chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
171 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ufomammut - Hidden

Chronique

Ufomammut Hidden
Si tu es amateur de doom, comme je le suis moi-même, tu n’es pas passé à côté d’Ufomammut, même si le stoner ou le doom un poil psychédélique du combo te passe un peu au-dessus de la tête, préférant les abysses du funeral par exemple. Je suis de ceux-là mais pour autant j’ai toujours apprécié la musique des Italiens, la goûtant comme quelque chose d’un peu à part, une sorte de mélange un peu suranné entre vieilles casseroles et nouveaux ingrédients, qui matche à chaque fois. Un genre de stoner un brin millésimé en somme.

C’est que la musique du combo transalpin est riche, très riche. Si le stoner en constitue la base, le doom trad’ n’est jamais très loin, niché dans le son souvent très épais du combo, comme c’est le cas également sur Hidden, dans sa basse ultra ronde et chaude aussi. De la même manière, la base doom s’enrichit constamment d’atours space rock, de rock psyché qui aèrent les structures, déclinent un univers propre fort et chasse l’ennui de compos souvent très longues, en variant nettement les tempi et les atmosphères.

De ce point de vue, Hidden est un coup de maître. Tous ces ingrédients se retrouvent à évoluer ensemble, très naturellement, au service de compos inspirées. Les riffs sont gras, lourds, épais, presque étouffants (l’ambiance de départ sur Crookhead, sur Spidher ou sur Leeched). Les cassures sont nettes, très typées space rock (le pont ambiant sur Mausoleum) ou carrément bruitistes (la partie plus indus/bidouillages sur Soulost), quand ce n’est pas la voix, enfumée d’herbes médicinales, qui renvoie à l’image de titres habités, psalmodiant autant d’incantations étranges (Crookhead). Le groove est partout (la rondeur de la basse, qui occupe presque un pont complet sur Kismet !), le fuzz aussi.

De ce mélange, on aurait tort de croire que n’en découle qu’un univers chaud et jovial. Hidden est en réalité sombre, souvent empreint d’une noirceur tangible, comme le départ de Crookhead ou de Spidher par exemple, qui pose une patte menaçante sur la structure, d’emblée. Kismet suit le même processus, jusqu’à ce que débarque une cassure – les fameuses cassures dont je parlais plus haut – qui oriente le titre dans une autre direction, bien plus psyché, comme sur Crookhead donc. La plupart des titres sont riches, je le disais, bourrés d’arrangements (Kismet et ses soli space, l’ouverture spatiale sur Mausoleum et ses bidouillages électros ; les boucles électros sur Leeched) et d’ambiances planantes excellentes (le pont final sur Kismet, mélange de basse et de stridences spatiales ; le pont central sur Mausoleum, ultra groovy, fait d’arrangements subtils à la batterie et de groove démentiel de la basse, de petits arrangements planants aussi).

Ce Hidden est conforme à ce que savent faire les Italiens, riche en rebondissements, en ambiances spatiales et enfumées mais également très épais, très lourd, foncièrement metal dans l’âme et surtout particulièrement varié. Excellent de bout en bout, le stoner spatial des Italiens mérite toute votre attention, une fois encore.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ufomammut
Stoner doom / psyché
2024 - Neurot Recordings
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  8.14/10

plus d'infos sur
Ufomammut
Ufomammut
Stoner doom / psyché - 1999 - Italie
  

nouveaute
A paraître le 17 Mai 2024

tracklist
01.   Crookhead
02.   Kismet
03.   Spidher
04.   Mausoleum
05.   Leeched
06.   Soulost

Durée : 44:28

Essayez aussi
Yob
Yob
Clearing the Path to Ascend

2014 - Neurot Recordings
  
Pombagira
Pombagira
Maleficia Lamiah

2013 - Black Axis Records
  
Obelyskkh
Obelyskkh
The Providence

2017 - Exil on Mainstream Records
  

LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique
Eternal Hunt
An Era of Shame
Lire la chronique
Jours Pâles
Dissolution
Lire la chronique
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
In Vain
Solemn
Lire la chronique
Kymris
Mythes et légendes de la Co...
Lire la chronique
Chiens + Gummo + Kaask + Vision 3D + Jodie Faster + Prix Libre
Lire le live report
Schattenfang
Perdurabo
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
The Hope Conspiracy
Tools Of Oppression​ / ​Rul...
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Bodyfarm
Malicious Ecstasy (EP)
Lire la chronique
Perveration
Putrefaction Of Infinite Ap...
Lire la chronique
Take It In Blood
Roadmap Of Pain (EP)
Lire la chronique
Hideous Divinity
Unextinct
Lire la chronique
The Biscuit Merchant
Visible Scars
Lire la chronique
Pontifex
From the Pale Mist
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
Prieuré / Vermineux
Split (Mini-Split)
Lire la chronique
Fall for Rising
Are You Still Living (EP)
Lire la chronique
Rhapsody of Fire
Challenge the Wind
Lire la chronique