chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
76 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vigilante - V

Chronique

Vigilante V
Il y a de cela un peu plus d’un an, j’avais eu l’occasion de parler de VIGILANTE pour la sortie de son quatrième album, « Opacities » sur lequel, avec le recul, j’avais peut-être été un peu dur. Il faut dire que Dr. V ne fait rien pour mettre ses auditeurs à l’aise, la voie retenue pour ce « V » étant sensiblement la même : un thrash metal principalement joué sur un orgue et intégrant de nombreux éléments industriels, à commencer par ce chant lointain, distordu.

Si le style général reste donc peu ou prou le même, le one-man band a tout de même su évoluer, à moins que ce ne soit tout simplement le changement de production qui ne fasse cet effet. Il reste que les claviers me semblent moins insupportables que par le passé, notamment dans une hystérie sonore revue à la baisse, cela permettant aux guitares de retrouver une place certes toujours aussi discrète et secondaire mais néanmoins plus importante. L’orgue demeure toujours au centre des débats, faisant de ce disque une sortie encore une fois particulièrement atypique mais les risques de rejet sont désormais moindres : il est possible de s’accrocher à un riff, voire à des lignes de basse chaloupées (« 1 ») et si VIGILANTE restera à jamais cloîtré dans le musée des horreurs du metal français, tant sa vision musicale s’apparente à ce que l’on pouvait trouver sous les tentes freaks des cirques d’antan, il demeure que son étrangeté sans pareille fait du bien dans un paysage audio trop souvent uniforme. « V » n’est pas la photocopie d’une photocopie d’une photocopie, il s’agit d’une pièce unique qui n’imite personne et ne sera sans doute jamais imitée.

Evidemment, il pourrait s’avérer que pour vous l’écoute soit aussi agréable que de se faire arracher une dent sans anesthésie, l’orgue ne plaira clairement pas à tout le monde et le consensus est le dernier des soucis du musicien. Cependant, les oreilles les plus curieuses devraient laisser une chance à ces huit compositions, d’autant qu’il semblerait que ce soit les dernières, le bandcamp précisant qu’il s’agit d’un ultimate album. Vous me direz que cela ne constitue pas un argument suffisant pour acquérir l’objet, surtout lorsqu’il s’avère aussi difficilement classable. Toutefois le constat est là : ça fonctionne.

Quelques gimmicks pourraient certes finir par agacer : des mélodies de clavier trop souvent répétées, un chant lassant du fait de ses aspects monolithiques et atones, des guitares trop brouillonnes, sous-mixées, une batterie électronique… Rien de cela ne vient finalement ternir l’intégrité de la démarche, la fidélité à une ligne de conduite unique qui ne remportera jamais un succès massif, peut-être même pas un succès d’estime, la seule chose qui compte étant de pouvoir dire : cela existe, je l’ai écouté, jamais personne n’avait joué cela avant.

En définitive, je pense que je préfère quand même les débuts avec « Warning » et « Licence to Kllin », moins expérimentaux et surtout plus extrêmes, et ce même si je reconnais que l’évolution de Dr. V en tant que musicien reste intéressante à tous points de vue. Attention, c’est sans doute là la dernière occasion de pouvoir écouter le groupe.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vigilante
Metal Extrême Oppressant avec Orgue
2024 - Detergent Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vigilante
Vigilante
Metal Extrême Oppressant avec Orgue - 2099 - France
  

formats
nouveaute
A paraître le 18 Juin 2024

tracklist
01.   Piss  (04:42)
02.   No Expiration Date For Vengeance  (04:17)
03.   1  (05:33)
04.   Porcelain Babes Hosiery Scratch Lines  (04:50)
05.   Invisible Legs  (05:01)
06.   The Hereditary Shadow  (05:04)
07.   Mops  (05:53)
08.   Kept Alive Artificially  (05:46)

Durée : 41:06

line up
  • Dr. V / Chant, Instruments

voir aussi
Vigilante
Vigilante
Opacities

2022 - Indépendant
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique