chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Deicide - Deicide

Chronique

Deicide Deicide
Obituary venait de sortir Slowly We Rot et Morbid Angel avait déjà éclaboussé la scène de son immense talent avec Altars Of Madness. Et quatre petit gars venant de Tampa, ville paisible de Floride, vont s’apprêter à vomir leur haine contre le christianisme. Roadrunner, label de Death, Cynic et autres Suffocation, signe un nouveau groupe de death metal et c’est en 1990 que Deicide va frapper un grand coup en sortant un album devenu culte et totalement dévoué au malin.

Ça pour être dévoué au malin, on peut dire qu’on ne s’y trompe pas, et ce dès le début de l’album. La production made in Morrisound sous la houlette de Scott Burns est plutôt propre mais il faut reconnaître qu’elle a un peu vieilli. Le son est un peu poussiéreux mais cela contribue à l’atmosphère générale de l’album. Une atmosphère infernale, tout transpire l’enfer. Le chant de Glen Benton est hallucinant, ce chant doublé entre voix death et voix nettement plus black. Le résultat est efficace, presque inhumain, bref une performance très respectable, qui transforme chaque titre en hymne diabolique.

Les riffs sont très « evil », dégageant un feeling très malsain. On sent bien que cet album est taillé pour le live. Tout est très carré, brut et diablement efficace. Les titres sont en majorité assez rapides et surtout très rentre-dedans. En effet, on a envie de taper du pied ou de remuer la tête pendant les 33 minutes de pur death metal déferlant dans nos oreilles. Les solos ne sont pas en reste, dans un style plutôt démonstratif et très masturbateur de six cordes. Les rythmiques sont assez soutenues, Steve Asheim maîtrise à merveille la double pédale pour envoyer des tempos très rapides mais aussi pour varier les plaisirs avec quelques breaks très bien placés comme sur Mephistopheles.

Le reste est tout aussi redoutable, Sacrificial Suicide qui est une énorme tuerie en live, Dead By Dawn avec son refrain à vous réveiller l’enfer tout entier, le titre éponyme qui regroupe tout les ingrédients du style Deicide. Day Of Darkness porte à merveille son nom, d’une structure assez simpliste, ce morceau se termine avec un riff suintant le mal à vous donner des envies de meurtre. Les paroles sont, comme le nom du groupe l’indique, entièrement axées sur l’adoration du diable, la destruction des chrétiens et autres joyeusetés en tout genre. L’album se termine comme il a commencé, avec un titre très accrocheur doublé de ce chant possédé toujours aussi infernal.

Même 15 ans après sa sortie, Deicide reste un album incontournable de pur death metal satanique. Le chant de Glen Benton, maintes fois imité mais jamais égalé, reste toujours aussi surprenant, les titres transpirent le démon et s’enchaînent sans aucun répit. A chaque écoute la claque est garantie et de plus, les titres sont encore plus malsains en live. Et le meilleur reste à suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

alkemist citer
alkemist
28/04/2021 14:08
note: 8/10
je mineure pour le coup, un mélange Slayer / Obituary et un peu trop de com à mon goût, bon mais ça reste respectable
the gloth citer
the gloth
05/09/2011 12:50
note: 10/10
ça reste le meilleur Deicide pour moi. Je n'ai jamais vraiment accroché à "Legion" et me suis vite lassé de "Once Upon the Cross" et de sa copie "Serpents of the Light".

Et c'est vrai qu'à sa sortie c'était un disque hallucinant qui dépassait les autres groupes en violence. Et ça n'a pas vieilli d'un poil.
citer
sickness (invité)
05/07/2006 16:12
hehe, merci les gars ;-)
Arn0ld citer
Arn0ld
05/07/2006 13:18
Yeah, merci !! Gros sourire
Keyser citer
Keyser
05/07/2006 10:01
note: 8.5/10
Bravoooo!
Arn0ld citer
Arn0ld
04/07/2006 23:34
Homicide, Fratricide, Deicide ....

Si je dis pas de conneries un deicide ça serait l'assassinat d'un dieu, non ?


citer
sickness (invité)
04/07/2006 23:02
"Les paroles sont, comme le nom du groupe l’indique, entièrement axées sur l’adoration du diable"

Je n'ai jamais compris le sens du mot "deicide", est-ce que quelqu'un pourrait me l'expliquer?
Scum citer
Scum
07/09/2005 17:05
note: 9/10
Keyser Söse a écrit : Petite précision en passant, Suffocation n'était pas encore signé sur RR quand cet album est sorti Clin d'oeil

Eh merde, je perd la face devant tout le monde Déçu
Ander citer
Ander
07/09/2005 12:30
On est loin des prods bien chiadés des derniers albums sortant chez Roadrunner. Gros sourire
Keyser citer
Keyser
05/09/2005 22:42
note: 8.5/10
Rha le premier Deicide quelle claque celui-là aussi même si les albums qui vont suivre le surpasseront (notamment Legion et Once Upon The Cross). Et je trouve la prod' énorme pour l'époque.

Petite précision en passant, Suffocation n'était pas encore signé sur RR quand cet album est sorti Clin d'oeil
Evil_Nick citer
Evil_Nick
04/09/2005 18:08
Un bon disque de Death avec notemment d'excellents riffs. Mais mon préféré de Deicide reste "Serpents of the light".
Body Count citer
Body Count
03/09/2005 18:10
note: 10/10
Tout ce que regrette c'est de ne pas l'avoir connu en 1990, j'aurais halluciné !
Putain !

Kool la kro, je vois que mes coup de gueule de relou on servi ! ;-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Deicide
Death metal satanique
1990 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (35)  8.86/10
Webzines : (14)  8.45/10

plus d'infos sur
Deicide
Deicide
Death Metal - 1989 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Lunatic Of God's Creation
02.   Sacrificial Suicide
03.   Oblivious To Evil
04.   Dead By Dawn
05.   Blaspherereion
06.   Deicide
07.   Carnage In The Temple Of The Damned
08.   Mephistopheles
09.   Day Of Darkness
10.   Crucifixation

Durée totale : 33'35

line up
voir aussi
Deicide
Deicide
When Satan Lives (Live)

1998 - Roadrunner Records
  
Deicide
Deicide
Overtures Of Blasphemy

2018 - Century Media Records
  
Deicide
Deicide
Legion

1992 - R/C Records
  
Deicide
Deicide
Doomsday In L.A. (DVD)

2007 - Earache Records
  
Deicide
Deicide
The Stench Of Redemption

2006 - Earache Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique