chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
74 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gjendød - Livskramper

Chronique

Gjendød Livskramper
Ah mais ce groupe a vraiment beaucoup de choses pour lui. Déjà il a l’origine qui attire : norvégien. On a toujours la curiosité et l’envie d’aller tester ce qui vient de ce pays symbolique. Et puis il a très vite su trouver sa place. Du moins auprès des labels. En 5 albums, il est passé par le polonais Hellthrasher, l’allemand Darker than Black Records et finalement il vient tout juste de déménager dans nos contrées et de débarquer sur le géant Osmose. On peut avoir un coup de bol ou profiter d’une connaissance bien placée une fois, mais trois fois et ce dans trois patries différentes, c’est qu’il y a forcément du talent.

Et ça, c’est vrai, c’est indéniable, GJENDØD a du talent, mais il a aussi une imagination débordante et du courage. Le courage d’évoluer et de proposer de nouvelles orientations à répétition. Ce cinquième album d’un ancien duo devenu trio avec l’arrivée d’un batteur est ambitieux mais sans devenir pédant. Il est formé de 8 morceaux relativement courts, entre 3 et 6 minutes chacun, reliés entre eux avec une évidence et une logique irréprochables malgré de grands écarts musicaux forts. L’album est assez difficile à décrire, ne se classant sous aucune étiquette claire. Il est à la fois chaotique, mélodique et progressif, et s’il est souvent sombre, il devient par moments éblouissant. C’est assez agaçant de ne pas trouver une référence simple et convaincante, qui permettrait de tout de suite faire comprendre à quoi nous avons affaire. Si je dis que j’ai souvent l’impression d’entendre LIK qui se serait mis à jouer du TAAKE, est-ce que je suis proche du résultat ? Peut-être pas, mais si je donne envie de tenter, c’est déjà un bon début.

Livskramper est assez époustouflant en tout cas. Il peut balancer des trombes de sons démoniaques survoltés à la 1349 (« Død manns skygge ») et enchaîner avec des riffs ultra-jouissifs, presque printaniers (« I nattens land »). Et je le redis, mais il parvient sans donner l’impression de passer de Charybde en Scylla. C’est logique malgré tout, comme un univers composé de décors variés mais tout à fait cohérent. Alors c’est vrai que certains paysages m’ont moins touché, principalement ceux où la furie nerveuse prend l

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Ash citer
Ash
12/07/2024 18:07
Album incroyable ! La prod est délicieuse, propre et très naturel, avec cette basse virevoltante à la VED BUENS ENDE...
J'y retrouve l'audace que certains groupes de black metal avaient il y a fort longtemps...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gjendød
Black Metal
2024 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gjendød
Gjendød
Black Metal - 2015 - Norvège
  

nouveaute
A paraître le 28 Juin 2024

tracklist
01.   Å ule mot feil måne
02.   Livskramper
03.   Gendød
04.   Skumringsliv
05.   Byttingen
06.   Under dekke
07.   Død manns skygge
08.   I nattens land

Durée : 36:11

Essayez aussi
Cold Cell
Cold Cell
The Greater Evil

2021 - Les Acteurs de l'Ombre
  
The Third Eye Rapists
The Third Eye Rapists
Hets Mot Allt (EP)

2014 - Autoproduction
  
Excrementiis
Excrementiis
La glorieuse morte

2023 - Hypogea Invictus
  
Pure
Pure
Art of Loosing One's Own Life

2015 - Obscure Abhorrence Productions
  
Odium Humani Generis
Odium Humani Generis
Przeddzień

2020 - Cult of Parthenope
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique