chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
168 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Verbal Razors - By Thunder and Lightning

Chronique

Verbal Razors By Thunder and Lightning
Ah, j’observe un changement de logo entre les deux premiers albums de VERBAL RAZORS (l’éponyme, 2014, puis « Misleading Innocence », 2016) et ce « By Thunder and Lightning », tout l’artwork semblant d’ailleurs vouloir montrer une violence accrue du propos. Pour confirmer, il faudrait que je m’enquière de ses deux prédécesseurs mais, le temps m’étant compté, il faudra se contenter de ce ressenti à chaud pour ce qui est de mon contact originel avec les Tourangeaux.

Mon premier sentiment est positif : des titres courts, très secs, qui se concentrent à 100% sur ce que semble savoir faire de mieux le groupe, à savoir pratiquer un thrash metal fortement mâtiné de crossover, le parallèle avec les ancêtres de D.R.I. semblant plus que jamais de mise, notamment au niveau du chant de Simon Jeffroy dont les intonations sont assez similaires. Pour le reste, la formation étant plus récente que les Américains, elle a bien sûr développé un niveau de violence supérieur, ses parties thrash étant particulièrement vindicatives. Evidemment, c’est un plus car si je reste encore très amateur de « Crossover » et de « Thrash Zone », un « 4 of a Kind » prend cher en comparaison des brûlots servis ici par les Français. Et comme tout est plié en à peine plus de trente minutes, nous sommes pile dans le format parfait pour ce genre de sensations fortes. Princesse Erika ne pourra pas dire qu’il y a trop de bla bla.

Mon deuxième sentiment est tout autant positif que le premier. A l’écoute de ces douze compositions, j’ai l’impression de retrouver mes quinze ans et de me pointer chez mon buraliste afin d’acheter le dernier numéro de NoWay. Dedans, je vais encore baver d’envie sur les planches Santa Cruz ou Powell Peralta que je n’aurais jamais, imaginer que je mets Tony Hawk à l’amende sur une rampe et que Steve Caballero est mon pote. Vous pouvez sourire, cela reste de chics moments.

Mon sentiment final ne fait que confirmer les deux premiers. La simplicité rugueuse du propos n’est cependant pas dénuée d’une certaine intelligence dès lors qu’il s’agit d’enchaîner les plans rageurs avec des parties plus débridées sur fond de basse qui matraque, le quatuor étant en plus assez malin pour varier les tempos, rendant ainsi les accélérations encore plus radicales qu’elles ne le sont. Notons également que les musiciens ont le bon goût de reprendre GANG GREEN sur les versions CD et vinyle de l’album, finissant ainsi de positionner VERBAL RAZORS comme l’une des formations hexagonales de premier ordre en matière de thrash « défouloir » car tout y est : l’énergie, l’attitude, l’esthétique, le son, la technique, la justesse de l’écriture.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
26/05/2024 11:06
Un seul mot : bagarre.
Efficace sans en mettre à côté. C'est validé.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Verbal Razors
Thrash Metal
2020 - Firecum Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Verbal Razors
Verbal Razors
Thrash Metal - 2008 - France
  

formats
tracklist
01.   By Thunder and Lightning  (03:14)
02.   We Are Rats  (01:59)
03.   Riot  (02:12)
04.   Trash  (02:38)
05.   Jump into Dead End  (02:30)
06.   Water Drop  (04:19)
07.   The House  (02:31)
08.   Love Song  (02:16)
09.   Order by Kicks  (01:57)
10.   Cross the Line  (02:52)
11.   Party Mate  (02:15)
12.   Lazer  (02:26)
13.   Alcohol (Gang Green cover)  (02:11)

Durée : 33:20

line up
parution
13 Mars 2020

voir aussi
Verbal Razors
Verbal Razors
Misleading Innocence

2016 - Dirty Guys Rock
  
Verbal Razors
Verbal Razors
Verbal Razors

2014 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Algebra
Algebra
Pulse?

2019 - Unspeakable Axe Records
  
Extinct
Extinct
Incitement Of Violence

2024 - MDD Records
  
Eradikated
Eradikated
Descendants

2023 - Indie Recordings
  
Blood Feast
Blood Feast
Kill For Pleasure

1987 - New Renaissance Records
  
Tankard
Tankard
Stone Cold Sober

1992 - Noise Records
  

LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique
Eternal Hunt
An Era of Shame
Lire la chronique
Jours Pâles
Dissolution
Lire la chronique
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
In Vain
Solemn
Lire la chronique
Kymris
Mythes et légendes de la Co...
Lire la chronique
Chiens + Gummo + Kaask + Vision 3D + Jodie Faster + Prix Libre
Lire le live report
Schattenfang
Perdurabo
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
The Hope Conspiracy
Tools Of Oppression​ / ​Rul...
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Bodyfarm
Malicious Ecstasy (EP)
Lire la chronique
Perveration
Putrefaction Of Infinite Ap...
Lire la chronique
Take It In Blood
Roadmap Of Pain (EP)
Lire la chronique
Hideous Divinity
Unextinct
Lire la chronique
The Biscuit Merchant
Visible Scars
Lire la chronique
Pontifex
From the Pale Mist
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
Prieuré / Vermineux
Split (Mini-Split)
Lire la chronique
Fall for Rising
Are You Still Living (EP)
Lire la chronique
Rhapsody of Fire
Challenge the Wind
Lire la chronique