chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aegrus - Invoking the Abysmal Night

Chronique

Aegrus Invoking the Abysmal Night
« Coucou, c’est AEGRUS. Je suis finlandais et j’adore mon pays. Mais j’adore aussi voyager et ne pas me limiter à une seule contrée. Je suis assez ouvert, tout en aimant être plutôt rigoureux dans mon travail, et dans mes activités ! J’ai hâte de vous rencontrer ! »

AEGRUS est effectivement finlandais, et comme beaucoup de groupes de son pays il a un don pour tabasser tout en plaçant des mélodies ultra contagieuses tout le long de ses compositions. Il est né en 2005 et il a pris son temps, sortant des démos à un rythme très timide en 2006, en 2009 puis en 2013 avant d’enfin proposer en 2015 son premier opus : Devotion for the Devil. C’était sur un label français bien connu, celui de l’ami Noktu, Drakkar. Tout est alors allé plus vite et deux ans plus tard Thy Numinous Darkness est arrivé, mais cette fois-ci sur une écurie compatriote qui venait d’ouvrir ses portes : Saturnal Records. La collaboration s’est poursuivie avec In Manus Satanas en 2019, pour prendre fin un peu après. Dès 2020, c’est Obscurant Visions, un Russe, qui proposait une compilation de toutes les demos en un seul CD, puis la surprise est venue en janvier 2022 avec un EP de 4 titres chez Osmose ! Un retour en France, et un retour en force, confirmé l’année suivante avec ce quatrième beau cadeau, Invoking the Abysmal Night.

Soyons honnête, j’ai toujours apprécié le groupe et chacune de ses sorties m’a toujours comblé. C’est donc un véritable plaisir de le retrouver. C’est une valeur sûre, et il le confirme cette fois encore. Il y a des pistes qui sont même ultra excitantes, des tornades surpuissantes emportées par des mélodies inarrêtables. « Invoking the Abysmal Night », « Temple of Ardent Worship » (final de fou), « Where the Forest Emanates Death » me bottent le train sévèrement ! Et là où je sais que c’est vraiment de l’excellent c’est qu’au bout de trois écoutes je suis déjà familier avec ces titres et que j’ai un petit sursaut de plaisir quand leurs premières notes commencent. Trois titres qui sont à se passer en boucle ! Allez, quatre même car je rajoute à la liste « Nocturnal Rites of Faust ». Je le mets juste à part pour souligner son caractère plus clair presque (je dis bien « presque ») progressif. Lui aussi il fait un très bon effet ! Quatre ? Non, allez, cinq, parce que ce serait malhonnête de ne pas citer « Those Who Hide from Light ». Il peut sembler être trop « typique de la Finlande », mais non seulement les riffs font mouche, mais il se rend ultime grâce à l’apparition de chœurs et grâce à un final une nouvelle fois magique...

Alors tout est parfait ? Non, non, il reste deux pistes qui m’ont moins terrassé. « Followers of the False Prophets » et « Through Devil's Breath ». Juste parce qu’elles sont un mini-cran en-dessous. Voilà, je n’ai pas d’autres arguments pour mettre une note inférieure à celle mises aux albums précédents. Ils avaient 8/10. Je pense même que celui-ci mérite mieux. Oui, un 8.5/10 pas du tout volé ! Allez, j’y retourne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Lestat citer
Lestat
08/12/2023 10:26
Merci Sakrifiss pour la chronique, je comprends le plaisir que tu ressens à l'écoute de ce CD.
Je l'ajoute à la liste des albums à considérer pour mon top 2023.
Mera citer
Mera
09/11/2023 14:32
C'est bien cool en effet ! Les mélodies sont top !
Merci pour la découverte Sourire

(et 2 petites typos que j'ai repéré au passage : "IL peut sembler" et "seulement es riffs font mouche")

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aegrus
Black Metal Mélodique
2023 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Aegrus
Aegrus
Black Metal Mélodique - 2005 - Finlande
  

tracklist
01.   Invoking the Abysmal Night
02.   Followers of the False Prophets
03.   Through Devil's Breath
04.   Temple of Ardent Worship
05.   Nocturnal Rites of Faust
06.   Those Who Hide from Light
07.   Where the Forest Emanates Death

Durée : 40:58

parution
27 Octobre 2023

voir aussi
Aegrus
Aegrus
Devotion for the Devil

2015 - Drakkar Productions
  
Aegrus
Aegrus
In Manus Satanas

2019 - Saturnal Records
  

Essayez aussi
Thy Serpent
Thy Serpent
Lords Of Twilight

1997 - Spinefarm Records
  
The Funeral Pyre
The Funeral Pyre
December (EP)

2009 - Creator-Destructor Records
  
Heimdalls Wacht
Heimdalls Wacht
Mystagogie - Lieder voll Ewigkeit

2023 - Trollzorn Records
  
Thy Serpent
Thy Serpent
Christcrusher

1998 - Spinefarm Records
  
Vintergeist
Vintergeist
Nemossos (Démo)

2014 - Autoproduction
  

Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Mind Conflict
Temple of God
Lire la chronique
Tweedledead
Infernotes
Lire la chronique
Hulder
The Eternal Fanfare (EP)
Lire la chronique
Infernal Execrator
Diabolatry
Lire la chronique
Ignis Mortis
Haeresis Maleficarum (EP)
Lire la chronique
Flaming Ouroboros
Anthems For Brotherhood
Lire la chronique