chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
158 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Terminally Your Aborted Ghost - Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand

Chronique

Terminally Your Aborted Ghost Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand
Voilà un groupe peu connu dans nos vertes contrées et même ailleurs mais qui mériterait bien plus d'attention que d'autres à peu près issus de la même scène mais beaucoup moins intéressants. Espérons qu'après cette chronique, Terminally Your Aborted Ghost sortira de cet injuste anonymat puisqu'après tout, Thrashocore est lu chaque jour par des centaines de milliers de personnes à travers le monde (c'est Google Analytics qui le dit!).

Formé en 2001 à Boston dans le Massachusetts (écrit sans regarder le dico!), Terminally Your Aborted est un groupe atypique. Après une démo en 2002 et un EP en 2004, voilà que débarque son premier ovni de longue durée, Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand (à vos souhaits!), en avril 2005 sur Macabre Mementos Records, label nippon de qualité. S'il n'y a rien d'atypique dans ce parcours tout à fait habituel, c'est autre chose côté musical! Les explications au paragraphe suivant, là, juste en dessous...

Les lecteurs attentifs l'auront déjà remarqué, la description du genre pratiqué n'est pas commune. Pour tout vous dire, je me suis bien fait chier à trouver quelque chose d'un peu percutant! Et pour cause, Terminally Your Aborted Ghost c'est un peu un groupe fourre-tout, comme le vagin de Carla Bruni. Pour vous donner une idée, on pourrait rapprocher dans l'esprit (notez bien, dans l'esprit, et encore!) la formation de Nouvelle-Angleterre de groupes comme War From A Harlots Mouth et See You Next Tuesday, sauf que c'est moins gay (pas de voix criardes), moins trend, plus brutal death et bien plus intéressant. Et que le groupe a une longueur d'avance. Ou si vous voulez une comparaison "dans l'esprit" plus gratifiante, prenez leur compagnon de label Wormed et leur génial Planisphaerium (la quéquette est plus dure d'un coup hein?)

Chaotique. Voilà un adjectif qui sied à merveille à la bande de Devon Wedge. D'un côté des slams écrasants et pleins de groove, de l'autre des parties rapides avec parfois des déferlements de notes à la vitesse du son certes sans queue ni tête la plupart du temps mais qui collent à l'ambiance générale où tout semble partir en couille (cf. la pochette bordélique qui présente bien les choses). D'un côté du blastouillage brutal death/grind sympathique (avec caisse claire sèche mais pas trop) et de l'autre des coups de semonce. Autant dire que l'auditeur est pris dans un vortex et qu'il n'en réchappera (vivant et comblé) qu'après la petite demie-heure festive. Mais Terminally Your Aborted Ghost ne s'arrête pas là et s'adonne à certaines expérimentations fort agréables, pleines de dissonances, d'harmoniques sifflantes et de je ne sais quelle loufoquerie guitaristique. On note également parfois un petit feeling jazzy sympathique avec une basse absolument géniale et bien mise en avant. Comme quoi les Bostoniens ne font pas que bourriner, puisqu'on a aussi le droit à quelques passages mélodiques ("An Analogy Like A Snuff Film") ou planants comme sur les interludes instrumentales "Fractionally Digested Vowel Structure" et "Body Crowded Corridors" (terribles les titres, non?).

N'escomptez donc aucune linéarité, Terminally Your Aborted Ghost aimant varier les plaisirs et brouiller les pistes. Le chant n'échappe pas à la règle d'ailleurs. On retrouve de l'ultra guttural classique mais aussi des "bree bree" pas casse-couilles du tout pour une fois et quelques autres intonations mais moins présentes, comme une voix hardcore bien vénère sur "Pseudo Suspended Animation" et "A Ubiquitous Aftermath Of Sorts" (j'ai dit que j'adorais leurs titres de morceaux?). Même une voix suraigue trafiquée (et pas terrible du tout, il faut bien l'avouer), sur "Transplant Fixture" ou des murmures frissonnants pour "Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand" ou "Undying Corpses Of Joy" (j'ai pas oublié de parler des titres de morceaux délirants au fait?).

Terminally Your Aborted Ghost fait déjà preuve sur ce premier opus d'une originalité et d'une personnalité très intéressantes. On pourrait à la rigueur critiquer la production, un peu trop cafouilleuse et manquant de puissance, mais elle ne gène aucunement l'écoute. Au contraire même, elle va avec l'esprit ambiant. Et peut-être que même si les Américains varient bien leur jeu, certaines parties sont moins prenantes que d'autres et que certaines avalanches de notes s'avèrent sans réel intérêt si ce n'est de faire du n'importe quoi. Un peu juste la durée également, moins d'une demie-heure. On serait aussi tenté de les descendre à cause de leurs accointances avec une scène polluée sur-saturée. Mais je ne le ferai pas, Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand m'ayant fait frissoner de plaisir et baver de délectation plus d'une fois, notamment grâce à des slammoshing parts ultra jouissives, des séquences schizophréniques hypnotisantes, un groove hymne au pit, et surtout, un culot qui est la marque des grands.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

scabbycoco citer
scabbycoco
29/02/2008 11:37
note: 6/10
Perso j'avais été super emballé au début, mais au final l'album m'a déçu, enfin je suis pas objectif, j'ai à la base une certaine aversion pour les "séquences schizophréniques hypnotisantes" comme les appellent Keyser... autant les slam mosh sont bons, mais quand ça part dans le cafouillage, je décroche...

Bon, c'est bien foutu hein, et je regrette pas mon achat à l'époque, mais bon, ça me marque pas comme, disons, Cephalotripsy?

J'vous ai dit que j'aimais bien Cephalotripsy au fait?
Keyser citer
Keyser
29/02/2008 07:08
note: 8.5/10
Ant'oïn a écrit : Comme d'hab Keyser tu me fait decouvrir des trucs super, deja que j'adore les morceaux experimental (en Jazz...) alors la je suis comble c'est de la balle.
Facile a trouver ?


Oh oui oui, présent dans toutes les bonnes distros brutales! Y'en a de dispo sur Brutal Bands notamment Clin d'oeil
Ant'oïn citer
Ant'oïn
29/02/2008 04:50
Comme d'hab Keyser tu me fait decouvrir des trucs super, deja que j'adore les morceaux experimental (en Jazz...) alors la je suis comble c'est de la balle.
Facile a trouver ?
Keyser citer
Keyser
28/02/2008 21:50
note: 8.5/10
Un autre extrait, "An Analogy Like A Snuff Film", est en écoute sur MySpace.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Terminally Your Aborted Ghost
Experimental Chaotic Brutal Slammoshing Death Metal
2005 - Macabre Mementos Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Terminally Your Aborted Ghost
Terminally Your Aborted Ghost
Experimental Chaotic Brutal Slammoshing Death Metal - 2001 † 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Rotted Entrails, Gagged By Semen
02.   Neuropathic Embolism
03.   Pseudo Suspended Animation
04.   Transplant Fixture
05.   Fractionally Digested Vowel Structure
06.   Entry Stabwound
07.   A Ubiquitous Aftermath Of Sorts
08.   Perpetuating Human Murder
09.   Body Crowded Corridors
10.   An Analogy Like A Snuff Film
11.   Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand
12.   Undying Corpses Of Joy

Durée : 28'53

line up
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique