chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nahemah - The Second Philosophy

Chronique

Nahemah The Second Philosophy
Dans leur démarche d'ouverture de ces dernières années, les labels n'ont cessé de nous surprendre dans leurs choix. De Earache et Addiction Crew à Candlelight et Nebelhexë ou Paganize en passant par les sucreries insipides de Nuclear Blast (Angelzoom, Sirenia, ...), on en a vu des vertes et des pas mûres ces derniers temps. Grâce à un flair autrement meilleur, LifeForce dans ce domaine, s'en sort avec plus de classe en osant s'éloigner de ses signatures metal/hardcore habituelles : Nahemah fait parti de ces excellentes nouvelles recrues du label allemand et c'est peu dire.

Pour présenter brièvement le groupe, Nahemah nous vient d'Espagne (et oui, c'est pas courant) et sa formation remonte il y a une dizaine d'année. Jusqu'en 2001, nos espagnols évoluaient dans un registre black metal symphonique et leur nom aurait alors pu être confondu avec celui du groupe de black français Nehëmah. Après un long break de 6 ans, ils nous reviennent avec ce troisième album sobrement intitulé "The Second Philosophy", dans un registre tout autre puisque leur musique se tourne désormais vers un metal progressif plutôt extrême et original.

N'ayant jamais écouté "Chrysalis", leur précédent album, je ne saurais vous dire si cette évolution radicale (et sûrement mûrement réfléchie avec le temps...) était vraiment nécessaire. Toutefois, s'il s'avérait que non, "Chrysalis" serait un des meilleurs albums de black metal de tous les temps car "The Second Philosophy" est lui sans conteste, un des meilleurs albums de metal progressif extrême que j'ai pu entendre ces derniers temps. S'inspirant des serial-lovers d'Opeth (comme beaucoup de formations du genre), Nahemah a le mérite de proposer quelque chose de personnel et audacieux, teintant son style d'influences death mélodique et black symphonique (sans doute l'héritage du passé), voir parfois même jazzy, ce qui n'est pas sans rappeler la période "The Painter's Palette" d'Ephel Duath. Attendez-vous donc à une musique mélodique à deux facettes, tant au niveau de l'instrumentation mêlant passages calmes et violent, que du chant entre clair et growls sur fond de claviers atmosphériques. A l'image du superbe artwork, le groupe y développe une ambiance froide et hivernale, sombre et triste où les guitares se révèlent d'une rare beauté, reléguant même le chant au second plan.

Un excellent album donc mais malheureusement un peu inégal. Si les premiers instants sont absolument grandioses ("Siamese", "Killing My Architect", "Nothing", ...), le groupe part au fil des morceaux dans des expérimentations plus rock atmosphériques qui m'ont moins convaincu ("Subterranean Airports", "The Speech"). Les lignes de chant et les mélodies se font moins entêtantes, pas mauvaises mais clairement pas au niveau du reste. Enfin si j'ai mis un 8.5, vous vous doutez bien que je dis ça vraiment pour chipoter parce que le travail de composition reste globalement d'un excellent niveau, avec en plus une production et des arrangements qui retranscrivent bien toute la portée émotionnelle des compositions.

En tous cas, avec le premier album des suédois de Memfis, "The Second Philosophy" témoigne d'une scène metal progressif extrême en grande forme. On attendait la relève de groupes d'exception tels que Opeth, voilà qu'elle vient pointer le bout de son nez et apporter un peu de sang neuf. Un très bon album donc, riche, puissant et touchant, composé avec passion et humilité et ça se sent. Un des albums majeurs de ce début d'année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

daftwolf citer
daftwolf
09/07/2009 20:23
note: 6/10
1€ à la Fnac ^^
Dead citer
Dead
31/05/2007 17:59
note: 8.5/10
krakrariass a écrit : J'adoooore. J'irai même jusqu'à dire qu'après de nombreuses écoutes ; j'ai développé une p'tite Nahemah-dependance.

Pour l'instant, c'est THE coup de coeur 2007.

(et contrairement à la chronique, je trouve que la qualité est présente partout. sauf la N°9).


Ah bah content de t'avoir fait découvrir un bon truc Sourire
krakrariass citer
krakrariass
31/05/2007 17:37
note: 9/10
J'adoooore. J'irai même jusqu'à dire qu'après de nombreuses écoutes ; j'ai développé une p'tite Nahemah-dependance.

Pour l'instant, c'est THE coup de coeur 2007.

(et contrairement à la chronique, je trouve que la qualité est présente partout. sauf la N°9).
Dead citer
Dead
27/03/2007 21:14
note: 8.5/10
Interview en ligne Sourire
citer
Alexis
08/02/2007 21:11
Super album ! Sourire
Mitch citer
Mitch
08/02/2007 10:51
note: 8.5/10
Pas mieux que la chro! Le chant et certains passages rock me font penser à du Dredg (vivement le nouveau d'ailleurs). Du beautiful metal! Sourire
Dead citer
Dead
08/02/2007 08:28
note: 8.5/10
Ant'oïn a écrit : Y'a du son quelque part ?

(je peut toujours pas me connecter....)


tada
citer
Ant'oïn
08/02/2007 00:54
Y'a du son quelque part ?

(je peut toujours pas me connecter....)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nahemah
Metal progressif extrême
2007 - Lifeforce Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  7.9/10
Webzines : (15)  7.57/10

plus d'infos sur
Nahemah
Nahemah
Metal progressif extrême - 1997 † 2012 - Espagne
  

tracklist
01.   Siamese
02.   Killing My Architect
03.   Nothing
04.   Like A Butterfly In A Storm
05.   Change
06.   Labyrinthine Straight Ways
07.   Subterranean Airports
08.   Phoenix
09.   Today Sunshine Ain't The Same
10.   The Speech

Durée : 61 min.

line up
parution
29 Janvier 2007

voir aussi
Nahemah
Nahemah
A New Constellation

2009 - Lifeforce Records
  

Essayez aussi
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me

2002 - Lifeforce Records
  
Opeth
Opeth
Ghost Reveries

2005 - Roadrunner Records
  
Witherscape
Witherscape
The Northern Sanctuary

2016 - Century Media Records
  
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
The Silent Circus

2003 - Victory Records
  
Ihsahn
Ihsahn
Arktis.

2016 - Candlelight Records
  

Swarmageddon
Lire l'interview
Cultum Interitum
Poison Of Being
Lire la chronique
Behemoth
Demigod
Lire la chronique
Evulse
Call Of The Void (Démo)
Lire la chronique
Gaerea
Limbo
Lire la chronique
Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview