chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shitstorm - Only In Dade

Chronique

Shitstorm Only In Dade
Vingt-sept titres pour à peine dix minutes. « Comme à la maison », je crois qu’on dit, non ? Non, pardon : "Proper wreck shop sound", formule qui résume à merveille « Only in Dade », et que l’on doit au grand Mick Harris – que je ne vous ferai pas l’affront de présenter.

Une nouvelle sortie de Shitstorm qui, si j’en crois ce que j’ai pu lire sur les internets, est un véritable évènement, surtout après neuf ans de silence radio relatif. Apparemment, la formation, composée de deux ex-Torche (Jonathan Nuñez à la guitare/basse et Rick Smith à la batterie), jouit d’un certain statut… Je connais finalement très peu ces joyeux drilles, survolés à l’époque sur leur split avec les fous de Magrudergrind – ceux qui connaissent mon immense affection pour le groupe devineront sans mal quelle partie dudit split gagnait les faveurs du bouton replay. Bref, c’était il y a longtemps (2006, pour être précis), prenons « Only in Dade » comme ma première rencontre avec Shitstorm. Mazette, j’étais pas prêt.

Comme l’écrit un random sur Bandcamp : "BY FAR the most intense Grindcore I've heard in a very long time. " On pourrait en rester là, c’est la synthèse parfaite : phrase courte, droit au but, efficace. Grosse intensité qui n’est jamais prise en défaut. La faute à des titres toujours en dessous de la minute, des blast beats à la pelle, un chant purement Punk, aboyé, à bout de souffle, et une guitare en garde alternée, entre papa Hardcore et maman Noise – Hé oui, non content de tartiner généreusement les esgourdes, Shitstorm n’hésite jamais à laisser sonner les larsens, massacrer les cordes face aux amplis, plages de bruits sourds ou stridents. En témoigne l’hallucinante ouverture de disque, cinquante-cinq secondes de bruit abstrait sur un batteur qui fracasse littéralement ses toms, bonne idée qui plonge directement dans le bain, judicieusement utilisée tout au long du disque pour maintenir la tension (l’intro de « Left With Anger », le grand final « This is not a Scam »…) Et quelle prod’, nom de Dieu ! Signée Jonathan Nuñez, elle est absolument parfaite, ni trop huge, ni trop raw, rendu brouillon sans jamais être inaudible. Elle sert à merveille les assauts des Floridiens – grosse, grosse vindicte pour le pauvre auditeur… Qui en redemande.

Si tu me lis, tu sais que j’ai tendance à être un vrai peine-à-jouir dès lors que « Grindcore » et « Durée » cohabitent dans la même phrase. Trop court, trop long… « Only in Dade » est un exemple en la matière. En fait, si le tout-venant pourra trouver absurde d’expédier vingt-sept titres en neuf minutes et quarante secondes, les autres, les sachants, trouveront la chose parfaite. Toute indiquée vu le massacre qui se joue dans les sillons du vinyle, produit par ALT MIA et Malokul (à qui l’on devait le pressage du dernier Sulfuric Cautery, autre dinguerie abordée dans nos colonnes). Elle garde vive l'urgence, l'intensité qui habite chacun des vingt-sept titres de l'opus. Comment ça, tu crains de devoir te relever toutes les dix minutes pour remettre le LP en place ? Pas d'inquiétude, une certitude : on ne peut pas rester assis quand on écoute "Only in Dade". On se frappe la tête contre les murs, et on distribue des balayettes au mobilier du salon.

Shitstorm me rappelle Siege, mais sous stéroïdes et atteint d'un sérieux TDAH. Sois sûr que si je ne l'avais pas découvert sur le tard, cet "Only in Dade" figurerait en très bonne place dans mon bilan de l'année dernière. Qu'on goûte le Grindcore ou le Punk Hardcore, cette dernière fournée made in Dade City saura mettre plus-ou-moins tout le monde d'accord. Ça, c'est de l'arrosage en règle - vous savez à quoi consacrer vos dix prochaines minutes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Yz citer
Yz
23/02/2024 10:55
Torche qui fait du Grindcore, c'est forcément très bon.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shitstorm
Grindcore / Hardcore Punk
2023 - Malokul
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  5/10

plus d'infos sur
Shitstorm
Shitstorm
Grindcore / Hardcore Punk - 2005 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Only In Dade  (0:55)
02.   Hoarding  (0:26)
03.   Wage Slave  (0:24)
04.   Chop Shop  (0:27)
05.   Too Much Juice  (0:25)
06.   Slumlord  (0:21)
07.   Braindead  (0:15)
08.   Gas Leak Blowout  (0:20)
09.   Horrendous War  (0:25)
10.   Delusions  (0:22)
11.   Games Up  (0:21)
12.   Left With Anger  (0:25)
13.   Snitch  (0:15)
14.   Eternal Torture  (0:09)
15.   Lost  (0:15)
16.   Bought & Sold  (0:18)
17.   Punisher  (0:12)
18.   Over Population  (0:18)
19.   Deadbeat  (0:19)
20.   Bloodclot  (0:17)
21.   Mental Breakdown  (0:15)
22.   Cashed Out  (0:17)
23.   Soulless  (0:18)
24.   Closed Shut  (0:15)
25.   FEMA  (0:16)
26.   Total Control  (0:27)
27.   This Is Not A Scam  (0:27)

Durée : 09:40

line up
parution
1 Juin 2023

Essayez aussi
Bas Rotten
Bas Rotten
Surge

2020 - Indépendant
  

Keys To The Astral Gates And Mystic Doors
Keys To The Astral Gates An...
Lire la chronique
Dödsrit
Nocturnal Will
Lire la chronique
Griefgod
Deterioration
Lire la chronique
Yattering
III
Lire la chronique
Mortual
Evil Incarnation (EP)
Lire la chronique
Belore
Eastern Tales
Lire la chronique
Malicious
Merciless Storm (EP)
Lire la chronique
Hysteria
Heretic, Sadistic And Sexua...
Lire la chronique
Bilwis
Hameln
Lire la chronique
Terranovem
Valley of Pariahs
Lire la chronique
Forbidden
Forbidden Evil
Lire la chronique
Endemic
The Church Of Destruction
Lire la chronique
Tressekter
Occult Astral Decimation (EP)
Lire la chronique
Brodequin
Harbinger Of Woe
Lire la chronique
Invocator
Excursion Demise
Lire la chronique
Carnifex
Dead In My Arms
Lire la chronique
Worst Doubt
Immortal Pain (EP)
Lire la chronique
Acrid Death
Abominable Presence Of Blight
Lire la chronique
Necromanteum EU/UK Tour 2024
Aborted + Carnifex + Revoca...
Lire le live report
Civerous
Maze Envy
Lire la chronique
Headless Hunter
The Undertaker
Lire la chronique
Corpus Offal
Demo 2024 (Démo)
Lire la chronique
Vitriol
Suffer & Become
Lire la chronique
Halny
Zawrat
Lire la chronique
CARNIFEX
Lire l'interview
Exa
Left in Shards
Lire la chronique
Album Release « Of Grace and Gravity »
Merrimack + Morte Incandesc...
Lire le live report
Darkestrah
Nomad
Lire la chronique
Master
Saints Dispelled
Lire la chronique
Krabathor
Orthodox
Lire la chronique