chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
74 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Strigoi - Bathed in a Black Sun

Chronique

Strigoi Bathed in a Black Sun (EP)
Greg Mackintosh n’est pas le genre de gars qui s’assoit sur ses lauriers. Je ne te ferai pas l’injure de retracer son parcours chez les doomsters de Paradise Lost. Je rappellerai simplement sa belle aventure avec Vallenfyre, stoppée en 2017 sur un dernier bel album et le début d’un nouveau parcours avec Strigoi donc. Du doom très death au death très doom, en passant par… autre chose désormais, plus crust, plus direct, plus brut.

Strigoi n’en est pas à son coup d’essai. Etonnement peu exposé dans nos contrées, le nouveau groupe de l’Anglais délivre pourtant un death relativement original, mâtiné de crust, aux relents old school du meilleur effet. A l’heure des millions de photocopieuses que comprend le genre, c’est toujours ça de pris. Si Abandon all Faith avait démarré sur des bases assez classiques, Viscera portait le combo à un niveau bien plus élevé. Du crust, oui, sans aucun doute, mais du crust hyper ambiancé, sombre as fuck, presque gothique par endroit, parfois rock n’roll, presque toujours ultra lourd et brutal.

Bathed in a Black Sun est le dernier arrivé. Un petit EP de moins de 15 minutes à la pochette ultra sombre, dérangeante, qui pose d’emblée le décor.

Bathed in a Black Sun ouvre les hostilités, morceau éponyme très lourd, au son brutal et aux ambiances lentes et oppressantes. De nouveau, la patte goth’ est présente, renforcée par la voix typique de Mackintosh, abyssale et trainante. La rythmique est lente, profonde et presque réverbérée, pour un effet tout à fait saisissant. Les arrangements sont discrets mais tapissent le fond sonore d’une espèce de rideau mélodique dissonant étrange.

The Grotesque est plus ramassé et plus thrash, bien plus rapide aussi, blasté par endroit, direct dans la face. Mais, de nouveau, une sorte de mélodie s’entend en arrière-plan, qui montre que la structure n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît. Les atours crust ressortent ici très nettement mais pas forcément comme chez les ténors du genre, comme Extreme Noise Terror par exemple, où le côté punk domine alors qu’ici, c’est très clairement le death et le thrash qui sont mis en avant. Ce déferlement de violence s’accompagne aussitôt d’un morceau ultra court – 42 secondes - Beautiful Stigmata – qui n’offre aucune respiration puisqu’il est également totalement blasté ! Conçu comme une passerelle, il permet de basculer vers A Spear of Perfect Grief à la rythmique plus lente, plus doom, d’où émerge un solo en point central, le seul de l’album. Telles les montagnes russes, Strigoi bâtit sa setlist selon un principe de variation extrême de nature à maintenir l’attention de l’auditeur.

The Construct of Misery clôture ce EP de la même manière que les titres centraux, sur des riffs plus thrash dans l’esprit, avec un pont central blasté et un final crust/punk.

Au final, sans être indispensable, ce EP confirme la direction prise par Strigoi mais la pochette est un peu trompeuse. Si le premier morceau tient ses promesses de noirceur, le reste est bien davantage crust/thrash que véritablement sombre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Strigoi
Death metal / Crust
2023 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Strigoi
Strigoi
Death metal / Crust - 2018 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Bathed in a Black Sun
02.   The Grotesque
03.   Beautiful Stigmata
04.   A Spear of Perfect Grief
05.   The Construct of Misery

Durée : 13:46

parution
3 Novembre 2023

Essayez aussi
Haut&Court
Haut&Court
Troffea

2015 - Basement Apes / Swarm Of Nails / Eardrum Terrorism / Troffea Records / Wooaaargh / Grains of Sand
  
Vermin Womb
Vermin Womb
Permanence (EP)

2014 - Throatruiner Records
  
Defy The Curse
Defy The Curse
Horrors Of Human Sacrifice

2023 - Hammerheart Records
  
Pilori
Pilori
À Nos Morts

2020 - Terrain Vague / APB Records / Coups de Couteau
  
Sanctum
Sanctum
On The Horizon

2008 - 20 Buck Spin Records
  

Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Mind Conflict
Temple of God
Lire la chronique
Tweedledead
Infernotes
Lire la chronique
Hulder
The Eternal Fanfare (EP)
Lire la chronique
Infernal Execrator
Diabolatry
Lire la chronique
Ignis Mortis
Haeresis Maleficarum (EP)
Lire la chronique
Flaming Ouroboros
Anthems For Brotherhood
Lire la chronique