chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Varices - The Undoing

Chronique

Varices The Undoing
VARICES ? Cela ne serait pas le dernier groupe français de grind rigolo à la mode ? Celui avec des chansons sur les bas de contention, les prolapsus génitaux et tutti quanti ? Hélas non, ce n’est pas aujourd’hui que l’on se tapera sur les cuisses aux doux échos d’un rosebud gaping puisque le quatuor est suédois et qu’il évolue dans un registre bien moins fun : celui du death metal mélodique, teinté de metalcore, jeunesse oblige (la photo ne saurait mentir).

Faisant suite à un EP (« The Last Remnants ») paru en 2021 sur le label confidentiel Shunu Records (qui n’héberge pas grand-monde : ANGELLORE, DEVATION, THE KOMPRESSOR EXPERIMENT), voici venir le premier LP de la formation, « The Undoing », cette fois en indépendant. Onze titres, dont deux brefs instrumentaux (« The Wake », « Phoenix ») pour une durée totale de quarante minutes. Je crains que ce soit trop long, même si cette pochette anamorphosée de têtes de mort et de méduses s’avère plutôt sympathique (ou peut-être n’y a-t-il que moi pour y voir une méduse…).

L’un des éléments plaisants de ce disque est que les musiciens ont privilégié la concision. Des morceaux brefs, ne dépassant jamais les cinq minutes, c’est une première façon d’être sûr de ne pas trop se planter. Quoi de pire que de longs titres mal fagotés dont les ambitions dépassent les capacités de ses compositeurs ? J’ai quelques exemples récents en tête, certains s’en sont d’ailleurs offusqués par email. Bon, c’est un premier album hein, typique de ce que l’on entend de plus en plus ces dernières années, à savoir très bien produit, avec un bon niveau technique, mais assez creux et sans inspiration notable. Il faudra bien sûr reconnaître à VARICES d’avoir été en mesure de composer onze chansons, ce n’est déjà pas donné à tout le monde. Les mecs ne s’embarrassent pas trop avec le décorum, pas vraiment de solos, pas d’introduction pompeuse ou d’outro putassière pour nous faire croire qu’il s’est passé un truc fou durant l’écoute, juste quatre amis qui jouent du metal, qui font de leur mieux, qui ne s’en sortent pas si mal si on les compare à des milliers d’autres mais qui n’atteindront peut-être jamais le niveau de milliers d’autres également. Il me manque les mots, l’analyse fine pour dire exactement ce que je ressens en écoutant ce genre de disques.

Parce que « The Undoing » n’a rien de foncièrement déplaisant, il est juste quelconque, un disque de plus, qui n’apporte et n’enlève rien, j’imagine sans peine ces jeunes gars jouer régulièrement dans les salles et les bars de leur ville natale, il y aura peut-être même une mini-tournée suédoise pendant les vacances, quelques titres incitent à lever le coude (« Gehenna » avec son refrain en chant clair et accords lâchés) mais j’imagine mal à ce stade une reconnaissance de masse, tout Suédois qu’ils sont. De toute façon, ça fait belle lurette qu’en France on ne fait plus de complexe vis-à-vis des autres pays, je dirais même qu’on leur botte régulièrement le cul.

Bref… Vous voulez faire découvrir le metal à votre cadet mais vous ne voulez pas qu’il vous crie dans les oreilles « Sleep with one eye open » avec un accent de merde et vous considérez qu’il est encore trop prématuré pour lui faire profiter des joies du brutal death ? Alors VARICES fera amplement l’affaire. Il y a du riff, de la power ballad (« Unending » plus tous les titres qui suivent), tout me semble respectueux de la bienséance. En revanche, les adultes, passez votre chemin (« fuyez, pauvres fous ») car vous ne trouverez sans doute rien de bon ici. C’est trop gentil, trop convenu, trop entendu et j’en viens à me faire une vraie réflexion de vieux : les premiers trucs metal que j’ai écoutés, ou plutôt hard-rock pour être sincère, c’était WASP, le « New Jersey » de BON JOVI, du RATT, du POISON, mais même si je ne suis plus du tout client, je les préfèrerai toujours à ces groupes de death moderne trop mielleux. Clairement, je suis content d’être entré par là où je suis entré, même si la porte collait aux doigts et qu’elle sentait un peu le caca, car ce genre de sorties hyper hygiéniques avec leurs faux airs de violence, je ne sais pas à quoi elles m’auraient mené. Peut-être qu’aujourd’hui, je porterais une mèche, j’aurais une fleur noire tatouée sur le dos de la main, dur à dire mais je n'ai pas envie de l’imaginer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Varices
Death Metal Mélodique / Metalcore
2024 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Varices
Varices
Death Metal Mélodique / Metalcore - 2021 - Suède
  

formats
  • Digital / 01/06/2024 - Indépendant

tracklist
01.   When Gods Fall Asleep  (03:53)
02.   The Deluge  (04:19)
03.   Thalassophobia  (04:23)
04.   Gehenna  (04:00)
05.   Aftermath  (04:58)
06.   The Wake  (01:02)
07.   Unending (Shadows' Embrace)  (04:11)
08.   The New Order  (04:12)
09.   Theatre of Hate  (04:11)
10.   Behind Disguise  (04:32)
11.   Phoenix  (01:10)

Durée : 40:51

line up
parution
1 Juin 2024

Essayez plutôt
Stigma
Stigma
When Midnight Strikes!

2008 - Pivotal Rockordings
  
Bloodshoteye
Bloodshoteye
An Unrelenting Assault

2006 - Galy Records
  
Neaera
Neaera
Omnicide
(Creation Unleashed)

2009 - Metal Blade Records
  
Misery Speaks
Misery Speaks
Catalogue Of Carnage

2008 - Drakkar Entertainment
  
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Of Truth & Sacrifice

2020 - Century Media Records
  

Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Manual Manic Procedures
Lire la chronique
Le Concile Des Fanges - Europe 2024
A/Oratos + Délétère + Ossua...
Lire le live report
Doska
Doska Og Vintey
Lire la chronique
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)
Lire la chronique
Severe Torture
Torn From The Jaws Of Death
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Calcine
Common Love Common Nausea
Lire la chronique