSIERS LIES

Dépucelages
Dépucelages
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Dantefever citer
Dantefever
21/09/2022 20:17
note: 9/10
Mon album de death américain préféré avec Onward to Golgotha
Northern Wolf citer
Northern Wolf
01/06/2009 11:09
note: 10/10
Mythique album bien entendu, avec lequel certaines bases du death metal ont été posées. Album malsain de bout en bout notamment grâce à la voix de David Vincent, certainement le meilleur proposé par Morbid Angel, même si le reste de la discographie vaut largement le détour. Mais Altars of Madness est incontournable, tout le monde se doit de l'écouter voit de le posséder. C'est pour cela que je le lui donne la meilleure des notes possibles.

GHOULS ATTACK THE CHURCH !
Scum citer
Scum
07/09/2005 17:07
note: 10/10
LE cd qui m'a plongé dans le monde merveilleux du death métal.
Y avais donc pas mieux comme baptême.
Keyser citer
Keyser
05/09/2005 22:37
note: 9/10
Dis donc première kro et tu t'attaques direct à Altars...en tt cas c'est bien joué t'as à peu près tt dit il me semble.

Pour ce qui est de l'album, il est génial de bout en bout. Azaghtoth est déjà complètement déchaîné sur sa gratte, nous sortant des "mélodies" des entrailles de l'enfer. Et sinon je suis du même avis pour "Visions From The Dark Side", c'est la meilleure (avec "Maze Of Torment" et son passage Slayerien). Et dire que ça date de 1989, et béh...

Sinon, malgré sa qualité, je lui préfère "Covenant" et "Domination", qui retranscrivent plus l'ambiance occulto-mystico-ésotérique qui fera vraiment la renommée de Morbid.
Body Count citer
Body Count
01/09/2005 20:48
note: 10/10
Symphonies Of Sickness date de la même année...
Je ne l'ai pas encore, bientôt...
Backstaber citer
Backstaber
31/08/2005 16:25
note: 8.5/10
Ahaha ! "Symphonies Of Sickness" a été composé avant !

Hum hum ... pardon ...

Très bonne chronique pour un album légendaire !
Body Count citer
Body Count
29/08/2005 16:24
note: 10/10
Une bien bonne kro qui permettra aux futurs metalleux de découvrir des anciens ô combien importants.

J'adore aussi Blessed Are The Sicks, Covenant et Domination, mais Altars Of Madness ce qui fait son charme c'est l'époque où il a été concu, on hallucine là dessus aussi je pense, 1989 putain...

Il me faut la version remasterisée, mon cd d'origine il craint, le son est faiblard...

Actuellement David Vincent a un peu perdu quelque chose... il est ridicule sans son bouc, et puis ses tenues latex moulantes, ça fait un peu pitié ! Mais bon, respect pour ces albums monstrueux.
Scum citer
Scum
29/08/2005 14:06
note: 10/10
Merci les gars. Le reste de la disco suivra sous peu Clin d'oeil
Krow citer
Krow
29/08/2005 13:46
Haha, un nouveau dans la team !

Bonne première chronique !
Burialoliver citer
Burialoliver
29/08/2005 11:10
note: 9.5/10
Très bonne chronique pour album cultissime mais si celui là mérite 10/10,Covenant et Domination mériterais 11.
Evil_Nick citer
Evil_Nick
29/08/2005 10:03
Bizarre, j'ai jamais été un grand fan de Morbid Angel. Et même si j'ai écouté plusieurs de leurs albums, je ne possède en fait que le live "Entangled in chaos", qui renferme d'ailleurs plusieurs morceaux de cet album. Des morceaux bien efficaces en effet. Et comme en + ta chronique est bien rédigée, ça me donne envie de m'y replonger + attentivement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Morbid Angel
Death Metal
1989 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (77)  9.08/10
Webzines : (18)  8.83/10

plus d'infos sur
Morbid Angel
Morbid Angel
Death Metal - 1984 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Immortal Rites  (04:05)
02.   Suffocation  (03:14)
03.   Visions From The Dark Side  (04:08)
04.   Maze Of Torment  (04:23)
05.   Lord Of All Fevers & Plague  (03:28)
06.   Chapel Of Ghouls  (04:58)
07.   Bleed For The Devil  (02:22)
08.   Damnation  (04:09)
09.   Blasphemy  (03:28)
10.   Evil Spells  (04:12)

Durée : 38:27

line up
parution
12 Mai 1989

voir aussi
Morbid Angel
Morbid Angel
Covenant

1993 - Earache Records
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Abominations Of Desolation

1991 - Earache Records
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Blessed Are The Sick

1991 - Earache Records
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Illud Divinum Insanus

2011 - Season Of Mist
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Kingdoms Disdained

2017 - Silver Lining Music
  

Essayez aussi
Incantation
Incantation
Blasphemy

2002 - Candlelight Records
  
General Surgery
General Surgery
A Collection Of Depravation (Compil.)

2012 - Relapse Records
  
Sedimentum
Sedimentum
Demo (Démo)

2019 - Autoproduction
  
Demonical
Demonical
Mass Destroyer

2022 - Agonia Records
  
Desecration
Desecration
Cemetery Sickness

2014 - Metal Age Productions
  

Gestapo 666
Satanic Terrorism
Lire la chronique
Epitaphe
II
Lire la chronique
Fall Of Seraphs
From Dust To Creation
Lire la chronique
Godless Truth
Godless Truth
Lire la chronique
Smashed
Spreading Death
Lire la chronique
Hordous
Mon fant​ô​me
Lire la chronique
Lovgun
Bon shit bon genre
Lire la chronique
Gevurah
Gehinnom
Lire la chronique
Woods Of Desolation
The Falling Tide
Lire la chronique
Power From Hell
Shadows Devouring Light
Lire la chronique
Zëlot
Supplices (EP)
Lire la chronique
Morbific
Squirm Beyond The Mortal Realm
Lire la chronique
Je
Epilogue of Tragedy
Lire la chronique
Seep
Hymns To The Gore
Lire la chronique
Ceaseless Torment
Victory Or Death
Lire la chronique
Vaamatar
Medievalgeist
Lire la chronique
Lunar Tombfields
The Eternal Harvest
Lire la chronique
Sépulcre
Cursed Ways Of Sheol (EP)
Lire la chronique
Last Retch
Sadism And Severed Heads
Lire la chronique
Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique