chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mons Veneris - Ascent into Draconian Abyss

Chronique

Mons Veneris Ascent into Draconian Abyss
Ah bah tout de même ! Je commençais sérieusement à m’impatienter ! MONS VENERIS est censé être un groupe suractif, qui sort des démos et des EP et des singles et des splits à tour de bras ! Non ? Cette époque est terminée ? C’est vrai que le Portugais a freiné son rythme il y a déjà quelque temps. Il avait commencé sur les chapeaux de roue il y a tout juste 20 ans, sortant 7 démos en une seule année, en 2004. Puis il avait enchaîné une bonne série, ne s’essoufflant presque jamais. 2016 avait été un nouveau record, avec 4 démos, 3 splits (JÜT, RUINA, VETALA) et un album, son deuxième. Son deuxième effectivement. MONS VENERIS ne privilégiait pas ce format, trouvant ici une similitude avec les Allemands de MOONBLOOD. Et depuis, la tendance a changé. Il propose moins de sorties, mais plus d’opus. 2017, 2020, 2022 et 2024 !

Et il y a un point qui saute tout de suite aux yeux avec ce nouvel album : le titre ! C’est Ascent into Draconian Abyss ! Et c’est donc… de l’anglais alors qu’avant c’était… du portugais : Mistérios Satânicos Disformes Infernais, Inversados d'Um Abismo de Podridão. Quelle évolution ! Mais elle n’annonce pas de changement de style, ni même de thématique. Le gaillard derrière la formation reste toujours aussi admirateur de Satan, des Ténèbres, et des Légions Noires. Surtout des Légions Noires d’ailleurs. Un peu de MUTIILATION évidemment, mais aussi du BELKETRE et du VLAD TEPES. Le résultat n’est pas vraiment similaire à BLACK CILICE et toute la clique que je cite à chaque chronique liée au style, car ce n’est pas uniquement dans le black metal « raw et froid » que MONS VENERIS plonge, mais aussi dans la folie et le chaos. Les compositions sont tordues, dégoulinantes, malveillantes et maladives.

Elles sont au nombre de 4, et elles s’appliquent véritablement à rendre fou. Et pour y parvenir, MONS VENERIS se moque totalement du temps. Il se permet d’allonger à 22 minutes son premier morceau, « Ascent into Draconian Abyss », afin de pénétrer et de violer toutes les parties possibles du cerveau, se servant de son black agressif surmonté de sons dérangeants. Les vocaux savent également varier et se manifestent aussi bien dans des cris stridents que dans des déclamations au timbre clair ou encore des incantations démoniaques.

Les trois autres pistes sont plus courtes, mais avec les mêmes intentions. 7 minutes pour « Whisperers of the Plague », 9 pour « ...of Perversion and Evil », et 5 pour « Chant to the Unknown » qui clôt l’ensemble un peu plus en douceur, comme si les dégâts avaient été suffisants et qu’il ne restait plus qu’à sagement les constater ou les déplorer. Ce qui n’empêche pas cependant de se refaire douleur en remettant une nouvelle fois l’album. C’est que nous sommes un peu masos, dans le black metal…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
10/05/2024 18:22
Je dois avoir les oreilles sales mais c est beaucoup moins crade que ce que je pensais. J ai même trouvé un petit goût de Isengard à cause du chant clair...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mons Veneris
Black Metal
2024 - Signal Rex
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mons Veneris
Mons Veneris
Black Metal - 2003 - Portugal
  

tracklist
01.   Ascent into Draconian Abyss
02.   Whisperers of the Plague
03.   ...of Perversion and Evil
04.   Chant to the Unknown

Durée : 43:30

parution
1 Mai 2024

voir aussi
Mons Veneris
Mons Veneris
Inversados d'Um Abismo de Podridão

2022 - Signal Rex
  

Essayez aussi
Wolfkrieg
Wolfkrieg
When the Cold Comes

2020 - We Are At War Records
  
Borknagar
Borknagar
Empiricism

2001 - Century Media Records
  
Bovary
Bovary
Sur ce mur trop souillé (Démo)

2019 - Nar Productions
  
Waves Idle Symmetry
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)

2022 - Indépendant
  
Marduk
Marduk
Memento Mori

2023 - Century Media Records
  

This Ending
Crowned In Blood
Lire la chronique
Hyperdontia
Harvest Of Malevolence
Lire la chronique
Ossilegium
The Gods Below
Lire la chronique
Lethal Blaster
Velocidad sangrienta
Lire la chronique
Hardened
Pale Eternal Fog
Lire la chronique
Sol
Promethean Sessions
Lire la chronique
Speed
Gang Called Speed (EP)
Lire la chronique
The River's Source
MMXXII​ / ​MMXXIII
Lire la chronique
Scattered Remnants
Procreating Mass Carnage (D...
Lire la chronique
Crawl
Altar Of Disgust
Lire la chronique
Evoked
Immoral Arts (EP)
Lire la chronique
LIXIVIAT FESTIVAL #2
Blockheads + Feastem + P.L....
Lire le live report
Gorgasm
Sadichist (EP)
Lire la chronique
One Step Closer
All You Embrace
Lire la chronique
Anges de la Mort
Notre tombeau grand ouvert
Lire la chronique
Ernte
Weltenzerstörer
Lire la chronique
Houle
Ciel Cendre Et Mis​è​re Noi...
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Castrated
Surgical Vicissitude (EP)
Lire la chronique
Hemorrhoid
Raw Materials Of Decay
Lire la chronique
LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique