chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
137 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Agonist - Once Only Imagined

Chronique

The Agonist Once Only Imagined
Du metalcore écologiste à chant féminin ça ne vous dit rien de bien ? Si vous n'êtes pas déjà parti lire une autre chronique, sachez que vous avez tors. The Agonist (ex- The Tempest pour ceux connaitraient…) est signé chez Century Media pour son premier album intitulé Once Only Imagined. Et on peut dire que le paquet a été mis. La pochette elle-même est très belle et originale (si on fait abstraction de la petite tête de mort cliché qui gâche un peu le reste).

La chanteuse, Alissa White-Gluz, est elle aussi plutôt pas mal, mais ce qui nous intéresse surtout c'est qu'elle a un chant monstrueux. C'est simple, je pensais qu'elle ne s'occupait que du chant clair ; chant que l'on rapprochera facilement de celui d'Evanescence : triste comparaison mais on ne peut pas dire qu'Amy Lee n'a pas une belle voix, en tout cas sur «Bring Me To Life» car je ne vous cache pas que je n'ai pas cherché à découvrir le groupe plus que ça. Mais notre végétarienne aux cheveux bleus sait aussi y faire en chant écorché: et quel chant ! Si le chant clair est beau, il le devient encore plus lorsqu'il s'entremêle parfaitement avec un chant criard puissant allant du medium au grave dans une même chanson : un très bon exemple est le titre «Serendipity» dont la fin a des vocaux death alors que le « refrain » fait penser à – tenez vous bien – Anastacia ! (là j'ai du faire une recherche google pour retrouver la seule ligne de chant qui avait bien pu me plaire lorsqu'on nous matraquait avec ses chansons à la radio il y a quelques années, depuis je n'écoute plus la radio…). Je n'ai probablement pas utilisé les comparaisons les plus vendeuses mais il est clair que le point fort de cet album est le chant absolument génial. La question que je me pose désormais est : est-ce aussi bon en live ?

Côté instruments, c'est la plupart du temps très classique pour du metalcore mais très sympa quand même. Un morceau comme «Forget Tomorrow» et ses harmoniques sifflées vous fera forcement penser à As I Lay Dying époque Frail Words Collapse. On relève quelques exceptions qui donneront une touche plus personnelle à ce Once Only Imagined. «Trophy Kill» a ainsi un break en son clair nous rappelant la grande époque d'Insomnium d'autant plus qu'il est couplé à du chant murmuré : c'est bien trop anecdotique pour que l'on crie au plagiat mais c'est terriblement efficace pour briser une éventuelle monotonie. On retrouve d'ailleurs d'autres parties en son clair mais elles sont cependant plus classiques («Memento Mori», «Void Of Sympathy»). On peut aussi remarquer «Rise And Fall» et son riff saccadé et lourd à la Orphaned Land. Si j'ai fait toutes ces comparaisons, ce n'est pas pour que vous vous hâtiez de penser que The Agonist ne sait que copier ce que d'autres ont fait : bien au contraire, le groupe arrive à sortir de la masse en alliant des éléments variés à une base metalcore classique. Il est d'ailleurs amusant de voir toutes les influences citées car il y a quand même AFI, Anti-Flag et Muse ! (boire en renseignant son myspace, ce n'est pas une bonne idée apparemment). En toute objectivité, je pense que j'ai encore besoin de plusieurs écoutes de cet album pour m'approprier encore plus les morceaux et le trouver excellent. Pour le moment, je m'en tiendrais à «très bon» et je doute que je m'en lasse au fil du temps.

Enfin, un dernier détail mais non des moindres : une production absolument énorme faisant passer nombre de mes autres fichiers audio pour des démos amateurs !

J'aurai bien aimé dire un mot sur les paroles vu que ce n'est pas tous les jours que j'ai le plaisir de chroniquer un groupe qui se bat pour la protection de l'environnement ; mais elles ne sont disponibles nul part je ne pourrais par conséquent pas vous renseigner sur leur possible caractère haineux, rageur ou poétique…

Once Only Imagined est donc une très bonne découverte de cette année 2007.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Mikaël citer
Mikaël
19/07/2007 17:55
note: 8.5/10
D'un autre côté, on a des goûts divergeants souvent Sourire
Mitch citer
Mitch
19/07/2007 09:22
Ah ouais 8.5 quand même ! Moqueur

Faudrait que j'écoute l'album entier, le titre que tu m'avais filé ne dépassait pas le 6/10...
Mikaël citer
Mikaël
18/07/2007 23:20
note: 8.5/10
Du son sur myspace comme d'habitude

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Agonist
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  6.2/10
Webzines : (20)  6.12/10

plus d'infos sur
The Agonist
The Agonist
Metalcore - 2004 - Canada
  

vidéos
Business Suits And Combat Boots
Business Suits And Combat Boots
The Agonist

Extrait de "Once Only Imagined"
  

tracklist
01.   Synopsis
02.   Rise And Fall
03.   Born Dead ; Buried Alive
04.   Take A Bow
05.   Trophy Kill
06.   Business Suits And Combat Boots
07.   Memento Mori
08.   Serendipity
09.   Void Of Sympathy
10.   Chiaroscuro
11.   Forget Tomorrow

Durée : 38 minutes

line up
parution
23 Juillet 2007

Essayez aussi
Dead Man In Reno
Dead Man In Reno
Dead Man In Reno

2006 - Candlelight Records
  
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Antigone

2004 - Century Media Records
  
Caliban
Caliban
The Awakening

2007 - Roadrunner Records
  
Maroon
Maroon
When Worlds Collide

2006 - Century Media Records
  
Unearth
Unearth
Endless (EP)

2002 - Eulogy Recordings
  

Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique
Old Corpse Road
On Ghastly Shores Lays the ...
Lire la chronique
Unholy
From the Shadows
Lire la chronique