chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Phantom - Transylvanian Nightmare

Chronique

Phantom Transylvanian Nightmare (EP)
Bien décidés à battre le fer tant que celui-ci est encore chaud, les Mexicains de Phantom n’ont pas attendu la Saint Glinglin pour nous revenir en très grande forme. Quelques mois seulement après la sortie de leur premier album, l’excellent Handed To Execution chroniqué par mes soins avec un enthousiasme non feint, ces derniers ont d’ores et déjà repris du service avec la sortie d’un nouvel EP intitulé Transylvanian Nightmare.

Paru fin avril sur Bandcamp, il aura fallu attendre un tout petit peu plus d’un mois pour voir débarquer une version CD proposée une fois de plus par Inframetal Records. Et s’il n’y a pas encore d’édition cassette annoncée, les amateurs de vinyles peuvent quant à eux se réjouir puisque le label Tchèque Doomentia Records sortira le mois prochain une édition 12" limitée à seulement 300 exemplaires. Constitué de quatre nouvelles compositions, Transylvanian Nightmare a été une fois de plus enregistré, mixé et masterisé par Hector Ibarra alors que l’illustration a été confiée cette fois-ci à l’artiste chilien Sebastián Frigerio (Insecurity, Praesagium, Theurgia, Xalpen...). Ce dernier nous propose une oeuvre plutôt sympathique, peut-être un poil moins naïve que celle réalisée pour Handed To Execution par je ne sais qui mais toujours aussi claire sur les intentions de Phantom et son caractère hautement rétrograde…

En effet, même si le groupe a dû faire face à un petit changement d’effectif avec le départ du batteur Gael Rodríguez Hernández rapidement remplacé par un certain Juan Pablo Alatorre, on ne peut pas dire que cela ait eu une quelconque incidence sur sa musique (d’ailleurs je m’étonne de ne toujours pas entendre de rototom sur ce genre de Thrash tellement passéiste). Toujours autant inspiré par le Thrash allemand de la première heure (Kreator et Sodom en tête), Phantom régale une fois de plus par cette relecture contemporaine d’une formule vieille de quarante ans ou presque. N’attendez donc pas de la part des Mexicains des compositions particulièrement complexes et techniques (même si ces derniers n’ont pas à rougir de quoi que ce soit à ce niveau là) mais plutôt des titres furieux et intenses axés sur l’efficacité brute.

Menés ainsi pied au plancher et le couteau entre les dents, "Transylvanian Nightmare", "From The Abyss" et "Raging Pyres" avancent sans trop de surprise les mêmes arguments pour tenter de convaincre l’auditeur (ce qu’ils ne devraient pas avoir trop de mal à faire). En effet, en dépit de quelques subtilités plus ou moins perceptibles en matière de construction (quelques secondes de mise en place pour les deux premiers titres contre une entrée en matière tout ce qu’il y a de plus directe pour le dernier), on ne peut pas dire que ces quelques morceaux diffèrent véritablement les uns des autres. De ces riffs Thrash particulièrement pressés à cette batterie qui elle aussi n’a de cesse de cavaler en passant par ces solos mélodiques d’excellente facture, cette basse discrète mais aux rondeurs délicieusement sexy, ces changements de rythmes toujours aussi bien sentis et cette voix arrachée à l’urgence particulièrement palpable, on retrouve sur Transylvanian Nightmare tout ce qui a fait le succès d’estime de l’excellent Handed To Execution et plus globalement ce qui fait le charme de ce Thrash suranné. Un Thrash marqué comme on l’a vu non pas par la technique mais par une intensité débordante ainsi qu’une nature un brin foutraque et excessive symptomatique d’une époque aujourd’hui révolue ou tout était encore à faire et à découvrir.

Cependant, ces trois titres efficaces mais sans surprise ne sont pas tout ce que Phantom a à nous offrir sur ce court EP de dix-huit minutes. Vous l’aviez probablement déjà remarqué mais Transylvanian Nightmare est en effet composé de non pas trois morceaux mais bien quatre. Aussi "Epitaph" voit le groupe jouer la carte du titre purement instrumental. Une composition électro-acoustique bien moins intense et explosive qui offre à découvrir un autre visage des Mexicains en dévoilant notamment en filigrane à travers ces guitares à la sauce "mariachi" ses origines sud-américaines.

Court, efficace et sans grande surprise malgré ce titre faisant office d’interlude de qualité, Transylvanian Nightmare s’inscrit dans la continuité de ce premier album particulièrement solide que Phantom nous a livré en fin d’année dernière. Un retour gagnant pour un groupe bien décidé à s’imposer dans le paysage Speed / Thrash moderne grâce à des compositions ultra solides et à une énergie particulièrement saisissante. Comme beaucoup d’autres groupes, et cela quel que soit le genre, Phantom n’a effectivement rien inventé ici en puisant du côté de la scène Thrash allemande des années 80 ou de groupes comme Venom ou le Sepultura de la première heure mais peu importe puisque ce manque d’originalité est largement compensé par une efficacité à toute épreuve et une urgence particulièrement jouissive.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Phantom
Speed / Thrash
2024 - Doomentia Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Phantom
Phantom
Speed / Thrash - 2021 - Mexique
  

formats
  • Digital / 28/04/2024 - Autoproduction
  • CD / 31/05/2024 - Inframetal Records
  • Vinyl / 04/07/2024 - Doomentia Records

tracklist
01.   Transylvanian Nightmare  (04:38)
02.   From The Abyss  (04:41)
03.   Epitaph  (04:39)
04.   Raging Pyres  (04:45)

Durée : 18:43

line up
parution
28 Avril 2024

voir aussi
Phantom
Phantom
Handed To Execution

2023 - Inframetal Records
  

Essayez aussi
Hellbringer
Hellbringer
Awakened From The Abyss

2016 - High Roller Records
  
Terrörhammer
Terrörhammer
Gateways To Hades

2022 - Osmose Productions
  
Vulture
Vulture
Ghastly Waves & Battered Graves

2019 - Metal Blade Records
  
Kalmah
Kalmah
Swampsong

2003 - Spikefarm Records
  
Dreadful Fate
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)

2019 - I Hate Records
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique