chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cirith Ungol - Dark Parade

Chronique

Cirith Ungol Dark Parade
Le Passage de l’Araignée. Cirith Ungol. Aussi célèbre que le chef d’œuvre de Tolkien, le groupe américain formé en 78 a traversé les âges. Il a également émaillé son chemin de perles de doom trad’, tendance épique, qui l’ont placé en haut du genre, des fantastiques King Of The Dead et One Foot In Hell au non moins valeureux Forever Black, 20 ans plus tard. Et si le EP Half Human Past m’avait moins séduit, j’étais néanmoins curieux d’écouter leur dernier effort, Dark Parade.

Toujours flanqué du même type de pochette dark fantasy, ce nouvel album démarre sur les chapeaux de roue, avec du soli à foison, de l’épique à volonté et cette voix, reconnaissable entre mille, heavy et réverbérée comme à l’habitude. Velocity et Relentless développent ainsi des thèmes très proches de Maiden, le côté enlevé en plus. Les soli fusent, la NWOBHM est convoquée, le doom est en arrière-plan, accompagné parfois de quelques riffs plus thrashy.

Composé de trois membres originels (Greg Lindstrom - guitare/claviers, Robert Garven - batterie et Tim Baker - chant), le combo ricain poursuit sa route sans dévier d’un pouce. Tout juste peut-on noter que le heavy prend peut-être davantage le pas sur le doom à strictement parler mais sans que la magie ne disparaisse. Le côté un brin fantasy est toujours présent, toujours latent, tant les soli demeurent empreints d’une certaine dose de mystique (les arabesques magnifiques, presque orientales sur Relentless). Les compos sont riches, les structures très chargées en informations mais sans que les mélodies ne s’en ressentent (le solo central, superbe, sur Looking Glass), pas davantage que la progression quasi prog’ de certains titres (Relentless encore ou Sacrifice).

Le doom n’est pas toujours relégué en arrière-plan. Il occupe parfois la place centrale comme sur le long Sailor on the Seas of Fate qui appelle en la cause Maiden et Candlemass ensemble, pour un résultat magnifique où le son et la rythmique, plus lourds, tranche avec les soli aériens. De la même façon, Sacrifice et Looking Glass rappellent les premières heures du doom anglais mais également la touche sombre et la magie noire qui pouvait suinter d’un Mercyful Fate, mais sans renier non plus une approche plus extrême.

La fin de l’album, qui débute avec Dark Parade, le titre éponyme, marque un retour au heavy plus net mais également à un ralentissement du rythme, au profit d’atours rock n’roll plus flagrants. Les guitares sont plus lourdes, parfois légèrement thrashy et les riffs sont plus appuyés mais au service d’un mid-tempo qui offre aux soli et aux mélodies l’espace nécessaire. Distant Shadows et Down Below empruntent le même chemin, guitare saturée lourde en ouverture puis arabesque mélodique pour enchainer. Le mid-tempo, de nouveau, la voix heavy mise en avant, concourent à porter ces titres bien davantage dans le camp du heavy que du doom, mais sans que ce dernier ne soit totalement évacué, comme en témoignent certaines mélodies plus lourdes et trainantes, dès le départ de Distant Shadows ou en pont central de Down Below (la voix doublée et profonde aussi sur le départ du morceau).

Ce nouvel effort est conforme au talent de Cirith Ungol. Droit dans ses bottes, parfaitement ancré dans son époque mais sans renier ses origines, le groupe américain délivre un nouvel album classieux aux mélodies tranchantes et aux solis magnifiques.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
04/12/2023 07:28
note: 8/10
Très bon, en effet.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cirith Ungol
Heavy / Doom
2023 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (4)  7.39/10

plus d'infos sur
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Heavy / Doom - 1971 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Velocity (S.E.P.)  (04:44)
02.   Relentless  (04:28)
03.   Sailor On The Seas Of Fate  (08:10)
04.   Sacrifice  (04:58)
05.   Looking Glass  (04:25)
06.   Dark Parade  (05:51)
07.   Distant Shadows  (06:08)
08.   Down Below  (05:21)

Durée : 44:05

line up
parution
20 Octobre 2023

voir aussi
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)

2018 - Indépendant
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
One Foot In Hell

1986 - Restless Records
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Forever Black

2020 - Metal Blade Records
  
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)

2021 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Atlantean Kodex
Atlantean Kodex
The Pnakotic Demos (Démo)

2007 - Cruz Del Sur Music / Ván Records / New Iron Age Records / Iron Kodex Records
  
Black Sabbath
Black Sabbath
Live at Last (Live)

1980 - NEMS Records
  
Doomsword
Doomsword
The Eternal Battle

2011 - Dragonheart Records
  
The Wizar'd
The Wizar'd
Ancient Tome of Arcane Knowledge

2014 - Barbarian Wrath
  
Black Sabbath
Black Sabbath
Heaven And Hell

1980 - Warner Bros. / Vertigo
  

Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Mind Conflict
Temple of God
Lire la chronique
Tweedledead
Infernotes
Lire la chronique
Hulder
The Eternal Fanfare (EP)
Lire la chronique
Infernal Execrator
Diabolatry
Lire la chronique
Ignis Mortis
Haeresis Maleficarum (EP)
Lire la chronique
Flaming Ouroboros
Anthems For Brotherhood
Lire la chronique