chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
182 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Krabathor - Orthodox

Chronique

Krabathor Orthodox
Si tu discutes avec une personne qui commence à avoir les tempes grisonnantes et que la République Tchèque arrive sur la table, les probabilités sont grandes pour que le nom de KRABATHOR soit prononcé. Et pour cause, depuis 1988 et la première démo « Breath of Death », la formation (en général un trio) délivre un bon gros death metal dénué de finesse. C’est donc après des débuts fortement empreints de thrash allemand que le groupe commence à réorienter son discours, pour aboutir en 1998 à ce qui est généralement considéré comme l’acmé de sa carrière : « Orthodox ». Je ne sais plus sur quel sampler le morceau-titre était proposé mais qu’est-ce qu’il a pu tourner dans mon lecteur CD ! Pour moi cette chanson était tout simplement géniale.

Bon, depuis, j’ai un peu revu ma position sur la qualité réelle de ce quatrième LP, certes plein d’atouts mais également outrageusement basique et un brin répétitif. L’ouverture fait cependant toujours son petit effet : rythme ultra haché, son de basse qui tabasse, refrain brutalement entraînant, chant bien guttural, évidemment qu’on adore. Et fort heureusement, les musiciens n’ont pas mis toute leur inspiration dans ce seul morceau, même si l’on ne retrouvera plus cet effet de surprise dans les huit suivants.

Comme il fallait s'y attendre avec un disque dépassant à peine les trente minutes, les compositions sont brèves, principalement centrées sur des rythmiques épaisses, voire simplistes, et l’on pourra établir de nombreux parallèles avec d’autres entités telles que HYPNOS (bien que plus tardive), VADER ou encore MASTER. Nous ne sommes clairement pas dans l’outrance technique, ni le plus grand des raffinements. Cependant, au détour d’un titre tel que « Body as Cover », les musiciens laissent encore transpirer quelques influences thash de bon goût et, une chose en amenant une autre, quelques sursauts de complexité appréciables. De même, le groove permanent prend parfois un subtil parfum de DEATH (le final de « Touch the Sun » par exemple), sachant que l’une des forces des Tchèques, outre la capacité à pilonner sans discontinuer, c’est bien leur volonté de toujours glisser un gimmick sympa dans les chansons, un plan de basse, un riff mémorisable (« About Death »), une nappe de clavier, un truc qui rend la personnalité attachante, celle de ce pote que l’on perd parfois de vue des années entières et que l’on retrouve toujours avec le même plaisir simple, sans jugement.

Même si KRBATHOR n’a rien proposé de nouveau depuis 2003 et « Dissuade Truth », il ne s’est pas encore avoué vaincu puisque proposant à intervalles réguliers des compilations ainsi que des live et même si je peine à imaginer qui cela intéresserait encore tant cette fin de carrière sent la loose, il y a quelque chose de rassurant à se dire que cette engeance est encore vivante, à défaut d’être vivace.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
08/04/2024 19:11
note: 7/10
Lestat a écrit : [quote] Rassurez-moi vous tenez un carnet de tous vos concerts c'est pas possible autrement !? Comment vous faites pour vous souvenir de tout ça ? Je serais bien incapable de me rappeler de mes 1ers concerts d'il y 30 ans ! Wall

J'en serais bien incapable également. J'avais juste gardé les tickets à l'époque. [/quote]

Moi non plus, pas de carnet mais ce sont ces petits concerts qui m'ont marqué, y en avait pas des masses dans mon coin à l'époque... Donc Lofofora, Mass Hysteria pour "Le bien-être et la paix", Hypnosis au foyer des jeunes travailleurs de Bayonne, Belly Button dans le fin fond du cul des Landes, Spicy Box, Twenty 29 Nine, Adultery dans un bar miteux du quartier Saint-Esprit, SuTaGar, Punish Yourself en 2003 au Euskal Herria Zuzenean, Empalot en ouverture d'Emir Kusturica, Godzilla des dizaines de fois dans les Landes et à Bordeaux, Karnal à Billère en 2000 je crois pour l'album "Monkey Tricks", Sotos à la cantine de la fac... Au final, je retiens bien plus ces moments que Metallica (tournée "Load"), Anthrax (tournée "Stomp 442") ou Slayer que j'allais voir en Espagne. Bizarrement, je me souviens moins bien des concerts que je fais maintenant.
Lestat citer
Lestat
08/04/2024 13:20
Citation : Rassurez-moi vous tenez un carnet de tous vos concerts c'est pas possible autrement !? Comment vous faites pour vous souvenir de tout ça ? Je serais bien incapable de me rappeler de mes 1ers concerts d'il y 30 ans ! Wall

J'en serais bien incapable également. J'avais juste gardé les tickets à l'époque.
Niktareum citer
Niktareum
08/04/2024 10:08
Lestat a écrit : Flesh29 a écrit : Lestat a écrit : Je les avais vus le 27 octobre 1998 à La Péniche avec GOTHIC, MALTHÜS et FOETURPLURICAL. Qui d'autre était là ?
Et j'en avais profité pour les interviewer pour mon fanzine papier à l'occasion de ce concert et de la sortie de cet album.
Merci de cette chronique, ça me fait remonter de bons souvenirs !


Sympa l'anecdote Lestat !
Il n'y avait pas ASGARD en plus ?


Ah, ASGARD a bien joué avec GOTHIC mais c'était le 11/11/1998 à la "Blues Péniche Café" dans le cadre du Festival "Tous maudits". Il y avait aussi SOCRAFALTH, KRISTENDOM, DRÖYS, KRAAL et FOETURPLURICAL.

Rassurez-moi vous tenez un carnet de tous vos concerts c'est pas possible autrement !? Comment vous faites pour vous souvenir de tout ça ? Je serais bien incapable de me rappeler de mes 1ers concerts d'il y 30 ans ! Wall
Sosthène citer
Sosthène
08/04/2024 09:25
note: 7/10
Lestat a écrit : Sosthène a écrit : Quand tu parles d'Asgard, tu penses aux Bordelais qui avaient sorti l'EP "Chamane" en 98 ? Parce qu'on les avait fait venir en concert dans une MJC à Bayonne. Y avait Oblivion (https://www.metal-archives.com/bands/Oblivion/3540285841), qui ouvrait et autre chose dont je ne me souviens plus... Je me demande si on n'avait pas ouvert avec un mec qui faisait du rap d'ailleurs ! Le chic souvenir !

Oui, et à l'époque et dans le secteur, il y avait aussi HYPNOSIS de Cambo qui jouait du Death mélodique. Ils avaient sorti leur démo "No Dawn Will Rise" et étaient amis avec OBLIVION. Peut-être eux ?


Non mais on se connaîtrait pas en fait Lestat ? Je l'ai en k7 cette démo d'Hypnosis et oui la démo d'Oblivion (que j'ai aussi) a été enregistrée par Pierre d'Hypnosis... Mais j'ai pas souvenir que c'était eux sur l'affiche, je ne sais plus, saleté de mémoire :-( Ah c'était Oversoul je crois en tête d'affiche !
Lestat citer
Lestat
08/04/2024 00:13
Sosthène a écrit : Quand tu parles d'Asgard, tu penses aux Bordelais qui avaient sorti l'EP "Chamane" en 98 ? Parce qu'on les avait fait venir en concert dans une MJC à Bayonne. Y avait Oblivion (https://www.metal-archives.com/bands/Oblivion/3540285841), qui ouvrait et autre chose dont je ne me souviens plus... Je me demande si on n'avait pas ouvert avec un mec qui faisait du rap d'ailleurs ! Le chic souvenir !

Oui, et à l'époque et dans le secteur, il y avait aussi HYPNOSIS de Cambo qui jouait du Death mélodique. Ils avaient sorti leur démo "No Dawn Will Rise" et étaient amis avec OBLIVION. Peut-être eux ?
Lestat citer
Lestat
08/04/2024 00:14
Flesh29 a écrit : Lestat a écrit : Je les avais vus le 27 octobre 1998 à La Péniche avec GOTHIC, MALTHÜS et FOETURPLURICAL. Qui d'autre était là ?
Et j'en avais profité pour les interviewer pour mon fanzine papier à l'occasion de ce concert et de la sortie de cet album.
Merci de cette chronique, ça me fait remonter de bons souvenirs !


Sympa l'anecdote Lestat !
Il n'y avait pas ASGARD en plus ?


Ah, ASGARD a bien joué avec GOTHIC mais c'était le 11/11/1998 à la "Blues Péniche Café" dans le cadre du Festival "Tous maudits". Il y avait aussi SOCRAFALTH, KRISTENDOM, DRÖYS, KRAAL et FOETURPLURICAL.
Lestat citer
Lestat
07/04/2024 23:42
Flesh29 a écrit : Sympa l'anecdote Lestat !
Il n'y avait pas ASGARD en plus ?


Je ne pense pas.
Mais ASGARD est bien venu jouer à Paris quelques mois plus tôt de cette année 1998. Puisque je les ai vus le 19/04/1998 au Club Dunois en ouverture d'IMMORTAL et ANGEL CORPSE.
Sosthène citer
Sosthène
06/04/2024 18:20
note: 7/10
Quand tu parles d'Asgard, tu penses aux Bordelais qui avaient sorti l'EP "Chamane" en 98 ? Parce qu'on les avait fait venir en concert dans une MJC à Bayonne. Y avait Oblivion (https://www.metal-archives.com/bands/Oblivion/3540285841), qui ouvrait et autre chose dont je ne me souviens plus... Je me demande si on n'avait pas ouvert avec un mec qui faisait du rap d'ailleurs ! Le chic souvenir !
Flesh29 citer
Flesh29
06/04/2024 16:13
note: 8/10
Lestat a écrit : Je les avais vus le 27 octobre 1998 à La Péniche avec GOTHIC, MALTHÜS et FOETURPLURICAL. Qui d'autre était là ?
Et j'en avais profité pour les interviewer pour mon fanzine papier à l'occasion de ce concert et de la sortie de cet album.
Merci de cette chronique, ça me fait remonter de bons souvenirs !


Sympa l'anecdote Lestat !
Il n'y avait pas ASGARD en plus ?
Jean-Clint citer
Jean-Clint
02/04/2024 10:51
note: 7/10
Lestat a écrit : Je les avais vus le 27 octobre 1998 à La Péniche avec GOTHIC

Ouhla ça nous rajeunit pas ça, les p'tits gars de Bagnolet ! Mr Green
Lestat citer
Lestat
01/04/2024 21:28
Je les avais vus le 27 octobre 1998 à La Péniche avec GOTHIC, MALTHÜS et FOETURPLURICAL. Qui d'autre était là ?
Et j'en avais profité pour les interviewer pour mon fanzine papier à l'occasion de ce concert et de la sortie de cet album.
Merci de cette chronique, ça me fait remonter de bons souvenirs !
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
31/03/2024 11:07
Tuerie ! Brutal, efficace, et pas si basique qu'il en a l'air...
Sosthène citer
Sosthène
31/03/2024 11:03
note: 7/10
Je ne connaissais pas toutes ces anecdotes mais on a dû écouter le même sampler :-) J'irai écouter "Lies" qui a effectivement l'air très bien noté, j'avais parcouru le tout premier par curiosité et c'est effectivement beaucoup plus léger, c'est davantage du thrash d'ailleurs, plutôt quelconque même pour l'époque.
Flesh29 citer
Flesh29
30/03/2024 16:18
note: 8/10
Quelle bonne surprise de voir du Krabathor sur le site !

J’ai découvert le groupe lors de la sortie de cet album via le morceau titre qui était présent sur le sampler Hard Rock Extreme (celui avec Venom en couv).
Morceau qui m’aura particulièrement marqué grâce à sa redoutable efficacité, peut être le "hit" du groupe.

Efficacité, c’est bien le mot qui me vient en tête pour résumer l’ensemble de l’album, avec un bel équilibre entre l’aspect direct et "bourrin" et son côté plus groovy. Chez moi ça fait mouche à chaque fois.
L’impact est également renforcé par une production, leur meilleure, aux petites oignons de l’Exponent Studio (le Morrisound/Sunlight tchèque) que je trouve toujours aussi bonne 26 ans plus tard.

Cet album avait fait son petit effet et aurait dû permettre au groupe de lui ouvrir de nombreuses portes et de viser plus haut, mais non.

Ca se gâtera rapidement entre Christopher et Bruno, celui ci claquera la porte et sera remplacé par Paul Speckmann (Master/Abomination), qui avait déjà joué l’année d’avant sur l’album de Martyr (avec Skull et Christopher).

La bonne nouvelle c’est que Bruno ira fondé HYPNOS avec d’anciens membres de Krabathor (Pegas et Hire) et sortira deux bons premiers albums, bien supérieurs (à mon goût) à ceux du Krabathor de l’époque.
Je referme là la parenthèse line-up.

En tout cas avec ce "Orthodox" Krabathor portaient haut l’étendard du death metal tchèque, scène qui malgré de nombreux groupes et albums de qualité est mise de côté et passée sous silence et c’est bien dommage...

Je recommande également chaudement l'album précédent "Lies" (mon préféré du groupe, un chouilla devant celui-ci), j'apprécie aussi "Cool mortification" (mais il pourrait sonner trop old school/daté pour certains), les débuts étant quant à eux plus amateurs en terme de qualité d’écriture et de production.

Encore un groupe qui aurait pu et dû… (un de plus).
Jean-Clint citer
Jean-Clint
30/03/2024 14:27
note: 7/10
Excellente idée que de parler du groupe ! Pas leur meilleur disque mais un charme indéniable franchement plaisant et qui sent bon les années 90 ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Krabathor
Death Metal
1998 - Morbid Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  7.5/10
Webzines : (2)  8.42/10

plus d'infos sur
Krabathor
Krabathor
Death Metal - 1987 - République Tchèque
  

formats
  • CD / 1998 - Morbid Records

tracklist
01.   Orthodox  (03:03)
02.   Liquid  (04:06)
03.   Shit Comes Brown  (01:08)
04.   To Red Ones  (03:50)
05.   Tales of Your History  (04:07)
06.   Touch the Sun  (03:03)
07.   Body as a Cover  (02:47)
08.   Parasites  (02:55)
09.   About Death  (05:56)

Durée : 30:55

line up
parution
30 Mars 1998

Essayez aussi
Obituary
Obituary
The End Complete

1992 - Roadrunner Records
  
Phrenelith
Phrenelith
Chimaera

2021 - Nuclear Winter Records
  
Bodyfarm
Bodyfarm
Ultimate Abomination

2023 - Edged Circle Productions
  
Tombstoner
Tombstoner
Victims Of Vile Torture

2021 - Redefining Darkness Records
  
Angerot
Angerot
The Divine Apostate

2020 - Redefining Darkness Records
  

Lifvsleda
Evangelii h​ä​rold
Lire la chronique
Serement
Abhorrent Invocations
Lire la chronique
Tommyknockers
Mean Things
Lire la chronique
Ossuary
Forsaken Offerings (EP)
Lire la chronique
Malleus
The Fires of Heaven
Lire la chronique
Mòr
Hear The Hour Nearing!
Lire la chronique
Imperial Retaliation Night
Gruiiiik + Gorupted + Perpe...
Lire le live report
Collier d'Ombre
Collier d'Ombre (Démo)
Lire la chronique
Eigenstate Zero
The Malthusian
Lire la chronique
Verbal Razors
By Thunder and Lightning
Lire la chronique
The Rottening
Seeds Of Death (EP)
Lire la chronique
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Ametron
Lire la chronique
Sarcasm
Mourninghoul
Lire la chronique
Mega Slaughter
Calls From The Beyond
Lire la chronique
Tårfödd
M​ö​rker
Lire la chronique
Kronos + Seth
Lire le live report
Mortal Wound
The Anus Of The World
Lire la chronique
Ad Mortem
In Honorem Mortis
Lire la chronique
Rotting Christ
Pro Xristou
Lire la chronique
Extinguish
One Less Enemy
Lire la chronique
Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique