chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Devourment - Butcher The Weak (re-release)

Chronique

Devourment Butcher The Weak (re-release)
6 mois après la sortie indépendante de Butcher The Weak, le successeur tant attendu du mythique Molesting The Decapitated, Devourment, insatisfait de celui-ci, décide de le réenregistrer entièrement avec Braxton Henry. Les Texans signent alors un contrat de 2 albums avec le petit label qui monte, Brutal Bands. Butcher The Weak ressort ainsi en cette fin août en format digipak avec un CD noir super classieux, un livret tout beau et une pochette encore plus moche! Inutile de débattre sur 5 pages du pourquoi et du comment de cette réédition, tout est expliqué par Mike Majewski dans l'interview disponible sur Thrasho. Je ne vais pas non plus décrire en détail l'album, pour celà je vous renverrais à ma chronique de la 1ère version. Je vais simplement m'atteler ici à expliquer ce qui a changé et si le groupe a réussi sa démarche.

Que les choses soient bien claires, il ne s'agit pas ici d'une simple version "remastered" ou "remixed", il s'agit d'une version "re-recorded". Donc ce qui fait la grosse différence avec Butcher The Weak 1er du nom, c'est évidemment la production. Bien que loin d'être mauvaise sur ce dernier, je lui trouvais pas mal de défauts, notamment au niveau du son de guitare trop pataud et de la batterie en plastique reléguée au 2nd plan. Et bien ces critiques ne sont désormais plus d'actualité! Le son des 6-cordes est énorme et la batterie a enfin son mot à dire, quelle puissance, on s'en prend plein la tête! La grosse caisse est un peu trop surmixée, surtout que la double est utilisée continuellement, mais sinon c'est un carnage total! La performance d'Eric Park, déjà plus que satisfaisante, est également améliorée, grosse maîtrise des gravity-blasts!

L'autre changement significatif concerne le chant, assuré à 100% par Mike Majewski (Ruben Rosas ne fait plus aucun backing vocals). Le bonhomme a compris que ses vocaux n'étaient pas assez variés alors il a su diversifié son registre. On a par exemple le droit à des vocaux plus compréhensibles par moment ("Babykiller" en tête d'affiche) même si la majorité reste dans la veine de la version de 2005. Belle performance mais l'ancien bassiste n'égale toujours pas le maître Rosas et ses vocaux jouissivement putrides! Concernant la basse, elle a cette fois-ci été enregistrée par Chris Andrews, qui n'avait pas pu s'en occupé sur la 1ère version puiqu'il n'était pas encore dans le groupe (c'était Rosas qui s'y était collé). Andrews a évidemment apporté sa propre touche, sans doute modifié certaines lignes mais le changement n'est pas forcément évident.

Résultat: les morceaux ont beaucoup plus d'impact et ça change tout, ou presque. J'ai pourtant trouvé que certains passages claquaient moins, je pense en particulier à la monumentale intro de "Autoerotic Asphyxiation" qui est devenu moins extrême et moins jouissive (à cause du chant plus articulé qui n'aurait pas dû se trouver là!). A part 3-4 extraits, le changement est globalement revivifiant.

Venons-en à ce qui fâche, la comparaison obligatoire avec Molesting The Decapitated. Si la nouvelle prod est bienvenue, les morceaux restent les mêmes, même s'ils ont subit quelques arrangements (l'intro de "Butcher The Weak", une interview de John Wayne Gacy, fait encore plus frissonner!). Et à côté des titres du 1er album, ceux de Butcher The Weak ne font toujours pas le poids. Brain restera pour moi à tout jamais le meilleur compositeur qu'ait connu Devourment, dommage qu'il ne fasse plus partie de l'aventure!

Devourment a toutefois bien fait de réenregistrer son nouvel opus. Le groupe a enfin pu sortir l'album qu'il voulait alors considérons cette 2ème version comme le vrai Butcher The Weak. La production est monstrueuse, il y a plus de variété dans le chant, Eric Park a enfin un son à sa mesure, bref, la plupart des défauts ont été gommés. Ultra brutal et ultra groovy, voilà du bon gros Devourment! Reste qu'il y a toujours ce Molesting The Decapitated...

DOSSIERS LIES

Illustrateurs de metal (partie 1)
Illustrateurs de metal (partie 1)
Février 2008
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Yz citer
Yz
18/05/2007 20:39
note: 9.5/10
L'album était déjà culte mais là je dois dire que la nouvelle prod' me met sur le cul ! elle donne encore plus d'intensité. Concernant le chant je trouve que les back vocals "moins gutturaux" apportent beaucoup.
Bref sinon niveau compos ben c'est que des tubes, une intensité et un groove incroyable. Parfait.
Krow citer
Krow
22/09/2006 20:18
Les mecs, j'écoute Anal Electrocution.


J'aime bien.


Embarassé
GanjannibaL citer
GanjannibaL
29/08/2006 19:03
Arf ca me fait quand meme chier de le racheter mais faudra que je m'y colle...
Niktareum citer
Niktareum
29/08/2006 16:47
Scum a écrit :
Sinon le son change absolument, plus gras, plus cru, beaucoup plus brutal.

Personnellement j'aurais dit "moins gras", plus sec quoi, mais bon... :-)
Sinon je suis un peu mitigé pour l'instant...c'est vrai qu'on distingue mieux les grattes, les vocaux sont plus variés etc...mais il me manque ce côté "oppressant" qui collait bien avec l'ancienne version.
citer
Insania (invité)
29/08/2006 16:40
Yeah les premiers à le chroniquer ce CD réédité Clin d'oeil
En effet je trouve aussi qu'il n'est pas sans intérêt de l'acheter, notamment grâce au son carrément monstrueux... Niveau changements, pour exemple "Butcher The Weak" et son intro plus glauque a en effet gagnée dans cette réédition, à contrario je pense de "Masturbating at the slab" et sa mosh part devastatrice à 02:23. Mike Majewski aurait dû rester dans le guttural plutôt que de varier son chant durant ce passage. C'est un détail mais moi ça m'a marqué Sourire
Scum citer
Scum
29/08/2006 14:55
note: 8.5/10
La pochette est vachement bien je trouve. En tout cas, ils ont fait les choses en grand : un beau livret, un cd tout noir en poly carbonate (d'après le shop de Brutal Bands) le tout dans un digipack.

Sinon le son change absolument, plus gras, plus cru, beaucoup plus brutal.
Mais on sent l'aigri qui a ecrit la chronique, le "c'etait mieux avant" Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Devourment
Ultra Guttural Brutal Moshing Death Metal
2006 - Brutal Bands
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (13)  8.42/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Devourment
Devourment
Brutal Slam Death Metal - 1995 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Butcher The Weak
02.   Masturbating At The Slab
03.   Serial Cocksucker
04.   Tomb Of Scabs
05.   Autoerotic Asphyxiation
06.   Anal Electrocution
07.   Fuck Her Head Off
08.   Babykiller

Durée totale: 31'45

line up
Essayez aussi
Cephalotripsy
Cephalotripsy
Uterovaginal Insertion Of Extirpated Anomalies

2007 - Amputated Vein Records
  
Abominable Putridity
Abominable Putridity
In The End Of Human Existence

2007 - Lacerated Enemy Records
  

Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique