chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
178 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Malleus - The Fires of Heaven

Chronique

Malleus The Fires of Heaven
À Boston, dans le met sa chaussette (j’ai douze ans d’âge mental), il existe depuis 2016 un obscur groupe de black speed metal dont AxGxB vous avait déjà parlé à l’époque de l’EP « Storm of Witchcraft » : MALLEUS. Brrrrr, elle ne fait pas peur cette maison abandonnée au milieu des bois qui illustre le premier LP « The Fires of Heaven » ? Cela ne serait-y pas la demeure hantée du Projet Blair Witch ? Ou le refuge moisi des anti-héros de The Witch ? Ou n’importe quelle barraque pourrie d’anachorètes bouffeurs d’enfants, suceurs d’urètres et violeurs de chèvres (l’ordre est interchangeable) ? Agrougrou je suis méchant ! Eh oui Nicolas, c’est bel et bien Armageddon label qui abrite cette vilaine ode à la sorcellerie, une enseigne qui ne pense certainement pas que Bruce Willis nous sauvera en faisant exploser une météorite dans l’espace. Putain de Michael Bay, fallait-il vraiment que tu salisses ainsi le combat qui doit se tenir lors de la parousie du Christ ?

Bon, il s’agirait peut-être de parler un peu de ces huit compostions. Il est nécessaire de se les offrir ou non ? On veut savoir, la paye est sur le point de tomber (au moment où j’écris ces lignes), le disque est disponible en vinyle donc qu’en est-il pour les collectionneurs et les puristes ? Eh bien il me semble clair que si l’on est en recherche à la fois de versions over speed du thrash metal ancestral (début des 80’s) genre « Kill’em All » forniquant comme un bouc libidineux avec ce bon vieux CELTIC FROST, voire un peu de BEWITCHED lorsque la formation s’essaye à des choses plus mélodiques, ce disque assouvira tous les désirs les plus inavouables. Sans compter qu’avec des compositions telles que « Awakening » (huit minutes) et « Mourning War » (neuf minutes), les Américains parviennent à développer des ambiances encore plus guerrières et ritualistes, la globalité stylistique me semblant finalement bien éloignée de cette cahutte qui, à bien y regarder, pourrait aussi bien être celle de Charles Ingalls qui s’en revient de la coupe de quelques bûches, histoire de passer l’hiver au chaud. Me concernant, j’offre une belle fraise à ma chienne dès qu’elle aboie (c’est cadeau, je vous laisse trouver le contrepet).

En synthèse, si l’écoute m’amène à me questionner sur la bonne adéquation entre les éléments visuels et musicaux, il reste que je suis plutôt séduit par la qualité de cet album qui sait parfaitement alterner des morceaux de purs speed black certes peu originaux mais hautement efficaces avec des compositions plus raffinées, surtout sur la fin, démontrant s’il le fallait que MALLEUS a de la matière grise et qu’il sait s’en servir à bon escient. Rien de totalement transcendant donc mais voilà un premier LP parfaitement efficace, atemporel, évidemment ancré dans ses références mais cependant en mesure de les transcender pour notre plus grand plaisir.

Enfin, toute personne ne supportant pas les voix de Carabosse évitera cette sortie comme la peste mais, pour ma part, j’y trouve suffisamment d’arguments convaincants pour conclure sur une impression largement positive. Reste encore à voir si la formation sera en capacité de durer et de nous offrir des sorties encore meilleures, peut-être plus personnelles et… Putain il faut que je vous laisse, des senteurs d’ail et de viande grillée entrent par ma fenêtre, la sorcière qui me sert de voisine doit être en train de préparer un nouveau-né à la broche. Tchao !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
30/05/2024 09:25
Pas de quoi s'en relever la nuit mais ça fait le taf tranquillou.
En Fest à 14h sous la tente ça doit être dément.
Lestat citer
Lestat
29/05/2024 09:24
J'ai fait suivre ton article à la SPA (pour les chèvres et ta chienne) !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Malleus
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  6.67/10

plus d'infos sur
Malleus
Malleus
Black Speed Metal - 2016 - Etats-Unis
  

formats
tracklist
01.   The Tempest  (01:35)
02.   A Dark Sun Rises  (04:12)
03.   Beyond The Pale  (05:33)
04.   Prophetess  (03:54)
05.   The Fires Of Heaven  (07:34)
06.   Into The Flesh  (03:48)
07.   Awakening  (08:02)
08.   Mourning War  (09:34)

Durée : 44:12

line up
parution
27 Janvier 2023

voir aussi
Malleus
Malleus
Storm Of Witchcraft (EP)

2016 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Reaper
Reaper
The Atonality Of Flesh

2021 - Iron Bonehead Productions
  
Hellsword
Hellsword
Cold Is The Grave

2021 - Emanzipation Productions
  
Merciless
Merciless
The Awakening

1990 - Deathlike Silence Productions
  
Bütcher
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot

2020 - Osmose Productions
  
Barbarian
Barbarian
To No God Shall I Kneel

2019 - Hells Headbangers Records
  

LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique
Eternal Hunt
An Era of Shame
Lire la chronique
Jours Pâles
Dissolution
Lire la chronique
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
In Vain
Solemn
Lire la chronique
Kymris
Mythes et légendes de la Co...
Lire la chronique
Chiens + Gummo + Kaask + Vision 3D + Jodie Faster + Prix Libre
Lire le live report
Schattenfang
Perdurabo
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
The Hope Conspiracy
Tools Of Oppression​ / ​Rul...
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Bodyfarm
Malicious Ecstasy (EP)
Lire la chronique
Perveration
Putrefaction Of Infinite Ap...
Lire la chronique
Take It In Blood
Roadmap Of Pain (EP)
Lire la chronique
Hideous Divinity
Unextinct
Lire la chronique
The Biscuit Merchant
Visible Scars
Lire la chronique
Pontifex
From the Pale Mist
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
Prieuré / Vermineux
Split (Mini-Split)
Lire la chronique
Fall for Rising
Are You Still Living (EP)
Lire la chronique
Rhapsody of Fire
Challenge the Wind
Lire la chronique