chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
78 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kymris - Mythes et légendes de la Comté

Chronique

Kymris Mythes et légendes de la Comté
« Mythes et légendes de la Comté »… Où est-ce que j’ai bien pu lire ça ? Mais si ! C’est un bouquin là, qui a influencé des milliers de groupes à travers le monde ! Il y a un méchant avec un gros œil ! Non, pas le Cyclope putain, l’autre ! Evidemment que c’est Tolkien, dans cent ans encore on se bouffera des albums inspirés par « Le Seigneur des anneaux » et, pour ce qui nous concerne en ce premier juin, jour où j’écris ces lignes, ce sont les Français de KYMRIS qui s’y collent. C’est un premier album, j’imagine sans peine ce que cela doit représenter en termes d’accomplissement pour les cinq musiciens, mon projet n’est donc pas de tout dégommer évidemment, « car je suis bon » si je puis citer ici Xerxès dans « 300 ».

Je suis bon mais je vais trop vite en besogne, la Comté, c'est la Franche-Comté donc je remballe mes arguties.

D’autant que le style death mélodique, légèrement folklorique évidemment, de la formation contient de nombreux atouts, particulièrement lorsque le tempo est rapide. Il se dégage alors une dimension presque black de ces cavalcades rythmiques, dimension renforcée par un chant plus criard que guttural, sobre mais maîtrisé. Quelques très bonnes choses donc, à l’image d’un « Les deux bossus Pt2 » ou encore de « Les cavaliers cannibales » (le break à trois minutes est excellent), pour lequel un clip a d’ailleurs été tourné. Le niveau de jeu est très correct, le quintette ne cherche pas à évoluer au-dessus de ses possibilités et l’on imagine sans peine que le rendu scénique sera certainement conforme aux versions studio des compositions.

Il reste que mes goûts personnels tendent à me faire rejeter en bloc les aspects les plus folkloriques, comme les chœurs sur « Les deux bossus Pt1 » qui font vraiment trop fête de village, et ce même si leur usage est parfaitement cohérent avec l’esthétique thématique et musicale des Bisontins. Car oui, s’il fallait prendre « Mythes et légendes de la Comté » en tant qu’album conceptuel, la cible est atteinte car tout fait sens. En fonction des sujets, les tempos, les sonorités, les ambiances s’adaptent, la narration se déroulant de façon logique et sans heurts majeurs. Pour un premier jet, c’est parfaitement prometteur.

Un effort certain a également été apporté aux paroles et même s’il s’en dégage parfois un peu de naïveté, il ne faut pas oublier que les Hobbits savent se montrer parfaitement insupportables et que nombre de fois, dans les romans comme dans les films, j’ai tout simplement eu envie qu’ils meurent. Il faudra peut-être à l’avenir varier davantage les structures car les chansons ont encore trop tendance à se ressembler (même riffing, même rythme, lignes vocales interchangeables) mais, compte tenu du niveau affiché, je ne doute pas que les musiciens disposent de toutes les ressources nécessaires pour aller plus avant dans la mise en musique de l’univers de Tolkien, je suis donc curieux de découvrir la suite, qui pourrait bien se rapprocher d’un ARTEFACT.

En conclusion, un premier LP sérieux, écrit par des passionnés de metal et de littérature, cela suffit pour recevoir quelques éloges. Il reste que les réfractaires au death d’obédience folklorique resteront hermétiques, quant aux autres, je ne vois guère mieux comme bande-son pour accompagner une joyeuse soirée « jeux de rôles ». Contrat rempli.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kymris
Folk Death Metal Mélodique
2024 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Kymris
Kymris
Folk Death Metal Mélodique - 2020 - France
  

formats
vidéos
Les cavaliers cannibales
Les cavaliers cannibales
Kymris

Extrait de "Mythes et légendes de la Comté"
  

tracklist
01.   L'entrée dans la combe  (00:43)
02.   Le pacte de Colbus  (03:29)
03.   La clef de feu  (04:02)
04.   Les deux bossus Pt1  (03:28)
05.   Les deux bossus Pt2  (03:46)
06.   Interlude  (02:02)
07.   Les cavaliers cannibales  (04:06)
08.   L'ours de Crosey  (04:58)
09.   Drack  (03:56)
10.   La sorcière de Florimont  (06:02)
11.   Truzna  (04:21)

Durée : 40:53

line up
parution
17 Mai 2024

Essayez aussi
Amorphis
Amorphis
Elegy

1996 - Relapse Records
  
Barren Earth
Barren Earth
Curse of the Red River

2010 - Peaceville Records
  
Toter Fisch
Toter Fisch
Aspidochelone

2023 - Indépendant
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique