chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
193 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Darkthrone - The Cult Is Alive

Chronique

Darkthrone The Cult Is Alive
Il aura quand même fallu attendre le 12e album pour que Darkthrone décide d'évoluer. Pour The Cult is Alive, Darkthrone range ses corpsepaints dans l'armoire, retourne à son label d'origine Peaceville, sort un single pour Too Old Too Cold et va même jusqu'à tourner un clip pour ce morceau. Que se passe-t-il chez nos deux Norvégiens ? Changement de drogues ? Le marketing les intéresserait enfin ? A vrai dire, on s'en balance les roupignoles de ces considérations. Quant à la teneur de l'album, voici un petit indice : le groupe affiche depuis peu ses influences tirées de la scène Punk et Thrash. Alors, une idée ?

Imaginez le Black Metal se faisant enculer à sec par le Punk/Thrash, ajoutez du lait, et paf, ça fait non pas des Chocapic mais The Cult is Alive. Et pour peu que vous n'ayez toujours pas saisi la nouvelle orientation musicale, le morceau ouvrant, The Cult of Goliath, saura se montrer persuasif : une batterie rapide et épurée, un riff groovy et punkisant, Darkthrone se veut maintenant la nouvelle star du Black'n'Roll. Et effectivement, la recette prend plutôt bien. La production étant toujours aussi crue, le côté punk et chaotique n'en est que plus accru. Les riffs sont accrocheurs, et le chant de Nocturno Culto est fidèle à lui même, à savoir malsain à souhait. On a à peine le temps de comprendre ce qui nous est arrivé, le côté « in-your-face », le solo de fin dissonnant, et le changement musical nous étant tombés dessus sans crier gare, que la déferlante de Too Old Too Cold nous embarque à nouveau. Si vous ne deviez n'écouter qu'un morceau, ce serait celui là. On comprend mieux le choix d'en faire le premier single du groupe : tout le monde est susceptible d'aimer, si ce n'est la voix. C'est rock'n'roll, c'est entrainant, on tappe du pied, on remue la tête, on boit de la bière, on rote, on pète. Comme le dit Fenriz lui même, ça suinte le Motörhead.

Pas besoin d'une quinzaine d'écouter pour assimiler la bête, les morceaux sont du genre à rentrer facilement dans la tête. Enfin, ça reste relatif, ça ne se chantonne pas comme du Claude François. Tiens, là, comme ça, me viennent les mots « furieux » et « frénétique », qui collent parfaitement à The Cult is Alive. Rapide sans pour autant jamais verser dans la vitesse d'un Black Métal classique, mid-tempo aussi (notamment Forebyggende Krig, miam). Je vous le dis, Darkthrone a voulu se faire plaisir, et nous comble par la même occasion. Le second morceau phare de l'album est sûrement Graveyard Slut, avec Fenriz au chant. Une voix moins écorchée, à vrai dire carrément pas Black, scandée, puant la clope et le whisky (auquel le groupe rend hommage par ailleurs à travers le morceau Whisky Funeral). Certes au départ, sa voix est déconcertante et demande carrément un temps d'adaptation, mais les « huh! » et autres « all right! » sont tout bonnement jouissifs. L'esprit Black Metal reste tout de même perpétré, avec Underdogs and Overlords, Shut Up, Whisky Funeral dont le riff rappelle celui de Under a Funeral Moon (l'emploi de Funeral ne serait donc pas une coincidence ?) avec le petit roulement de double sur la fin, ou encore avec les paroles de De Underjordiske. N'oublions pas les morceaux Tyster På Gud et Forebyggende Krig, autres grands moments de Rock'n'Roll, et les solos qui parsèment ça et là le cd, dissonnant en apparence mais mélodieux dans le fond.

The Cult is Alive est un album agréable à écouter, sans grande complexité, qui rassemblera sous sa bannière des personnes ne partageant peut être pas les mêmes goûts en matière de métal. Et si parfois certains riffs ou morceaux sont en deça du reste de l'album (je pense notament à Atomic Coming ou De Underjordiske), on ne peut vraiment pas se sentir gêné par ces morceaux, car ajoutant un plus au côté foutoir de l'album, et également parce que ce n'est pas comme si l'on se trouvait avec un cd magnifique rattrapé par le mauvais goût sur un morceau qui blesserait nos sens. Non non non, The Cult is Alive est délibérément dissonnant, nerveux et groovy ; Darkthrone n'a plus rien à prouver à personne, ils font ce qu'ils veulent, et ce n'est pas moi qui vais le leur reprocher.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Krow citer
Krow
15/06/2006 21:04
note: 8/10
Panzerfaust, si je le chronique, il devrait avoir au moins 8/8.5

Je changerai pas la note de TH, à moins qu'en le réécoutant je trouve ça énorme. Clin d'oeil

Conclusion : je t'emmerde ! Gros sourire
ChoKos citer
ChoKos
15/06/2006 20:57
note: 7/10
Je comprends que tu puisses avoir été déçu, mais quand même quoi, si il y a bien un album de Darkthrone qui devrait avoir la note ultime, c'est bien TH ! (avec ABITNS, UAFM, Panzerfaust...)
C'est ton devoir moral (et même citoyen !) en tant que KrowNiqueur que de mettre au moins 8/10 à TH (pour qu'il soit à égalité avec celui là, ça ne demandra qu'un tout petit effort !)
C'est quand même un des albums le plus emblématique de Darkthrone, la référence, l'essence même du groupe !
Je vois que Backstaber a à peu près tout dit, donc je ne répèterai pas...

Conclusion : A Mort The Krow ! :P
Krow citer
Krow
15/06/2006 17:56
note: 8/10
@Backstab' Moqueuras frapper Gros sourire

Pour TH, tout le monde me parlait d'un album énorme, et j'ai été déçu. :/
ChoKos citer
ChoKos
14/06/2006 23:22
note: 7/10
J'en s uis à ma 2ème écoute, et je dois dire que c'est vraiment très bon m/
Le côté punk n'est franchement pas désagreable !
Mais un truc qui me chagrine, c'est le 7 à Transilvanian Hunger et 8 à celui là, non mais vraiment ces jeunes alors ... :P
wakos citer
wakos
02/03/2006 18:35
note: 8.5/10
Je viens d'écouter la bête et je dois dire qu'il s'agit bien d'un petit bijoux, un véritable concentré d'énergie et de hargne ...De plus je trouve que la prod colle à merveille aux compos, c'est cru, crade, direct et on en redemande !!!
citer
Ant'oïn (invité)
27/02/2006 1:39
En fait on peut l'écouter mais pas le télécharger, chargement super rapide donc ça vas, et sans coupure ! trop de la balle Moqueur

Sinon oui j'aime bien c'est plutot pauvre en son mais ça en jette bien, enfin pour moi ça défonce pas tout non plus, faudrait voir le reste.
Keyser citer
Keyser
26/02/2006 17:09
Pas mal du tout l'extrait, bien entraînant!
Niktareum citer
Niktareum
26/02/2006 15:09
j'arrive pas non plus a telecharger l'extrait....
DarkLord citer
DarkLord
26/02/2006 12:51
L'extrait est pas trop mal, mais j'attend d'avoir entièrement écouter ce nouvel opus pour me prononcer.
Ander citer
Ander
26/02/2006 12:23
Si si il marche bien. On sent bien le côté punk dans les riffs et la batterie. J' aime pas trop.

PS: "...car ajouRtant (tu peux enlever le "R"Clin d'oeil un plus au côté foutoir de l'album..."
citer
Ant'oïn (invité)
26/02/2006 9:29
Marche pas l'extrait ... Déçu
Krow citer
Krow
26/02/2006 0:33
note: 8/10
Sortie demain, lundi 27 février.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Darkthrone
Black'n'Roll
2006 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (19)  7.76/10
Webzines : (26)  7.17/10

plus d'infos sur
Darkthrone
Darkthrone
Black Metal - 1987 - Norvège
  

tracklist
01.   The Cult Of Goliath
02.   Too Old, Too Cold
03.   Atomic Coming
04.   Graveyard Slut
05.   Underdogs And Overlords
06.   Whisky Funeral
07.   De Underjordiske
08.   Tyster På Gud
09.   Shut Up
10.   Forebyggende Krig

line up
voir aussi
Darkthrone
Darkthrone
NWOBHM (EP)
(New Wave Of Black Heavy Metal)

2007 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Panzerfaust

1995 - Moonfog Productions
  
Darkthrone
Darkthrone
Arctic Thunder

2016 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Circle The Wagons

2010 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
A Blaze In The Northern Sky

1992 - Peaceville Records
  

Essayez aussi
Phazm
Phazm
Cornerstone Of The Macabre

2008 - Osmose Productions
  
Spite Extreme Wing
Spite Extreme Wing
Vltra

2008 - Avantgarde Music
  
VƆID
VƆID
Jettatura

2018 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Howl
Howl
Bloodlines

2013 - Relapse Records
  

Melvins
Bullhead
Lire la chronique
Lingua Ignota
Sinner Get Ready
Lire la chronique
Hatemonger
The Vile Maxim (EP)
Lire la chronique
Superbloom
Pollen
Lire la chronique
Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique