chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hypocrisy - The Arrival

Chronique

Hypocrisy The Arrival
Aaaaah Hypocrisy....que puis-je dire sur ce groupe sans passer pour un fan de base, qui aurait des posters de Peter Tagtgren dans ses toilettes et serait passionné par les petits hommes verts (non je ne parle pas des Teletubies) pour faire comme Peter?
Et bien je te rassures tout de suite cher lecteur, je ne suis point de cet acabit, mes toilettes sont vides de toute décoration et mon intéret pour les choses vertes s'arrete à la couleur des conserves de légumes que je manges de temps en temps...

Mais passons sur ces considérations somme toutes assez inutiles pour nous attarder sur ce nouvel album d'Hypocrisy, qui est je peux vous l'avouer, un excellent cru. Pour un prix modique, vous aurez l'ivresse de 9 titres de death métal à la sauce Hypocrisienne, variant les plaisirs et alliant aussi bien aggressivité, headbanging et mélodies enchanteresses sans aucun complexe.

Tout commence avec "Born Dead, Buried Alive", et son intro spatiale, qui met tout de suite dans l'ambiance. L'athmosphère lourde du départ, qui pourrait accompagner la descente sur Terre des aliens présentés sur la pochette, se change rapidement en titre rapide, avant de revenir sur la mélodie du début. Voilà déjà une bonne mise en bouche qui fera certainement des ravages en concert.
"Eraser" débute par quelques arpèges et une basse virevoltante, jouant une mélodie angoissante reprise ensuite par les guitares. On tient là un tube en puissance, un titre lourd et massif au refrain fabuleux de par sa mélodie en arrière plan, dans la droite lignée de "A Coming Race".
"Stillborn" est un titre plus rapide, avec cette touche indéfinissable et si typique d'Hypocrisy sur le refrain qui fait la différence. La rythmique est içi étudié pour un headbanguing intensif, et on admirera la simplicité du refrain qui est pourtant très entrainant.
Attention tube! "Slaves to the Parasites" est tout simplement la perle de cet album, un magnifique titre mid-tempo possédant quelques mélodies des plus sublimes. Le feeling est à fleur de peau, et on retrouve içi l'émotion des titres mélodiques de Catch 22 qui m'avait tant marqué. On ne peut rester de marbre devant un titre pareil, soutenu par un refrain purement génial, tellement génial qu'il est un peu répété à l'infini mais quand on aime on ne compte pas, c'est bien connu...
Les choses s'accélerent de nouveau avec "New World" et son riff syncopé, qui part ensuite sur un refrain d'une puissance certaine. Un titre certes classique, mais qui décoiffe.
"The Abyss" est à l'origine un titre de "The Fourth Dimension", présent uniquement sur l'édition digipak de celui-ci. Le titre a été ré-enregistré, et on ne peut que s'en réjouir, tant cette version est excellente. A ranger aux cotés de "Apocalypse" et "The Fourth Dimension", "The Abyss" est l'un de ces titres lourds et presque dooms dont Hypocrisy a le secret. L'utilisation de vocaux clairs déformés accentue l'effet de malaise, et on ressent vraiment quelque chose à l'écoute de ce titre.
A noter le solo plein de feeling, simple mais efficace comme toujours.
"Dead Sky Dawning" est à rapprocher de "Stillborn", car il reprend les memes caractéristiques que celui-ci, à savoir un tempo plus relevé sans etre trop rapide, des mélodies insidieuses et un refrain entrainant au possible. Et une fois de plus, Peter a su composer un solo simple, mais qui sonne si bien à l'oreille que c'en est presque difficile de l'entendre s'arreter.
On approche de la fin de l'album avec "The Departure", titre lent et posé qui regorge d'émotion. Les vocaux sont particulièrement écorchées sur ce titre, accentuant la puissance du refrain qui est poignant. Le désespoir exprimé est palpable dans l'intensité du chant, et une nouvelle fois on ne ressort pas indemne d'un titre pareil.
L'album se termine sur "War Within", qui démarre avec un riff très mélodique et des nappes de claviers, avant d'enchainer sur un riff thrash old school à la Megadeth. Un titre plutot rapide pour clore l'album, revenant sur le riff d'intro accompagnant les claviers pour fermer la boucle.

Hypocrisy nous a servi une fois de plus un album de grande qualité, et je vais avoir du mal à me lasser de titres comme "Eraser" ou "Slaves to The Parasites" qui sont déjà devenus des classiques. Les influences néo sur certains titres de Catch 22 ont totalement disparus, et c'est du 100% pur death qui vous attend içi. Que vous soyez fan de death mélodique ou pas, vous trouverez forcément votre bonheur avec "The Arrival", tant l'album est varié et les titres de qualité. A classer entre "The Final Chapter" pour ses titres mélodiques, "The Fourth Dimension" pour sa dimension doom, et "Hypocrisy" pour la variété des chansons. Hypocrisy est de retour, et c'est avec des albums de cette trempe qu'on se rend compte qu'ils nous avaient bien manqués...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
26/12/2019 13:44
note: 9/10
Nous sommes donc trois Clin d'oeil
DEMONIKA citer
DEMONIKA
26/12/2019 00:33
Nous sommes deux! Un des rares groupes de mes débuts Metal que j'aime toujours autant.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
25/12/2019 16:13
note: 9/10
Je me mets toujours et depuis toujours les albums d'Hypocrisy avec joie dans les oreilles.
NightSoul citer
NightSoul
07/09/2009 18:09
note: 8.5/10
ooookkkkk Clin d'oeil
Je veux ce nouvel album!!!!!!
Chri$ citer
Chri$
07/09/2009 17:16
note: 6.5/10
@ NightSoul: mon commentaire date de 2004, entretemps il y a eu Virus, qui s'est fait une place au chaud dans mon coeur; et afin de garder une notation cohérente vis à vis du reste de cette fabuleuse discographie, et en accord avec le fait que j'apprécie cet album mais le trouve un peu "creux" par rapport à ses illustres successeurs / prédecesseurs, la notation a diminuée en conséquence! et je referais de meme si "A Taste of Extreme Divinity" a besoin d'ajustements au niveau de la note des autres albums pour justifier sa valeur (je me comprends)
NightSoul citer
NightSoul
07/09/2009 02:20
note: 8.5/10
Chris a écrit : tu as raison mon petit Michou, 15/20 est plus approprié, surtout en comparaison aux autres albums, auxquels je serais obligé de dépasser la barre du 20/20 pour représenter ce que j'en pense...

ben pourquoi que 6,5 qui ne fait que 13/20 si je sais compter...
Et puis une déception... Plus facile d'accès peut-être mais quand on compare aux autres sorties death de cette année là, Hypocrisy test à mettre en haut du panier!

Très très bon disque qui arrive dans mon quatuor de tête avec Virus, The final chapter et l'éponyme!
Sachant que le nouvel album a l'air d'être une de ses tueries death, qui se fait si rare de nos jours "à mettre dans tout bon hit 2009 qui se respecte" selon les dires d'un pote qui a reçu le promo de l'album (à chroniquer pour un confrère), Hypocrisy reste pour moi la référence death suédois, tel un OVNI dans ce genre si riche en groupe talentueux!
DarkLord citer
DarkLord
21/05/2006 13:51
l'album qui m'a fait découvrir Hypocrisy, la moitié de l'album est pour ma part indispensable, Eraser, Stillborn, Slave to the Parasite, The Departure, le reste est bcp moins attractif pour ma part.
Gobbos citer
Gobbos
21/02/2005
un album dont les riffs s'incrustent dans la tête pour ne plus jamais en ressortir.

du Hypocrisy quoi...


Headbang
Chri$ citer
Chri$
20/05/2004
note: 6.5/10
Dead, juste pr revenir sur ce que tu dis, effectivement pr moi Hypocrisy est l'un des seuls groupes de death de ma connaissance à ne jamais avoir sorti d'album moyen ou mitigé...toute leur discographie vaut le coup, et quand on voit le nombre d'albums qu'ils ont sortis sur à peine 12-13 ans on pleure!
Chri$ citer
Chri$
19/05/2004
note: 6.5/10
tu as raison mon petit Michou, 15/20 est plus approprié, surtout en comparaison aux autres albums, auxquels je serais obligé de dépasser la barre du 20/20 pour représenter ce que j'en pense...
Mitch citer
Mitch
19/05/2004
note: 7/10
17/20 c'est trop mon ptit Chris, c'est vrai qu'il est pas mal..........mais bon çà sonne un peu réchauffé....... 15/20 pour ma part Sourire
Dead citer
Dead
19/05/2004
Je ne connais pas bien ce groupe, mais depuis le temps qu'ils sont là, je vois qu'ils arrivent à sortir encore de bons albums. Quelle constance... ça fait rêver Clin d'oeil
Chri$ citer
Chri$
23/03/2004
note: 6.5/10
un bon mois après sa sortie, je confirmes tout le bien que j'en ai dit dans ma chronique, cet album est excellent sur le long terme, et comprend de futures classiques du groupe (Eraser et Slave to the Parasites en tete)..

en espérant qu'ils nous en feront un autre rapidement!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hypocrisy
Death mélodique
2004 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (25)  7.74/10
Webzines : (23)  7.84/10

plus d'infos sur
Hypocrisy
Hypocrisy
Death Mélodique - 1991 - Suède
  

vidéos
Eraser
Eraser
Hypocrisy

Extrait de "The Arrival"
  

tracklist
01.   Born Dead Buried Alive
02.   Eraser
03.   Stillborn
04.   Slave to the Parasites
05.   New World
06.   The Abyss
07.   Dead Sky Dawning
08.   The Departure
09.   War Within

Durée totale : 40:17

line up
voir aussi
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22

2002 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Final Chapter

1997 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Hell Over Sofia (DVD)
(20 Years of Chaos and Confusion)

2011 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Penetralia

1992 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Fourth Dimension

1994 - Nuclear Blast Records
  

Essayez plutôt
Kalmah
Kalmah
The Black Waltz

2006 - Spikefarm Records
  
Disarmonia Mundi
Disarmonia Mundi
Fragments Of D-Generation

2004 - Scarlet Records
  
A Canorous Quintet
A Canorous Quintet
The Only Pure Hate

1998 - No Fashion Records
  
Fall Of Serenity
Fall Of Serenity
The Crossfire

2007 - Lifeforce Records
  
Night In Gales
Night In Gales
The Last Sunsets

2018 - Apostasy Records
  

Déception de l'année
Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique
Okkultokrati
La Ilden Lyse
Lire la chronique
Deicide
Legion
Lire la chronique
Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique