chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
72 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Calcine - Common Love Common Nausea

Chronique

Calcine Common Love Common Nausea
Le hardcore ne mourra jamais, tout du moins tant qu’il existera des formations telles que CALCINE pour lui insuffler sa dose de vigueur et de vitamines. Les Parisiens, via le label anglais Church Road Records, proposent aujourd’hui leur premier album après une démo sortie en avril 2022 et, comme aimait à le dire l’un de mes amis landais, « ça maste, ça démaste même ! ». Comprendre : ça avoine sévèrement.

Le style, il est totalement convenu : un brutal hardcore metal de New-Yorkais qui ne s’épanouit que dans les mosh-parts violents, les ralentissements brusques, avec pour élément distinctif la voix ultra rageuse d’EM, dotée d’un sacré coffre. Ce chant de gorge crispé, haineux, c’est vraiment la marque de fabrique du genre et cela restera éternellement une technique vocale qui fonctionne.

Il sera évidemment toujours possible de reprocher aux compositions une certaine linéarité mais, d’une, les titres sont courts (une formation adepte du dégraissage donc), de deux ce ne sont que des patates mastoc dans la face, de trois, c’est du hardcore : un genre que j’associe bien plus à la scène qu’à une écoute de salon, comme beaucoup certainement. De plus, les interludes hip-hop d’« Attack to Win » et « Des vies à bout » sont vraiment excellents, voire j’en viens à rêver d’un disque complet uniquement dans cette veine. Je pense à un croisement de NTM et de Le Cercle Makabre, cela offrant en plus à l’auditeur des temps de relâche entre deux mandales de guitares sous-accordées.

Comme souvent avec ce genre de musique rouleau-compresseur, les relents de death metal primaire ne sont jamais très loin des rythmiques plombées (« Parasite »), la formation ne conservant encore une fois des registres extrêmes que ce qui sert son propos : distribuer des gnons, répandre le virus de la rage au sein des populations urbaines, rendre coup pour coup. Ma seule critique négative portera éventuellement sur cette pochette dont l’esthétique me laisse perplexe. En revanche, pour ce qui est du ratio « durée / crochet du droit », CALCINE a bien choisi son nom : ça doit salement brûler les planches.

Il reste encore à confirmer que le groupe a le potentiel pour s’inscrire dans la durée, peut-être en variant davantage les tempos ainsi que le riffing, peut-être en soutenant également davantage vocalement EM qui donne parfois l’impression de s’essouffler un peu sur les passages les plus denses, quelques gros chœurs de bucherons ne feraient pas tache dans le paysage, même si j’imagine que le choix de ne pas en mettre fut volontaire.

En conclusion, ce premier album est on ne peut plus solide. Il présente une formation déjà très mature dans sa façon de composer, avec une grande assurance dans le jeu ainsi qu’une conviction certaine dans ses positionnements musicaux ou idéologiques. Il sera donc de bon ton de surveiller cette carrière de près, tout en gardant dans le coin de la tête que si ça passe en concert dans les mois qui viennent, il faudra prévenir les anémiques de ne pas s’y rendre sous peine de voler en éclats.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
30/06/2024 11:43
Je ne connaissais pas Iron Deficiency, c'est du tout bon ! Effectivement le chant est encore plus haineux, presque plus grind aussi j'ai envie de dire.
Sinon, je vois que la pochette fait consensus :-D
Sagamore citer
Sagamore
30/06/2024 10:43
Pochette abominable mais l'album est cool. Même si je préfère le chant plus criard d'Iron Deficiency, dans le même créneau. Musicalement, en tout cas, ça tabasse ce qu'il faut.
AxGxB citer
AxGxB
30/06/2024 09:51
Pas très client non plus du travail de Lazygawd (le dernier Jesus Pièce par exemple) mais effectivement ce premier album est tte bon. Et EM ne rigole vraiment pas. La scène parisienne est imbattable ces derniers mois !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Calcine
Hardcore Metal
2024 - Church Road Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Calcine
Calcine
Hardcore Metal - 2022 - France
  

formats
nouveaute
A paraître le 21 Juin 2024

tracklist
01.   Attack to Win  (00:57)
02.   23:11  (02:40)
03.   Back to Fight  (02:08)
04.   Autopsie  (03:02)
05.   Target  (02:10)
06.   Maleviolence  (02:55)
07.   Amnesic  (01:41)
08.   Des vies à bout  (01:27)
09.   Parasite  (02:33)

Durée : 19:38

Essayez aussi
Since the Flood
Since the Flood
Valor And Vengeance

2005 - Metal Blade Records
  
Cubensis
Cubensis
Metaphysical Impact

2008 - 666 Production
  
The ARRS
The ARRS
...et La Douleur Est La Meme

2005 - Active Entertainment
  
Get The Shot
Get The Shot
Merciless Destruction

2022 - Useless Pride Distribution
  
Born From Pain
Born From Pain
Survival

2008 - Metal Blade Records
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique