chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Agalloch - Ashes Against The Grain

Chronique

Agalloch Ashes Against The Grain
En ce qui me concerne, voici sans doute la chronique la plus difficile à écrire cette année. Car de tous les albums que j'attendais de 2006 (Katatonia, Novembre, The Gathering, ...), seul ce nouveau Agalloch ne m'a pas déçu. Avec toute l'admiration que je portais déjà à ce groupe et la quasi-perfection que représentait "The Mantle" à mes yeux (ou à mes oreilles devrais-je dire), j'étais encore loin d'imaginer jusqu'où "Ashes Against The Grain" pourrait me mener. Et s'il m'aura fallu plus de trois mois pour poser ces quelques lignes, c'est qu'il ne fallait pas moins de temps pour laisser légèrement se dissiper l'euphorie de la découverte.

Ce troisième album aura necessité quatre longues années de travail aux américains, période durant laquelle leurs sorties aussi anecdotiques les unes que les autres (les EP "Tomorrow Will Never Come" et "The Grey", le split avec Nest) ne faisaient qu'amplifier la crainte d'un pale successeur à leur précédent chef-d'oeuvre. Face à l'engouement des médias et du public à l'égard de ce dernier (et du précédent d'ailleurs), il était évident qu'Agalloch était attendu au tournant. Cependant, le groupe ne s'est pas pour autant détourné de sa voie, déterminé à faire évoluer sa musique, à ne pas se répéter ou s'enfermer dans ce style qui lui aura vallu tous les honneurs. Les premières informations qui filtrèrent ne furent pas très réjouissantes. Annoncé par Haughm comme plus rock, le premier extrait "Falling Snow" m'avait un peu laissé perplexe quant à la nouvelle direction musicale des américains, effectivement moins folk, moins sombre et "hivernale". Attendre, toujours attendre, le metal met souvent du temps à arriver en France. Mais une fois dans le mains, il aura finalement suffit de quelques minutes pour dissiper toute crainte...

"Ashes Against The Grain" s'ouvre sur quelques notes diffuses, noyées dans leur propre réverbération. Vient alors s'y ajouter le poids écrasant d'une rythmique aux sonorités si particulières, si familières. Pourtant loin des égarements forestiers de "The Mantle", Agalloch a su transporter l'ame de sa musique à travers les années et les styles. Déjà se dégage de ces 2 minutes, une atmosphère qu'eux seuls peuvent créer : leur touche, leur sensibilité n'a visiblement pas d'équivalence en ce monde. Et lorsque le premier break de ce premier titre survient, vous savez que vous passerez l'heure à venir figé devant votre chaine. Il n'en faudra pas plus pour vous absorber complètement.

Le groupe a évolué, ça ne fait aucun doute. Cependant, si "The Mantle" rompait radicalement avec leurs précédentes productions, Agalloch semble maintenant réconcilié avec son passé et reprend ici ce qui faisait la beauté de ses prédécesseurs. "Ashes Against The Grain" serait comme le parfait mélange entre la noirceur de "Pale Folklore" et la froideur de "The Mantle", un album entre folk, musique atmosphérique et dark metal absolument superbe d'équilibre et de justesse. Tout n'y est qu'évidence, chaque break, chaque montée, chaque passage, chaque arrangement se trouvent là où ils devaient l'être, au moment où ils devaient l'être. Les différents types de chant de Haughm sont eux aussi parfaitement dosés, puissants, poignants, émouvants, qu'il s'agisse de ses hurlements ou de son chant clair, encore plus maîtrisé. L'ensemble ne souffre d'aucun défaut dans son hétérogénéité et sa progression et les morceaux qu'ils soient plus sombres, plus lourds ou plus calmes dégagent tous cette même essence et cette même profondeur. Mais le groupe ne s'est pas contenté de mélanger ce qu'il avait déjà fait, au contraire. Ce troisième album prend également une tournure plus progressive, comme en témoigne notamment le splendide morceau de conclusion "Our Fortress Is Burning".

Impossible d'expliquer (mais est-ce nécessaire ?) comment on en arrive à un tel résultat, comment il est possible de sortir tant d'émotions de quelques simples notes. Car la musique d'Agalloch n'a absolument rien de complexe, aussi bien sur le plan technique que du point de vue de la composition. Et c'est sans doute là que l'on trouve tout leur génie, de cette simplicité, de cette authenticité qui fait que chaque seconde retentit mille fois entre vos deux oreilles. On ressent toujours l'importance de la nature dans leur musique et dans l'ambiance que crée cet album. D'ailleurs, les paroles opposent toujours l'homme à la grandeur et à la force de ce qui l'entoure. Et comme si "Ashes Against The Grain" en était son reflet, on se sent souvent peu de chose au milieu de tout ça...

Du haut de ses 60 minutes, "Ashes Against The Grain" parait en réalité bien court. Dans son monde, on ne voit plus défiler le temps. Hermétique, on oublie ce qui nous entoure pour s'abandonner dans les tourments d'un album à l'infinie profondeur où chaque seconde n'est qu'émotions. J'ai longtemps hésité à aller jusqu'à la note maximale, prétextant une euphorie passagère, un bonheur condamné au déclin mais après un nombre d'écoutes incalculable, le plaisir n'a pas faibli. Comme je t'envie ami lecteur qui ne connait pas encore ce chef-d'oeuvre et qui aura sans doute cette joie un jour, de plonger dans un tel univers. Pour moi, cet album serait presque comme un aboutissement. J'ai du mal à voir ce que l'on peut attendre de plus, si ce n'est éventuellement son successeur en espérant qu'il boulverse une nouvelle fois les barêmes de notation. Pour moi, l'album de l'année et loin devant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

21 COMMENTAIRE(S)

Dantefever citer
Dantefever
31/01/2017 11:32
Mera a écrit : Mon préféré du groupe, même si j'aime bien The Mantle aussi.
Toujours un plaisir de le réécouter, toujours l'impression de m'envoler aux cieux. Magnifique.


Perso c'est l'aspect Folk de The Mantle absent sur celui-ci qui m'empêche de m'envoler
Mera citer
Mera
30/01/2017 13:23
note: 10/10
Mon préféré du groupe, même si j'aime bien The Mantle aussi.
Toujours un plaisir de le réécouter, toujours l'impression de m'envoler aux cieux. Magnifique.
Dantefever citer
Dantefever
31/01/2017 11:31
Superbe disque, mais qui me touche beaucoup moins que les deux premiers. Je l'admire et je l'aime beaucoup, mais je ne le chéri pas.
Kafka citer
Kafka
28/05/2008 11:18
note: 9/10
Vraiment très bon ce AATG, je le préfère même à The Mantle personnellement, celui-ci est plus abouti et plus à mon goût tout simplement Moqueur mélancolique et magnifique
DR.Jkl citer
DR.Jkl
07/06/2007 22:34
note: 7.5/10
Très bon disque, un peu lassant par moments mais bon. J'étais hyper emballé au début et j'ai ensuite saturé assez vite, à écouter à petites doses donc pour ma part. M'enfin ça reste très bon hein.
Dead citer
Dead
12/01/2007 16:11
note: 10/10
krakrariass a écrit : (en tout cas merci à thrasho => j'adore noter les albums et faire de la repression ! J'aurais du faire prof de maths ! niark niark)

ou chroniqueur Clin d'oeil
krakrariass citer
krakrariass
12/01/2007 15:53
note: 8.5/10
Le 1er titre (Limbs) est tout simplement magnifique =>Morceau culte !
Le reste est un peu moins frissonnant...
C'est de la bonne came tout de même, c'est sure, mais parfois ennuyant alors je vais faire baisser la moyenne

(en tout cas merci à thrasho => j'adore noter les albums et faire de la repression ! J'aurais du faire prof de maths ! niark niark)
citer
Gothenburg
10/11/2006 14:52
ralala falling snow est troppp magnifiqueeeee avec son chant clair à la Hypocrisy belle époque! bouh c'est bon c'est bon
Chri$ citer
Chri$
05/11/2006 11:57
sur la liste d'achat depuis quelques temps, s'ils sont arrivés à surpasser "the mantle" j'ai hate d'entendre ça
citer
Gothenburg
04/11/2006 21:42
J'aime beaucoup, j'écoutes beaucoup ça en ce moment avec Katatonia
Dead citer
Dead
04/11/2006 19:14
note: 10/10
Mikaël a écrit : Par contre je ne suis pas ultra d'accord pour dire que c'est simple comme musique, simple à jouer peut être, mais il y a quand meme vraiment plein de variations je trouve et c'est pas juste un riff super qui tourne en boucle.

Je me suis peut-être mal exprimé dans ma chronique. Par simple, je voulais simplement dire que les mélodies et les riffs n'avaient rien de compliqué en soit mais il est clair que les structures ne sont effectivement pas communes puisque les morceaux atteignent parfois les 10 minutes... En fait, j'ai toujours été étonné par la beauté et la simplicité des riffs d'Agalloch ou comment avec 2 accords je t'envoie dans les nuages. C'est merveilleux Moqueurleure:
lkea citer
lkea
04/11/2006 12:06
note: 9/10
Celui ci est plus accessible pour les débutants...

Sinon c'est un excellent album, à l'égalité avec The Mantle (qui est dans un registre diffèrent de "AATG"Clin d'oeil avec toujours ce sentiment de sécurité quand on l'écoute comme l'a dit krowmignon Clin d'oeil
Arn0ld citer
Arn0ld
04/11/2006 10:33
Raah l'extrait me botte carrément....

Entre celui-là et The mantle, lequel est le plus susceptible de plaire à un "débutant" ?
langoustator citer
langoustator
04/11/2006 01:21
Très bon album, même si certains passages tournent à vide lorsqu'on y prête attention (on peut aussi s'en foutre et se laisser plongé dedans). Pis le coffret en bois il a la classe Clin d'oeil
Yz citer
Yz
03/11/2006 22:48
note: 10/10
Ouai c'est vrai que je voulais rajouter ça : Je suis pas trop d'accord non plus du fait que la musique soit "simple", on est quand même assez loin du "intro, couplet, refrain", ici c'est beaucoup progressif comme approche ce qui rend la musique très riche, comme Dead le dit chaque break, chaque arrangement est placé où il devrait être.
Mikaël citer
Mikaël
03/11/2006 20:33
Ce que tu décris à la fin, la "jalousie" envers ceux qui ne connaissent pas encore, c'est ce que je ressent pour Dark Tranquillity et je te comprend parfaitement Sourire

Par contre je ne suis pas ultra d'accord pour dire que c'est simple comme musique, simple à jouer peut être, mais il y a quand meme vraiment plein de variations je trouve et c'est pas juste un riff super qui tourne en boucle.
Krow citer
Krow
03/11/2006 19:50
note: 10/10
Je trouve que tu as oublié l'aspect enveloppant de l'album, le sentiment que tu te sens en sécurité quand tu l'écoutes, comme si tu étais dans un cocon. Enfin je l'ai ressenti comme ça. Moqueur
Yz citer
Yz
03/11/2006 17:17
note: 10/10
Très très bonne kro, je ne connaissais pas le groupe avant l'écoute de cet album mais je vais surement vite réparer cette erreur car "Ashes Against The Grain" sera assurement dans mon top 3 de l'année. Absolument exeptionnel.
Mikaël citer
Mikaël
03/11/2006 17:13
Oui elle est hideuse la pochette mais l'album est très bon. Par contre je n'estime pas l'avoir assez écouté pour donner mon jugement final Sourire
Dead citer
Dead
03/11/2006 17:13
note: 10/10
En fait il y a deux visuels totalement différents : celui-ci et un autre en noir et blanc qui correspond au fourreau en carton du CD. Donc quelque soit l'option choisie, ça revient au même Moqueur
citer
Ant'oïn
03/11/2006 16:43
Ca donne envie, est ce bien la bonne pochette elle parait plutot bizzare.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Agalloch
Dark/Folk
2006 - The End Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (34)  9.06/10
Webzines : (29)  8.28/10

plus d'infos sur
Agalloch
Agalloch
Dark/Doom/Folk - 1995 † 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Limbs
02.   Falling Snow
03.   This White Mountain On Which You Will Die
04.   Fire Above, Ice Below
05.   Not Unlike The Waves
06.   Our Fortress Is Burning
07.   Our Fortress Is Burning: Bloodbirds
08.   Our Fortress Is Burning: The Grain

Durée : 60 min.

line up
voir aussi
Agalloch
Agalloch
The Serpent & The Sphere

2014 - Profound Lore Records
  
Agalloch
Agalloch
Faustian Echoes (EP)

2012 - Dämmerung Arts
  
Agalloch
Agalloch
Pale Folklore

1999 - The End Records
  
Agalloch
Agalloch
The Mantle

2002 - The End Records
  
Agalloch
Agalloch
Marrow of the Spirit

2010 - Profound Lore Records
  

Essayez aussi
Ne Obliviscaris
Ne Obliviscaris
Portal of I

2012 - Code666
  
Falloch
Falloch
Where Distant Spirits Remain

2011 - Candlelight Records
  
Tenhi
Tenhi
Folk Aesthetic (Compil.)
(1996-2006)

2007 - Prophecy Productions
  
Various Artists
Various Artists
Legend And Lore (Compil.)
(Dark Folklore And European Myths)

2006 - Auerbach Tonträger
  
Tamerlan
Tamerlan
Ain

2014 - Debemur Morti Productions
  

Album de l'année
Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique