chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Inhume - Chaos Dissection Order

Chronique

Inhume Chaos Dissection Order
On croyait Inhume bel et bien enterré après les quatre années de silence qui ont suivi le très appréciable In For The Kill. Mais non, le groupe remonte enfin à la surface pour une 3ème boucherie, Chaos Dissection Order, toujours sur le label français Osmose Productions.

Si quatre ans séparent donc ce nouvel album du précédent, l'évolution musicale des Bataves est loin d'être flagrante. Mais rien à foutre parce que putain, qu'est-ce que ça bute!? Soyons clair, Inhume reprend la recette du grind sans en changer le moindre élément mais j'ai rarement vu un aussi bon cuisinier. Le shéma est certes répétitif mais ô combien jouissif: les blasts font la loi mais restent encadrés par des passages moins frénétiques, plus groovy et entraînants grâce à une rythmique accrocheuse et des riffs simples et directs typiques du genre. Ca blaste donc à tout va mais pas seulement (Inhume attend même plus d'une minute avant d'envoyer la sauce sur "Bewildered By Rage"!). Quant au chant, le duo vocal (entre Joost et Dorus cette fois-ci) reste d'actualité, c'est à dire des cris aigus et du yaourt/porcin qui se renvoient la balle, même si j'ai trouvé cette dualité moins prononcée que sur In For The Kill, album avec lequel j'ai découvert les Néerlandais. On s'en prend toutefois plein les oreilles, notamment grâce à une production excellente qui ne fait pas baisser le bruitomètre (le compteur de bruit quoi). Les 30 minutes que compte l'album (moins de 2 minutes en moyenne pour chacun des 16 titres donc) passent ainsi aussi vite que Steve Nash et on en aurait voulu un peu plus. Celà dit le grind c'est un peu comme le cassoulet, c'est bon mais il ne faut pas en abuser sous peine d'indigestion et de lassitude.

C'est bien simple, je n'avais pas été aussi excité à l'écoute d'un album de grind depuis la compilation posthume de Nasum, Grind Finale. Je crois que ça en dit assez long sur la qualité de ce Chaos Dissection Order d'une sauvagerie absolument jouissive. Une nouvelle confirmation que la scène brutal death/grind des Pays-Bas est tout simplement la meilleure d'Europe!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Sagamore citer
Sagamore
19/04/2017 10:12
note: 9/10
Dix ans aujourd'hui, punaise... Une de mes premières grosses tartes en matière de Grind scabreux. Génial.
citer
miss dolor
30/12/2007 23:23
album excellen!!!,
rien a redire
Alesya citer
Alesya
13/05/2007 12:33
Keyser a écrit : ce Chaos Dissection Order d'une sauvagerie absolument jouissive

C'est exactement ça! ;-)
Un album court, brutal et efficace. ça fait du bien aux oreilles!
Scum citer
Scum
12/05/2007 20:11
Rien de bien neuf par rapport à In For The Kill mais ça chie toujours autant et c'est tout ce qu'on demande à Inhume Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
12/05/2007 17:45
note: 8/10
Vous avez également "Hate/Kill" qui est dispo sur MySpace.

Une interview de Ben Janssen (guitare) est par ailleurs prévue au programme Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Inhume
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (4)  8.38/10
Webzines : (11)  6.11/10

plus d'infos sur
Inhume
Inhume
Grind/Death - 1994 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Superior Existence
02.   Plague Injected
03.   Oppressing the Weak
04.   Chaos Dissection Order
05.   Retaliate
06.   Severely Deteriorated Flesh
07.   Dismal
08.   Abhorrent
09.   Grind Culture
10.   Hollow
11.   Exhume
12.   Swift Genocide
13.   Illuminati
14.   Human Slave Colony
15.   Bewildered by Rage
16.   Hate/Kill

Durée : 31'10

line up
parution
19 Avril 2007

voir aussi
Inhume
Inhume
Moulding The Deformed

2010 - War Anthem Records
  

Essayez aussi
Regurgitate
Regurgitate
Hatefilled Vengeance

2002 - Relapse Records
  
Sayyadina
Sayyadina
Mourning The Unknown

2007 - Sound Pollution
  
Relevant Few
Relevant Few
The Art Of Today

2004 - No Tolerance Records
  
Infected Society / F Stands For Fuck You / Miserable Failure
Infected Society / F Stands For Fuck You / Miserable Failure
Miserable Fucking Society (Split-CD)

2013 - Kaotoxin Records
  
Gadget
Gadget
The Funeral March

2006 - Relapse Records
  

Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique