chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
178 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Invocator - Excursion Demise

Chronique

Invocator Excursion Demise
Elle aura mis du temps à nous parvenir, cette demande de chronique. Car certes cet « Excursion Demise » a fait l’objet d’une réédition par Hammerheart Records mais elle date déjà de fin 2022… De toute façon, ce décalage ne changera probablement rien à la trajectoire d’un disque initialement paru en 1991. En effet, les Danois d’INVOCATOR ont débuté leur carrière en 1987 et s’ils n’ont que trois LP à leur actif, ils font partie des grandes figures metal de leur pays.

Cela dit, faire partie des meubles n’a jamais été un gage de qualité et alors qu’à l’époque je lisais déjà attentivement la presse métallique, je n’ai aucun souvenir d’avoir vu une seule ligne sur cet album… Cela sent le pur underground à plein nez, le truc d’érudit que l’on ressort en soirée pour étaler un peu de culture sur la tranche de l’ignorance crasse des autres convives.

Il va de soi qu’écouter un tel disque aujourd’hui implique de fermer les yeux sur un certain nombre de critères. Ce qui était brutal à l’époque ne l’est plus vraiment de nos jours et il y a un côté un peu cheap dans la production et les riffs que l’on n’entend désormais quasiment plus. Cependant, l’auditeur curieux prendra un plaisir certain à découvrir ces neuf compositions qui rappelleront notamment le grand KREATOR des débuts, à la fois dans l’agressivité mais également pour le type de chant criard, écorché.

A l’occasion de quelques rythmiques plus lourdes et de subtiles napes de claviers, l’ombre d’un proto death metal viendra obscurcir l’écoute, alors que l’on se passerait en revanche bien volontiers des solos plutôt chaotiques, même pour le temps jadis : nous sommes loin des guitar heroes et si cela fait en partie le charme des titres, il y en a tout de même un peu trop. Ainsi, la formation est bien meilleure lorsqu’elle se focalise sur des plans techniques, à l’image de l’introduction de « Schismatic Injective Therapy ». Là, on savoure voire on regrette que le son soit trop étouffé car il ne permet pas de prendre la pleine mesure de ces excellents passages.

En définitive, c’est l’occasion de découvrir les débuts de Jacob Hansen qui, du moins en 1991, n’avait certainement pas à rougir de la brutalité de ses compositions. Elles sont totalement inscrites dans l’air du temps d’alors, avec ses riffs en aller-retour, son chant rugueux, ses structures complexes et cette batterie où tu peux encore suivre les blasts en te tapant sur la cuisse. Quoi qu’il en soit, en dépit d’une découverte tardive, « Excursion Demise » risque d’être condamné à prendre la poussière sur une étagère, lui préférant largement d’autres formations de l’époque dans cette veine techno thrash / techno death si riche.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
06/04/2024 18:40
Alors là, complétement d'accord avec la chro. Acheté à l'époque, revendu aussitôt. C'est pas inspiré, très loin des canons du genre de l'époque, aucun intérêt quoi. Je comprends même pas pourquoi cet album a été réédité. D'autres le méritent bien plus! Je pense à Miscreant là tout de suite.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Invocator
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Invocator
Invocator
Thrash Metal - 1986 - Danemark
  

formats
tracklist
01.   Excursion Demise  (05:36)
02.   ( ...to a Twisted Recess of Mind)  (00:33)
03.   Forsaken Ones  (05:56)
04.   The Persistence from Memorial Chasm  (04:09)
05.   Absurd Temptation  (06:56)
06.   Schismatic Injective Therapy  (07:17)
07.   Occurence Concealed  (03:47)
08.   Beyond Insufferable Dormancy  (05:43)
09.   Inner Contrarieties  (04:31)

Durée : 44:28

line up
parution
10 Avril 1991

Essayez aussi
Deathhammer
Deathhammer
Chained To Hell

2018 - Hells Headbangers Records
  
Annihilator
Annihilator
Annihilator

2010 - Earache Records
  
Atrophy
Atrophy
Violent By Nature

1990 - Roadrunner Records
  
Annihilator
Annihilator
Carnival Diablos

2001 - SPV
  
Demolizer
Demolizer
Upgrade (EP)

2021 - Mighty Music
  

Lifvsleda
Evangelii h​ä​rold
Lire la chronique
Serement
Abhorrent Invocations
Lire la chronique
Tommyknockers
Mean Things
Lire la chronique
Ossuary
Forsaken Offerings (EP)
Lire la chronique
Malleus
The Fires of Heaven
Lire la chronique
Mòr
Hear The Hour Nearing!
Lire la chronique
Imperial Retaliation Night
Gruiiiik + Gorupted + Perpe...
Lire le live report
Collier d'Ombre
Collier d'Ombre (Démo)
Lire la chronique
Eigenstate Zero
The Malthusian
Lire la chronique
Verbal Razors
By Thunder and Lightning
Lire la chronique
The Rottening
Seeds Of Death (EP)
Lire la chronique
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Ametron
Lire la chronique
Sarcasm
Mourninghoul
Lire la chronique
Mega Slaughter
Calls From The Beyond
Lire la chronique
Tårfödd
M​ö​rker
Lire la chronique
Kronos + Seth
Lire le live report
Mortal Wound
The Anus Of The World
Lire la chronique
Ad Mortem
In Honorem Mortis
Lire la chronique
Rotting Christ
Pro Xristou
Lire la chronique
Extinguish
One Less Enemy
Lire la chronique
Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique