chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Megadeth - The System Has Failed

Chronique

Megadeth The System Has Failed
En 2001, Megadeth sortait The World Needs A Hero. Cet album marquait un retour aux sources thrash de l'ami Mustaine, sources quelque peu taries depuis des Cryptic Writings (1997) et Risk (1999) plus heavy-rock que métal. Seulement voilà, le sort s'est une nouvelle fois acharné sur le roux gratteux. Peu de temps après la sortie de ce The World Needs A Hero, Dave Mustaine se voit contraint d'abandonner la guitare suite à une blessure récurrente au bras gauche et peut-être aussi dégoûté de la tournure des événements avec le line-up de l'époque. C'en était ainsi fini d'un des groupes cultes de la Bay-Area.

Mais Mustaine réussit finalement à soigner (définitivement?) son bras endolori et décide de retenter l'aventure. Tout n'est pourtant pas si facile et l'ex-Metallica a du mal à trouver des musiciens avec qui travailler. Les tensions ressurgissent: Dave Ellefson (basse), Al Pitrelli (guitare) et Jimmy DeGrasso (batterie), présents sur le précédent opus se font virer. Mustaine retrouve alors Nick Menza (batterie) mais ce sera pour un court instant, les deux hommes semblant être devenus les pires ennemis du monde. C'est finalement Chris Poland (ancien du groupe de 1984 à 1987) qui prendra le poste de second guitariste, Jimmy Sloas la basse et Vinnie Colaiuta la batterie, ces deux derniers étant de parfaits inconnus (du moins pour moi). Poland, Sloas et Colaiuta ne seront en fait que des musiciens de session puisque pour les différentes tournées qui suivront la sortie du nouvel album, Glen Drover (guitare, Eidolon et ex-King Diamond), James MacDonough (basse, ex-Iced Earth) et Shawn Drover (batterie, ex-Eidolon) suivront Mustaine. Tout celà est bien compliqué, je vous l'accorde mais c'est bon, c'est fini, vous pouvez respirer!

Ce nouvel album tant attendu sort donc en 2004. Si Mustaine avait peut-être le cul entre deux chaises sur The World Needs A Hero, The System Has Failed, le petit nouveau, ne laisse aucun doute sur sa volonté de revenir au thrash/speed d'antan, même si, ne vous emballez pas non plus, l'album n'atteint jamais des vitesses édifiantes.

C'est donc un Mustaine plutôt énervé qui nous revient. Et le bonhomme semble avoir des choses à dire. Preuve en est, la pochette aussi réussie que critique qui met en scène la mascotte Vic en distributeur de billets pour plusieurs figures politiques américaines (dont Bush, les Clinton, Rumsfeld et Cheney). Le titre de l'album, The System Has Failed ne trompe pas non plus, et les paroles vont dans le même sens.

Musicalement maintenant (parce que ce serait bien d'en parler quand même!), tout y est pour faire de cet album un classique du groupe. Il est d'ailleurs rare de trouver une telle qualité d'ensemble: tous les morceaux sont des "hits" en puissance! Seul "Something That I'm Not" (dont les paroles amères sont d'ailleurs directement adressées à Lars Ulrich) et son riff trop facile, et le décevant final "My Kingdom", peu inspiré, sont un peu en dessous. Mais sinon, tous les morceaux sont fantastiques: rythmiques galopantes typiques, riffs incisifs, mélodies entêtantes, refrains accrocheurs sans être raccoleurs et soli très inspirés bourrés de feeling (pouvait-il en être autrement avec deux guitaristes de cette trempe?!), Megadeth nous sort le grand jeu. Morceaux choisis: "Die Dead Enough", "The Scorpion" et "Of Mice And Men" pour leurs refrains imparables parmi les meilleurs qu'il m'ait été donné d'entendre, la très agressive "Kick The Chair" qui sent bon le old-school, la géniale intro mélodique de "Back In The Day", qui rappelle le "Flash Of The Blade" de Maiden puis son énormissime passage galopant de 1'55 à la fin, les backing vocals type gospel de "Truth Be Told" (un peu étonnants au début mais on s'y fait vite) et pour finir ma sélection, l'interlude "Shadow Of Deth", pour son intro lourde et martiale (avec de la cornemuse dans le fond oui oui!) où un homme récite le psaume 23 de David et surtout pour son fantastique solo qui répète un motif mélodique magnifique. Chair de poule garantie pour le meilleur moment de l'album que je ne me lasserais décidément jamais d'écouter.

Il ne serait pas honnête de ne pas s'attarder sur le chant de Mustaine. Soyons francs, le guitariste n'a jamais été un grand chanteur (je crois que Kerry King ne me contredirait pas :p). Pourtant, sa voix nasillarde (de canard diront les pestiférés) arrive très bien à véhiculer des émotions et à me toucher profondément. Et sur ce The System Has Failed, Mustaine n'a jamais aussi bien chanté. Tantôt nostalgique ("Back In The Day", "Tears In A Vial"), vindicatif ("Something That I'm Not", "Kick The Chair", "Blackmail The Universe") ou introspectif ("Of Mice And Men"), le rouquin s'en sort avec plus que les honneurs. Ce qu'il y a de bien également c'est que si Mustaine a voulu revenir à ses premiers amours et donner un ton old-school à cet opus, celui-ci n'en est pas moins bien ancré dans le présent, notamment grâce aux paroles d'actualité qui visent ouvertement l'administration américaine et qui sont relayées par quelques samples de faux JT (sur un desquels s'ouvre d'ailleurs l'album avec "Blackmail The Universe", et sur "The Scorpion").

Retour 100% gagnant pour Megamort. Même avec le seul Mustaine à bord, The System Has Failed se place aux côtés des plus belles oeuvres du groupe. Annoncé perdu pour la guitare deux ans auparavant, Mustaine a su persévérer et ferme là la gueule de beaucoup de monde. Le système a échoué, pas lui!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

alkemist citer
alkemist
06/05/2021 14:04
"retour aux sources" = un morceau un peu rock (sur the world needs" j'entends)
armageddon200 citer
armageddon200
14/01/2011 09:50
note: 4/10
Ah là je dit: NON! je ne suis pas du tout d'accord avec le chro cette fois, cet album est poussif! System has failed devrait s'appeler Dave has failed! un retour au vieux trash d'antan? où ça? peut-etre que les gens qui donnent une bonne note à cette galette se sont laissé amadoué par les daubes précédentes?!?!?! Truth be told et Of Mice and Men sont les 2 seuls titres dignes d'interet à mon sens... Vraiment pas interessant...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/03/2008 16:34
note: 8.5/10
Ah tiens je l'avais pas noté celui là ! du très bon après un "The World Needs a Hero" franchement à la ramasse. Et des solos de grande classe de la part du revenant Chris Poland.
citer
(ancien membre)
04/03/2008 11:36
album exelent!
kreator11 citer
kreator11
16/10/2005 21:32
Le mp3 est excellent rarement Dave aura aussi bien chanté, et of mice and men est aussi terrible à souhait. Faut absolument que je me penche sur cet album !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Megadeth
Heavy/Thrash
2004 - Sanctuary Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (23)  7.91/10
Webzines : (30)  7.45/10

plus d'infos sur
Megadeth
Megadeth
Thrash Titans - 1983 - Etats-Unis
  

vidéos
Die Dead Enough
Die Dead Enough
Megadeth

Extrait de "The System Has Failed"
  

tracklist
01.   Blackmail The Universe
02.   Die Dead Enough
03.   Kick The Chair
04.   The Scorpion
05.   Tears In A Vial
06.   I Know Jack
07.   Back In The Day
08.   Something I'm Not
09.   Truth Be Told
10.   Of Mice And Men
11.   Shadow Of Deth
12.   My Kingdom

Durée : 48'32

line up
voir aussi
Megadeth
Megadeth
Rust In Peace

1990 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Killing Is My Business...
(and Business Is Good!)

1985 - Combat Records
  
Megadeth
Megadeth
Dystopia

2016 - Tradecraft
  
Megadeth
Megadeth
Cryptic Writings

1997 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Hidden Treasures (Compil.)

1995 - Capitol Records
  

Essayez aussi
Nevermore
Nevermore
This Godless Endeavor

2005 - Century Media Records
  
Heretic
Heretic
From The Vault... Tortured And Broken (Compil.)

2013 - Metal Blade Records
  
Himsa
Himsa
Hail Horror

2006 - Prosthetic Records
  
Torchbearer
Torchbearer
Warnaments

2006 - Regain Records
  
Evil One
Evil One
Evil Never Dies

2009 - Manitou Music
  

Esoctrilihum
Dy'th Requiem For The Serpe...
Lire la chronique
Passéisme
Eminence
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Descent into Torment (EP)
Lire la chronique
Oferwintran
Demo (Démo)
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique