chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
177 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sarcasm - Mourninghoul

Chronique

Sarcasm Mourninghoul
“Fiat lux”. Un mois seulement après le dixième opus des vétérans Necrophobic (pas si enthousiaste que certains), fin gourmet de ce style qu’est le black/death suédois, tu peux ressortir de ta caverne, une nouvelle galette pour te sustenter. Deux ans après le savoureux Stellar Stream Obscured, revoilà donc le plus méconnu Sarcasm pour un cinquième album, toujours sous la bannière Hammerheart Records mais épaulé d’un nouveau jeune batteur (25 ans seulement et ex-Morbid Illusion). Nos yeux saigneront un peu moins cette fois, plus de Raúl González pour l’artwork (ouf) mais Armaada Art (thématique “comics” d’un autre niveau).

Plus fort que Stéphane Bern ? Comme à chaque nouvelle galette de Sarcasm, c’est un véritable retour en arrière de trente ans qui nous est offert. Tremoli transperçant et batterie martellante (blasts et breaks, bonne pioche que ce nouveau batteur, du calibre de Matte Modin), en quelques secondes, l’ouverture “As Northern Gates Open” nous renvoie à la cavalcade jouissive d’un Sacramentum ou d’un The Moaning (sceau No Fashion Records). Mais ce seront surtout ces moments de grâce comme “Lifelike Sleep” (le final pour kératose pilaire), “Dying Embers of Solitude” ou “Awareness In The Dark” qui nous crucifieront sur notre vieille chaise en formica (retro “pour toujours”). On retrouvera ces mélodies et cette ambiance glaciale typique du genre à cette époque 90 bénie. Le son sous les manettes du mixage de Lawrence Mackrory est encore juste parfait. Le travail de composition est lui au-dessus de bien d’autres groupes de ce style, des structures riches (breaks acoustiques évidemment obligatoires), aux nombreux arrangements et couplées à une certaine technicité (rappelant les débuts d’Anata, “Absence Of Reality”).

L’ambiance doomy (Paradise Lost comme référence) qui suit le groupe depuis sa reformation en 2015, prend toujours une part importante (un bon tiers voire une moitié dans les compositions), elle paraîtra néanmoins plus concluante que sur la précédente galette… Mais elle viendra encore casser le rythme de l’album et c’est bien dommage. Des passages où il sera parfois difficile de ne pas piquer du nez (“Withered Memories of Souls We Mourn”, “A Lucid Dream in the Paradigm Stream”, “No Solace From Above” notamment). A vrai dire on préférera un Sarcasm envoyant de bonnes soufflantes.

Encore un bel hommage à la scène black et death mélodique de l’ère “feu” No Fashion Records. Impressionnant que ce rendu du milieu des années 90, le son, les mélodies, l’atmosphère, tout y est. C’est ce qu’il manquait à mon sens au dernier Necrophobic. Peut-être moins efficace que son prédécesseur Stellar Stream Obscured, il reste cet infime détail pour que Sarcasm sorte de son statut maudit “second couteau”. Peut-être moins de “doom” et plus de “percussion” diraient certains (oui moi) ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sarcasm
Death/Black mélodique
2024 - Hammerheart Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sarcasm
Sarcasm
Death/Black mélodique - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   As Northern Gates Open  (03:57)
02.   Lifelike Sleep  (04:52)
03.   Withered Memories of Souls We Mourn  (04:53)
04.   Dying Embers of Solitude  (05:43)
05.   A Lucid Dream in the Paradigm Stream  (04:57)
06.   Awareness in the Dark  (04:08)
07.   No Solace From Above  (08:48)
08.   Absence of Reality  (05:11)

Durée : 42:29

line up
parution
12 Avril 2024

voir aussi
Sarcasm
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene

2019 - Chaos Records
  
Sarcasm
Sarcasm
Within The Sphere Of Ethereal Minds

2017 - Dark Descent Records
  
Sarcasm
Sarcasm
Stellar Stream Obscured

2022 - Hammerheart Records
  

Essayez aussi
Kalmah
Kalmah
Swampsong

2003 - Spikefarm Records
  
Dawn Of Dreams
Dawn Of Dreams
Darklight Awakening

2000 - Last Episode
  
Cardinal Sin
Cardinal Sin
Spiteful Intents (EP)

1996 - Wrong Again Records
  
Fornication
Fornication
D N hAte

2007 - Rupture Music
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  

LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique
Eternal Hunt
An Era of Shame
Lire la chronique
Jours Pâles
Dissolution
Lire la chronique
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
In Vain
Solemn
Lire la chronique
Kymris
Mythes et légendes de la Co...
Lire la chronique
Chiens + Gummo + Kaask + Vision 3D + Jodie Faster + Prix Libre
Lire le live report
Schattenfang
Perdurabo
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
The Hope Conspiracy
Tools Of Oppression​ / ​Rul...
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Bodyfarm
Malicious Ecstasy (EP)
Lire la chronique
Perveration
Putrefaction Of Infinite Ap...
Lire la chronique
Take It In Blood
Roadmap Of Pain (EP)
Lire la chronique
Hideous Divinity
Unextinct
Lire la chronique
The Biscuit Merchant
Visible Scars
Lire la chronique
Pontifex
From the Pale Mist
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
Prieuré / Vermineux
Split (Mini-Split)
Lire la chronique
Fall for Rising
Are You Still Living (EP)
Lire la chronique
Rhapsody of Fire
Challenge the Wind
Lire la chronique