chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Black Sorcery - Plummeting Into The Hour Of The Wolf

Chronique

Black Sorcery Plummeting Into The Hour Of The Wolf (EP)
Moins d’un an après la sortie du sympathique « Deciphering Torment Through Malediction » revoilà déjà le quatuor de Rhode Island avec de la nouveauté, cette fois sous la forme d’un court Ep d’à peine trois titres... mais visiblement les gars n’avaient pas envie de traîner et voulaient continuer à battre le fer tant qu’il est encore chaud. Si l’album avait été une réussite de par la qualité de son Black Metal rugueux et froid qui sentait totalement les origines du genre, ce court-format ne va pas dépareiller et va reprendre exactement les mêmes bases histoire de ne pas dérouter l’auditoire et de continuer à le fidéliser comme il se doit. Du coup pendant un peu plus de vingt minutes on va avoir droit à une série de poncifs et de plans certes éculés mais parfaitement exécutés, où la violence primitive côtoie une température nettement en dessous de zéro et des multiples tempêtes hivernales neigeuses comme nocturnes, à la noirceur plus qu’inquiétante. Cependant sans se renier totalement le combo va proposer une musique plus variée et dense que précédemment, et celle-ci va d’ailleurs parfaitement s’intégrer à la vision pure et originelle proposée par l’entité... même si dans un premier temps c’est à un déferlement de haine particulièrement brutal auquel on va avoir droit sur le très bon « World Demands Cruelty ».

Pas de quartier pour cette ouverture tant la vitesse et les blasts sont prédominants ici, portés par des riffs glacés et coupants où l’on est pris à travers l’hiver aux accents typiquement scandinaves. Seulement ralentie par un passage lent et rampant au possible cette première plage nous plonge directement dans une météo sombre et brumeuse, où seule la lune et quelques courts éclairs lumineux font apparaître un semblant de lumière au milieu des déferlantes haineuses qui rendent hommage au Malin comme à l’occultisme en général. Et après ce démarrage mené tambour battant « The Hour Of The Wolf » va voir son niveau de jeu augmenter, grâce notamment à une rythmique plus variée où au milieu du riffing hypnotique l’on va entendre une lenteur plus affirmée et surtout des plans mid-tempo impeccables pour headbanguer, créant ainsi un équilibre des forces en présence particulièrement jouissif et démoniaque. Du coup tout est mis en avant de la plus belle des façons vu qu’on est emporté dans un torrent furieux où l’on se rend compte que les gars sont très efficaces quand ils proposent quelque chose de plus diversifié et moins frontal, un constat qui va trouver son apothéose sur le long « Without Reflection ». Ici même si ça va reprendre les mêmes idées l’on va y entendre l’insertion d’une certaine mélancolie via l’apport de solos déchirés et d’ambiances nostalgiques, où la variété rythmique fait toujours des merveilles et dont le summum est atteint par cette fin acoustique aux notes douces et apaisantes, histoire de faire le bilan après ce blizzard enfin calmé.

Avec ces accents cradingues et désarticulés ainsi que son alternance contagieuse cette ultime composition démontre une voie à suivre pour l’entité, qui sans se renier et perdre ses fulgurances comme sa simplicité prouve qu’elle est capable d’amener un autre souffle et d’autres émotions dans ces ténèbres opaques, où tout espoir semblait éteint. Car désormais celui-ci est revenu sous une forme ambigüe où le grand manteau blanc, le vent et les forêts immenses servent de tremplin entre les sous-sols du Diable et de ses légions, afin de montrer que la bande a trouvé le parfait équilibre entre ces deux extrémités sans tomber dans l’excès plaintif comme kitchouille. Du coup on ne peut que s’incliner devant le résultat qui confirme tout le bien qu’on pensait d’elle, vu qu’elle ose évoluer sans se dénaturer... preuve donc que la suite de ses aventures risque d’être particulièrement attractive et qu’elle va être désormais attendue au tournant, un signe qui ne trompe pas pour notre plus grand plaisir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Black Sorcery
Black Metal
2024 - Eternal Death
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Black Sorcery
Black Sorcery
Black Metal - 2020 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   World Demands Cruelty
02.   The Hour Of The Wolf
03.   Without Reflection

Durée : 20 minutes

line up
parution
24 Mai 2024

voir aussi
Black Sorcery
Black Sorcery
Deciphering Torment Through Malediction

2023 - Eternal Death
  

Essayez aussi
Sirin
Sirin
V Pamäti

2022 - Werewolf Promotion
  
Saqra's Cult
Saqra's Cult
The 9th King

2019 - Amor Fati Productions
  
Drudkh
Drudkh
Blood In Our Wells

2006 - Supernal Music
  
Black Cilice
Black Cilice
Transfixion of Spirits

2019 - Iron Bonehead Productions
  
Maȟpíya Lúta
Maȟpíya Lúta
Wóohitike

2022 - Åon Records
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique