chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Terrordrome - Vehement Convulsion

Chronique

Terrordrome Vehement Convulsion
On vous avait fait visiter la Grèce avec Dead Congregation il n'y a pas longtemps et comme les retours furent très positifs, on a décidé de remettre ça. Embarquez donc sur le navire Terrordrome pour la 1ère fois mis à l'eau et vous ne serez pas déçus! On doit cependant vous avertir, le voyage risque d'être houleux alors ceux souffrant de cinépathie sont priés de rester à quai. Et pour cause, la croisière a pour nom Vehement Convulsion!

Un titre, on le verra, qui convient on ne peut mieux à la musique du groupe méditerranéen. Terrordrome, sept ans après sa formation et quelques démos, split et autre EP, sort cette année son premier full-length. Il en aura fallu du temps mais les Héllènes l'ont pris pour peaufiner la bête. On peut déjà remarquer une pochette magnifique et assez originale qui rappelle le City Of The Damned de Raise Hell, sauf que le vert a remplacé le bleu. Bien sûr, un artwork travaillé ne fait pas tout mais par chance, la musique suit.

Vehement Convulsion battant pavillon Grindethic, on ne vous surprendra pas en vous annonçant que Terrordrome pratique du brutal death. Un brutal death qui rappelle Suffocate Bastard mais en moins épileptique (quoique!) et plus démonstratif. 11 titres et 29 minutes, les morceaux sont courts, plutôt techniques et très changeants au niveau des rythmiques et des riffs, même si la vitesse reste toujours élevée (aucun down-tempo et quasiment pas de mid). Le plus jouissif étant ces accélérations pseudo-blastées à la Foetopsy (avec une caisse claire sèche mais pas Tefal), appuyées par des growls fort sympathiques ("2000 Volts Fat Burning", "Post Traumatic Stress Disorder", "No Oral Hesitations", "Privileges Of Slime", "Inhibit The Discord", "Festivity Of Clitoris Licking"). En parlant de growls, Terrordrome a opté la plupart du temps pour des vocaux à la limite du gruik mais a su varier les plaisirs (growls plus classiques, cris, "bobibus"...) pour ne pas tomber dans la relouitude. Au rayon technicité, on sera ravi d'entendre des soli mais qui n'apparaissent malheureusement qu'en fin d'album et de façon trop rare malgré leur indéniable qualité ("Privilege Of Slime", "Revile The Vagary"). Terrordrome joue également parfois les Origin avec de très bonnes lignes de sweep, souvent sur des gravity-blasts ("Exposed To Life's Integration", "Infected Fornication", "Privilege Of Slime"). On n'atteint pas le niveau de virtuosité du combo du Kansas mais ça reste bien agréable à écouter! Et dans l'ensemble, les riffs travaillés et assez personnels, doublés à un ratio par morceau extrêmement élevé malgré le caractère ephémère de ceux-ci, montrent un groupe talentueux au potentiel certain. Le problème dans ce genre de cas par contre concerne l'accroche. Difficile en effet de s'y retrouver dans ce déluge toujours changeant de riffs, de blasts et de gutturals même si on ne peut nier un certain groove aux Grecs ("No Oral Hesitations"). La production, elle, manque peut-être de volume, notamment au niveau des guitares, mais elle colle en tout cas très bien au style convulsif du quartette.

Ce second voyage dans les contrées chaudes et pleines d'histoire de la Grèce se révèle ainsi moins marquant que lors de la dernière congrégation. On connait la formule, tout n'est pas parfait. Celà dit l'absence de perfection n'empêche pas de s'en prendre plein la tête et les oreilles et c'est ce qui se passe avec Terrordrome et son jouissif Vehement Convulsion, qui n'est après tout qu'un 1er album. Une patte personnelle, une bonne grosse dose de brutalité, de l'aisance technique, un chaos maîtrisé: voilà posés les pavés sur la route du succès. Bonne suprise pour un groupe à suivre, assurément!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

chtons citer
chtons
06/06/2008 13:28
note: 8/10
Très bonne chro ;-)

Premier essai réussi pour les grecs qui démarrent très très fort. Un incontournable du Brutôl Death!
getz citer
getz
06/06/2008 12:56
note: 8/10
Bien d'accord avec la chro, album brutal et assez technique. Un 1er album qui promet beaucoup pour la suite!
Keyser citer
Keyser
05/06/2008 23:44
note: 8/10
Xenocidist a écrit : Si seulement eux et Detrimentum avaient pu avoir un vrai vocaliste de death metal, au lieu de ce genre d'incapable qui se planque derrière du gruik d'asthmatique …

Le chant de Terrordrome est qd même plus varié que celui de Detrimentum. On y retrouve un peu de tout mais peut-être un peu trop de gruiks qd même effectivement! Mais ça ne gâche pas l'écoute pour moi, pas comme ça le fait chez Detrimentum!
Xenocidist citer
Xenocidist
05/06/2008 22:18
Si seulement eux et Detrimentum avaient pu avoir un vrai vocaliste de death metal, au lieu de ce genre d'incapable qui se planque derrière du gruik d'asthmatique …
Insania citer
Insania
05/06/2008 21:55
Très très bon album. Après le Detrimentum, Grindethic sort vraiment de bons trucs en ce moment !
Pour moi dans les meilleures sorties BDM de l'année, avec le HOP et le Origin.
Caacrinolas citer
Caacrinolas
05/06/2008 21:02
note: 7.5/10
Très bonne surprise ce groupe.

La scène greque me parait décidemment en pleine évolution
Keyser citer
Keyser
05/06/2008 18:33
note: 8/10
Un autre extrait sur MySpace.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Terrordrome
Brutal Death
2008 - Grindethic Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  7.9/10
Webzines : (8)  7.08/10

plus d'infos sur
Terrordrome
Terrordrome
Brutal Death - 2000 - Grèce
  

tracklist
01.   2000 Volts Fat Burning
02.   Exposed To Life's Integration
03.   Disputing The Throne
04.   Post Traumatic Stress Disorder
05.   Eradicate The Indigence
06.   No Oral Hesitations
07.   Infected Fornication (Inception Of Carnal Enslavement)
08.   Privileges Of Slime
09.   Revile The Vagary
10.   Inhibit The Discord
11.   Festivity Of Clitoris Licking

Durée : 29'14

parution
27 Février 2008

voir aussi
Terrordrome
Terrordrome
The Day Of Sacrilege

2012 - Grindethic Records
  

Essayez aussi
Infinitum
Infinitum
Behold Eradication

2008 - Slime Shaft Productions
  
Augury
Augury
Concealed

2004 - Galy Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Destroy The Opposition

2000 - Relapse Records
  
Braced For Nails
Braced For Nails
Icons Above All Others

2010 - Sevared Records / Ossuary Industries
  
Trauma
Trauma
Determination

2006 - Unique Leader Records
  

Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique